Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 15:18

Lors de la trimestrielle à Cergy, la Direction a, entre autre chose, abordé le plan lié à la fin de l’activité rubans adhésifs sur Beauchamp et aux salariés de Cergy n’ayant pas retrouvé de poste après le départ des activités vers la Suisse.

A cette occasion, certains salariés de la tour n’ont pas trouvé mieux que d’applaudir la Direction en fin de réunion.

Chez ceux-ci, la servilité et l’esprit de courtisanerie ont semble-t-il remplacé l’esprit de solidarité.

 

Les suzerains peuvent être fiers des quelques vassaux qui les applaudissent. Nous savons que la majorité des employés de Cergy ne pensent pas comme ces derniers et sont aussi inquiets pour les postes de Beauchamp que pour ceux de Cergy.

 

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 10:07

Bonimenteur : Personne qui tient des propos trompeurs et habiles.

Lors des sept réunions que la Direction a organisé sur le site de Beauchamp, la Direction à mise en avant des choses pour tenter de rassurer les personnels.

Nous contestons ces arguments:

L'activité Tapes n'était plus rentable :

L'activité de découpe et conditionnement des rubans adhésifs a été mise en situation de perte et fragilisée par les décisions et l'obéissance de nos Directions : petit rappel C.E. extraordinaire du 5 octobre 2012 


   3M investit 4 millions d’euros sur le site, cela prouve sa volonté.

 

Les dépenses aujourd'hui évoquées par la Direction sont les massicots et le système de Post-It à l'eau

  Ceux qui ont un peu de mémoire se rappellent de la remise en état de l’apprêteuse des abrasifs. 3M France a rénovée un matériel lourd juste avant qu’il  parte pour le Brésil. L’addition avait  pourtant été salée.

L’investissement n’est jamais une garantie, les machines sont délocalisables.

Appreteuse abra 2002


 

Pour les massicots, 3M ne pouvait plus reculer l’investissement, les Wohlenbergs étaient usées jusqu’à la limite. Songez que ces massicots tournent  en 3x8 avec des cadences qui sont aussi mauvaises pour les machines que pour les tendons et le dos des salariés. Les fournisseurs de matériel le disent eux-mêmes (Entendre les paroles de Mr Vignot, ancien Directeur du site.au début de la Vidéo :  ici )

Pour le passage en eau du Post-It, il y a déjà bien longtemps que nos concurrents (comme Bic) font de la note repositionnable à base eau. L’investissement n’est donc qu’une mise à la norme par rapport à la corporation US et à la concurrence.

 

L   L'éponge 3 couches et le Super Sticky comme moteurs du site :

 Nos ventes s’érodent sur les produits dits « basiques », devenus trop chers par rapport à la concurrence.

La solution proposée par la Direction serait donc de mettre des produits encore plus chers dans les rayons de la grande distribution. L’argumentaire étant de dire que l’innovation va faire revenir les consommateurs vers notre marque et bénéficier ainsi également aux productions basiques de la gamme. Une sorte de réflex pavlovien.

C’est tout de même une image assez étrange de la grande majorité des consommateurs. Si le client achète une éponge peu chère, c’est d’abord parce que le pouvoir d’achat contraint oblige à des choix. L’éponge 3M justifie-t-elle qualitativement la différence de prix avec sa concurrente principale ?

Nous remarquerons que l’éponge concurrente est produite en France à Beauvais, pas en Asie et que pour le PDG de Spontex, l’éponge a de l’avenir en France. Lire l’article que nous faisions paraitre : ici  

La logique de la Direction 3M ne tient pas non plus pour le Super Sticky.

Notons que la vision de l’innovation dans le comité de Direction n’est pas une vision partagée de la même manière par tous les membres. Lors d’un C.E. il y a quelques temps, deux membres du comité de Direction sont intervenus, l’un nous a expliqué que l’innovation était l’avenir, sans développement économique autre que la lutte contre l’érosion de la marque, l’autre membre du comité de Direction est intervenu ensuite pour nous expliquer que 92% des éponges vendues sur le marché est de l’éponge basique avec un grattoir vert et qu’il ne fallait pas avoir une vision démesurée de l’innovation… Ces deux là gèrent la même entreprise… Peu rassurant

 

 L’industrie Automobile pour relancer le site :

 

3M souhaite  donc travailler pour l’industrie automobile avec des films conçus spécialement pour ce marché.

 

D’abord, ces films ne seront pas fabriqués et encollés à Beauchamp. Cela réduit donc l’usine à être un prestataire d’habillage des pièces. A ce jeu là, la valeur de la tâche est donc réduite.

Nous fréquentons régulièrement en stages interprofessionnels à F.O., des salariés issus d’entreprises sous-traitantes de l’industrie automobile. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ces prestataires là sont forts éloignés des normes 3M en termes de rentabilité et de marge.  

Croire que 3M margera fortement sur l’activité de dépose du film, c’est un peu croire au Père Noël ! La marge se fera lors de l’achat du film à la filiale 3M qui produit ce film.

Que 3M, avec son Centre Technique invente les machines capables de déposer le film parfaitement sur les pièces est une chose. Le choix reste donc pour 3M :

Soit d’être  le vendeur du film et des machines de dépose pour les sous traitants de l’automobile, avec des marges de vente traditionnelles à 3M.

De devenir un exécutant direct d’une industrie qui chasse tous les coûts et qui laisse souvent ses sous-traitants dans des situations financières précaires, avec des marges des plus faibles.

A votre avis, vers où notre Direction va-t-elle nous entrainer….

Notons que d’autres produits pour l’automobile ont été développés à Beauchamp et sont produits en Pologne.

 

Conclusion :

 

Les sept réunions de la Direction n’ont trompé que peu de personnes. La crédulité a ses limites.

Il y a une page officielle du site de 3M qui démontre le désengagement de 3M.

Il y manque quelques dates :
1984 : production des Post-It sur l’usine de Beauchamp

1992 : Fermeture de l’usine IGT de Beauchamp

2002 : Fin de la production d’abrasifs à Beauchamp

2005 : Fin de l’activité connecteurs sur Beauchamp

2009 : Fin de l’activité Post-It Imprimés sur Beauchamp

2009 : Fermeture d’une partie de l’usine de Pithiviers

2010 : Filialisation du centre de S.O.A. dans une convention collective inférieure.

2013/2014 : Fin de la production de rubans adhésifs à Beauchamp.

Malgré l’amnésie de la Direction sur ces dates, le fichier montre un changement évident de stratégie de la part de 3M, à partir de l’an 2000.

La page officielle 3M est ici 

3M n’investit plus dans ses propres usines en France, elle fait son marché…

 


Partager cet article
Repost0
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 22:37

3M s'inspire d'Optima de Colgate pour transférer les bénéfices vers la Suisse...

A visionner pour bien comprendre l'arnaque.(entre 8'50 et 16'20)

Merci au camarade qui m'a envoyé le lien.

 

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 23:03

logo-fo.gif

SAVOIR DIRE « NON »

Le syndicat Force Ouvrière appelle
l’ensemble des salariés 
du site de Beauchamp à dire

 « NON » à la Direction ! 

 

« NON » à l’incapacité des dirigeants de 3M France à arrêter l’hémorragie qui condamne le site de Beauchamp !

 « NON » à la résignation des dirigeants de 3M France, plus soucieux de défendre leurs postes que la viabilité des emplois dont ils ont la responsabilité !

 « NON » à l’incapacité dont ils font preuve pour faire venir de nouvelles productions en démontrant les savoirs faire du site de Beauchamp !

DEPUIS 30 ANS,  AUCUN PRODUIT  NOUVEAU !

 DEPUIS 30 ANS, PLUS DE 600 EMPLOIS SUPPRIMÉS !

Avant-hier les salariés des abrasifs, hier ceux du PMD, aujourd’hui, c’est au tour des salariés des rubans adhésifs et de l’encollage, demain ce sera les derniers salariés du site qui seront virés !

 

Nous appelons l’ensemble des salariés

et l’ensemble des organisations syndicales du site

 

à se rassembler pour une grève à partir

du lundi 7 octobre,

 à partir de 4H30 pour l’équipe du matin

et à partir de 8h00 pour les salariés de journée,

d’après midi et de nuit.

 NON, ce n’est pas cette journée qui menace le site, mais c’est bien le laxisme et l’incapacité de la Direction !

PAS UN SALARIÉ NE DOIT MANQUER CAR AU FINAL,

PAS UN SALARIÉ NE SERA ÉPARGNÉ !

 OUVRIERS ! TECHNICIENS ! CADRES !

NOUS SOMMES POTENTIELLEMENT TOUS

 

LES FUTURS LICENCIÉS DE 3M ! 


NOUS AVONS BESOIN D’UNE LARGE

SOLIDARITÉ ENTRE LES SALARIÉS :

Solidarité entre les générations,

les catégories sociaux-professionnelles

 

et les différents services


Modalités pratiques :

Les salariés du matin arrivent à l’heure habituelle et prennent place dans le piquet de grève à l’entrée du site.

Les salariés de journée, d’après midi et de nuit arrivent entre 8 heures et 9h30 et se joignent aux salariés grévistes de l’équipe du matin.

 

F.O. 3M Beauchamp / 2 octobre 2013

Partager cet article
Repost0
11 août 2013 7 11 /08 /août /2013 11:28

Le message du 9 août de M. Inge Thulin a de quoi surprendre.

Le même personnage nous expliquait il y a quelques temps que face à l’environnement économique, le gel des embauches était une nécessité, que les dépenses devaient être maitrisées à tous les niveaux…. Bref, des messages de résistance face à un environnement économique que certains salariés pouvaient entendre…

Le masque tombe. L’avidité et la cupidité des  cadres dirigeants actionnaires se dévoilent encore un peu plus aujourd’hui avec ce nouveau message.

3M à battu le record trimestriel de vente : 7,8 milliards de dollars !

Ceci, avec 22% de marge !

Le bénéfice par action sera de 1,71 $ pour ce second trimestre. En hausse de 3% par rapport au second trimestre 2012.

La nécessité n’était pas de mettre l’entreprise  dans une position de résistance à l’environnement économique, mais de dégager le plus de pognon possible pour l’actionnaire !

La "Crise" n’existe que pour les salariés !

Le gel des embauches ne s’explique que parce que les individus cupides qui gèrent l’entreprise voient les salariés comme des coûts alors que ce sont justement les salariés qui créent les richesses de l’entreprise.

Nous savons tous que l’Europe de l’Ouest va subir dans les années à venir de vastes plans de restructuration, avec des fermetures d’usines dans les pays  ou les salariés ont des droits sociaux et l’ouverture d’usines de production dans des pays à « bas coûts salariaux « (expression traditionnelle des économistes qui démontre que pour eux, le salarié est un coût), comme la Turquie, la Pologne et quelques autres… un peu plus à l’Est.

Rappelons à ceux qui "gèrent" l’entreprise que le nombre de jeunes chômeurs (- de 25 ans hors étudiants) en Union Européenne était de 5,627 millions (23,5 % des jeunes en U.E. contre 24,4 % en zone Euro (monnaie qui devait apporter à tous prospérité et emploi il y a 13 ans…))

Les dirigeants cupides des grandes entreprises, à l’image des nôtres, croient ils que la situation va perdurer des années sans soubresaut ?

56,4 % de jeunes au chômage en Espagne

62,5 % en Grèce.

26,5 % en France

A l’heure où en France, 3M doit ouvrir le dossier « contrat de génération », il sera intéressant de voir la marge de manœuvre de la Direction France. 

Comment embaucher des jeunes pour transmettre le savoir des séniors dans une entreprise qui impose le gel des embauches ?

Comment la Direction compte-t-elle, à travers ce dossier, retrouver un peu de  crédibilité aux yeux des salariés et de leurs représentants ?

 

M. Thulin, vos messages envers vos « chers collaborateurs » ne masquent plus le représentant des actionnaires que vous êtes, et le patron des salariés que vous n’êtes pas.

 

Les conditions dégradées de travail que vous imposez aux salariés vous décrédibilisent.
Votre type de gestion engendre des risques de santé pour les salariés.
Ceux-ci savent déjà que derrière l’expression « collaborateur » se cache pour vous un coût, une matière corvéable et malléable et finalement, une matière première  jetable !

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 11:21

La page des minima chimie vient d'être remise à jour.

Pour tout savoir sur les minima applicables au 1er août 2013, rendez-vous sur la page : Tableau des minima chimie

Partager cet article
Repost0
19 juin 2013 3 19 /06 /juin /2013 04:58

La négociation avec la Direction de 3M a permis de relever un certain nombre de points de la politique salariale sur F&F.

code 3  : 1.7%

code 2 : 0.9% 

C 4 et 5 : budget 0.2% MS

Promotion et cotation poste : 0.2% MS

Hausse du ticket resto et prime de panier : part patronal de 4.8 à 5€

Ouverture des nego sur le PEE en octobre 2013. 

 

Le préavis à donc été levé.

 

 

Partager cet article
Repost0
15 juin 2013 6 15 /06 /juin /2013 08:44

Les salariés de Faab et Fabricauto seront en grève à partir du lundi 17 juin.

Ils refusent à juste titre d'être des salariés de seconde zone.

 

 

  

PREAVIS DE GREVE                                        

 

 

Suite à la réunion NAO de semaine dernière nous avons fait le constat que les

Propositions faites par la direction consistaient à déclasser les salariés F&F vis-à-vis de nos collègues de 3M France.

 

Suite aux informations faites aux salariés, ceux-ci ont comme nous, jugé cette différence de traitement inacceptable.

 

Nous vous informons que nous appelons l’ensemble des salariés à la grève à compter de lundi 17/06.

                             

D.S. CGT et CFDT  F&F 

Partager cet article
Repost0
12 juin 2013 3 12 /06 /juin /2013 09:46

Un accident s’est produit ce mardi matin vers 10 heures sur le site de 3 M à Tilloy-lez-Cambrai. Cinq personnes ont été intoxiquées par du dioxyde de carbone lors d'un exercice incendie mené dans le cadre d’un plan de prévention...

 

Lire la suite ici

 

 

Partager cet article
Repost0
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 14:44

Communiqué des élus F.O. du site de S.O.A.

Comme vous l’avez probablement remarqué, il n’y a pas eu d’élections en Mai
sur SOA.
En effet, les organisations syndicales et la direction n’ont pas réussi à
se mettre d’accord autour d’un protocole pré-électorale.
Les mandats actuels sont prolongés jusqu’au 31 Octobre 2013.
L’entreprise souhaitant mettre en place une DUP (Délégation Unique Du
Personnel) et les organisations syndicales souhaitant maintenir les règles
actuelles à savoir un CE et DP distinct.
FO souhaite trouver un compromis autour d’un accord d’entreprise.
Des réunions sont prévues dans les prochains jours afin de régler le
litige.

FO SOA LOGISTICS

Partager cet article
Repost0
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 14:03

 

 

 

MESSAGE DESTINE A L'ENSEMBLE DES COLLABORATEURS DU SITE DE CERGY 

 

 

La Communauté d’agglomération de Cergy Pontoise a lancé un grand projet de refonte du centre de Cergy, projet qui devrait s’étaler sur une quinzaine d’années. Suite à un appel d’offres lancé en 2011, elle a retenu le projet proposé par le cabinet d’architecte et d’urbanisme François Leclercq.

Le projet d’origine du cabinet François Leclercq impacterait le terrain appartenant à 3M puisqu’il consisterait à en utiliser une partie pour y construire des logements et un parc paysager.

C’est dans ce cadre que les services de la Communauté d’agglomération nous ont contactés afin de nous exposer les détails du projet et voir si cette option d’urbanisme serait envisageable à moyen ou long terme, sachant, bien entendu, que 3M est propriétaire de son terrain et que le projet Leclercq ne pourrait se réaliser sans notre accord.

Nous avons donc décidé, en accord avec la Corporation, de reprendre les réflexions menées en 2007 quant aux différentes options permettant d’optimiser la gestion de notre patrimoine immobilier. Ceci nous a amenés à sélectionner les scénarios d’études suivants :

-

 

la rénovation de la tour afin de maintenir le bâtiment en conformité avec les évolutions de la réglementation des immeubles de grande hauteur.

-

 

un projet gagnant-gagnant avec la Communauté d’agglomération, consistant, soit en un réaménagement complet du terrain appartenant à 3M incluant la construction de nouveaux locaux pour notre siège, soit en un transfert dans un espace situé au plus près de la gare RER Cergy Préfecture.

-

 

d’autres options, hors du territoire de la Communauté d’agglomération, mais restant facilement accessibles en comparaison avec la situation actuelle.

Avec nos partenaires de Cushman & Wakefield (société conseillère de 3M Corporate en matière immobilière), nous investiguons et modélisons ces différentes options. Ces études doivent nous permettre, nous espérons d’ici la fin de l’année 2013, d’identifier l’hypothèse la plus bénéfique pour l’entreprise et ses salariés.

A ce stade, seuls des premiers contacts ont été pris avec la Communauté d’agglomération et la mairie de Cergy, mais nous avons souhaité vous informer dès maintenant de cette démarche car ces dernières commencent à communiquer plus largement sur ce projet de réaménagement du grand centre de Cergy, et cela pourrait susciter des questionnements parmi les collaborateurs du site.

Bien entendu, dès lors qu’un projet serait suffisamment défini, il ferait l’objet d’une information-consultation des instances représentatives du personnel.

************************************************************************************************************************

 

 Bref, aucune possibilité n'est à exclure. ...

Partager cet article
Repost0
18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 06:21

Attachez vos ceinture qu'il disait....

L'ANI dans sa version loi arrive à grand pas à 3M.

Depuis un mois, pas une réunion en centrale.
La Direction affuterait-elle ses couteaux ?

 

521480 10151435156874313 2000837228 n

 

Partager cet article
Repost0
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 12:22

Vous avez largement reconnu le bilan positif de l'équipe sortante.

Défense des salariés, présence terrain, très bonne gestion du C.E.

Merci à tous pour vos votes.

                 
  C.E 1er collège     D.P. 1er collège    
    Titulaires     Titulaires  
  F.O. 68,42%   F.O. 68,42%
  C.F.D.T. 31,57%   C.F.D.T. 31,57%
C.E 1er collège   D.P. 1er collège  
  Suppléants     Suppléants  
  F.O. 68,81%   F.O. 68,42%
  C.F.D.T. 31,18%   C.F.D.T. 31,57%
C.E 2ème collège   D.P. 2ème collège  
  Titulaires     Titulaires  
  F.O. 71,01%   F.O. 71,01%
  C.F.D.T. 28,98%   C.F.D.T. 28,98%
C.E 2ème collège   D.P. 2ème collège  
  Suppléants     Suppléants  
  F.O. 72,06%   F.O. 60,86%
  C.F.D.T. 27,94%   C.F.D.T. 39,13%
C.E 3ème collège   D.P. 3ème collège  
  Titulaires     Titulaires  
  F.O. 33,33%   F.O. 35,48%
  C.G.C. 66,66%   C.G.C. 64,51%
C.E 3ème collège   D.P. 3ème collège  
  Suppléants     Suppléants  
  F.O. 35,48%   F.O. 35,48%
  C.G.C. 64,51%   C.G.C. 64,51%  
                 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 07:48

- La direction met tous les sujets sur orbite, on survole tout et l’on approfondit aucun des sujets à l’ordre du jour. -

Les organisations syndicales signataires de l’ANI du 11 janvier 2013 n’ont pas souhaité aborder ce sujet maintenant. Preuve qu’elles ne sont surement pas très fières de ce que leurs centrales « syndicales » ont pu signer. Pour autant, aucune d’elles ne semblent avoir protesté par écrit auprès de leurs centrales.

 Qui ne dit mot consent…

Emploi des séniors :

La Direction souhaite continuer son plan unilatéral avec la possible entrée en vigueur d’une mesure de mi-temps volontaire sur un an.

Nous avons remonté vos questions sur ce sujet :

- Les primes d’ancienneté, de 3x8, sont elles incluses dans la rémunération ?

- La gratification de fin d’année est-elle versée pour un montant plein ou est-elle amputée ?

- Que deviennent les congés payés ? Combien de jours obtenus par mois la dernière année ?

La Direction est dans le flou le plus total : Et comme disait une « Martine » célèbre « lorsque c’est flou, c’est qu’il y a un loup… »

Des résultats médiocres pour des objectifs médiocres :

A l’examen des trois années écoulées depuis la dernière « négociation plan sénior», qui n’en était pas une, le moins que l’on puisse dire, c’est que la Direction sait se fixer les objectifs les plus modestes.

Ainsi, les salariés les plus âgés qui sont partis en retraite depuis trois ans ont été naturellement remplacés dans la catégorie 55-60 par ceux qui en début de plan avaient entre 52 et 54 ans. Le nombre de sénior est donc stable, dans un effectif global qui est en constante diminution, puisque le gel des embauches perdure.

Avec ce simple glissement de la pyramide des âges, la Direction, sans aucun effort, arrive à ses objectifs.

Cette méthode fonctionnant parfaitement, la Direction l’a reprise pour le plan « égalité professionnelle ». Ainsi, au regard de la pyramide des âges, il y aura plus de salariés hommes qui partiront en retraite que de salariées femmes. Ce simple glissement permettra également à la Direction de rattraper les quelques points de pourcentage fixés unilatéralement dans son plan d’action « égalité professionnelle»

Contrat de génération :

La Direction est pressée par le temps et souhaite aborder vite et en survol, le contrat de génération. Si l’idée du tutorat entre un jeune et un futur retraité peut sembler sympathique, il semble difficile de l’appliquer chez 3M avec le gel des embauches,

On peut s’interroger plus globalement sur le rôle que doit avoir le partenariat social. Les législateurs, de tous bords politiques qu’ils soient, nous enferment dans des réunions à négocier la lutte contre l’exclusion du monde du travail : Egalité dans l’accès au travail selon le sexe, égalité au travail pour les séniors, égalité au travail pour les jeunes….

Et si le vrai problème était le manque de travail ?

Comment négocier dans l’entreprise 3M ce type d’accord alors que les effectifs fondent comme neige au soleil ?

Ce qui est aujourd’hui inacceptable, c’est que des entreprises comme 3M ne jouent plus le rôle social qu’elles devraient jouer. Elles remontent du cash et continuent de dégraisser les effectifs, au détriment des salariés restants dans l’entreprise, de délocaliser des productions.

Il n’est pas du rôle des organisations syndicales de choisir si le chômeur doit être jeune, sénior, entre deux âges, homme, femme…

La première des discriminations, elle est dans le fait d’avoir du travail ou pas !

C’est donc dans des revendications d’embauches que nous devons aller, et non dans la gestion des exclusions.

Une énième réunion ou il n'y avait rien à négocier et ou la Direction avait décidé de ne rien entendre.

Partager cet article
Repost0
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 07:55

Pour la réunion centrale du vendredi 15 mars 2013, la Direction des Relations Sociales a mis à l’ordre du jour deux points :

 

·        Analyse des dispositions de l’Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2013.

·        Contrats de génération / Révision  de l’accord sénior.

 

On ne peut que remarquer l’empressement de la Direction à vouloir se saisir de l’accord du 11 janvier 2013.

Les trois organisations signataires de cet accord scélérat, qui détricote des pans entiers du code du travail au profit des employeurs, sont présentes à 3M France S.A.S. : La C.F.D.T., la C.F.T.C. et la C.F.E.-C.G.C.

C’est dire si sur cet accord, la Direction joue sur du velours, puisqu’elle dispose de trois alliés potentiels.

 

Pour Force Ouvrière, il n’y a pas d’urgence à ouvrir le débat sur cet accord puisque les députés ne s’en sont pas encore saisis afin de le traduire dans le code du travail. Pour autant, la satisfaction annoncée de Laurence Parisot à la sortie du ministère du travail il y a deux semaines, laissait à penser que le pouvoir allait entériner une « bonne » part de cet accord ; la part la plus mauvaise pour le salariés.

 

Nous vous invitons à vous replonger dans les quatre pages distribués sur l’ensemble des sites de 3M France S.A.S. pour vous remémorer les méfaits de cet accord. Cliquez ici 

 

Et n’imaginez pas que la section C.F.D.T. 3M, la section C.F.E.-C.G.C. 3M ou la section C.F.T.C. 3M ne supportent pas cet accord. Les trois confédérations ont signé et ces signatures  engagent les sections syndicales dans les entreprises, y compris à 3M France !

 

Pensez-y lorsque vous donnerez votre voix lors des prochaines élections à 3M Tilloy ( le 27 mars), 3M Pithiviers ( le 26 mai) et 3M Beauchamp (début  juin).

 

Salariés, le patronat et les syndicats « réformateurs » veulent réformer sur votre dos !

Partager cet article
Repost0
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 20:37

Attention : certains salariés ont eu la désagréable surprise de découvrir sur la feuille de paie de février que la mutuelle n’était pas au tarif habituel.

 

Pour un de nos syndiqués 406,50 € au lieu d’environ 36 € ordinairement.

 

Voir avec Mme Perraudin à Cergy ou avec la DRH du site pour signaler l’erreur.

 

Merci de nous remonter votre cas personnel via Gilles ou François ou en laissant sur cet article un commentaire (qui ne sera pas publier).

 

 

 

Partager cet article
Repost0
22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 16:27

Grâce à la seule signature de Force Ouvrière, une prime d’intéressement sera versée aux salariés en mars 2013 pour les résultats de l’année 2012.

La prime  s’élève donc à un montant moyen de 270€ pour les salariés des usines et  d‘un montant moyen de 75€ pour les autres salariés.

 

Une des revendications de Force Ouvrière était d’inclure un objectif de résultat industriel pour minimiser le seul objectif de chiffre d’affaire (C.A.) non atteint depuis plusieurs années.
Ainsi les efforts dans les usines seraient reconnus.

La Direction avait proposé un objectif en ce sens incluant 3 indicateurs (dont l’absentéisme) qui auraient permis de déclencher la partie résultat industriel.

Ce que vos élus Force Ouvrière ont fermement combattu ; considérant que le salarié en arrêt maladie ne doit pas être, en plus, rendu  « coupable » de la non atteinte d’un objectif !
La Direction a accepté de retirer cet indicateur.

C’est donc sur la base de ces négociations que Force Ouvrière a été la seule organisation syndicale à apposer sa signature sur cet accord.

Vos élus Force Ouvrière sont satisfaits d’avoir signé cet accord et de permettre ainsi aux salariés de recevoir sous forme d’intéressement une partie de leurs efforts fournis en 2012.

La signature de Force Ouvrière avait été jugée par une autre organisation (dite) syndicale –CFDT- comme une compromission avec la Direction...

(lire sur le blog éphémère de la cfdt 3M, qui ne vit que le temps des campagnes électorales à Cergy)

Force Ouvrière prouve ainsi que grâce à ses revendications  tous les salariés vont recevoir une prime d’intéressement !

Tout le monde ne peut pas en dire autant !!!!

Force Ouvrière sera particulièrement vigilant sur la détermination des objectifs 2013 qui seront négociés dans les semaines à venir.

 

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 09:57

Au bout de quatre réunions de négociations, Force Ouvrière a décidé d’apposer sa signature au bas du protocole d’accord.

 Il y a eu prise en compte d’une partie importante de  nos revendications :

·        Augmentation après validation pour les notés 2.

·        Présence d’un talon permettant aux 250 salaires les plus bas de l’entreprise d’obtenir une augmentation supérieure aux 1,7% notés au minimum 3

·        La mise en place d’un niveau d’augmentation différencié pour limiter les écarts dans un même coefficient.

 Le budget de politique salariale sera cette année de 2,6%, réparti de la façon suivante :

              ·        prime de vacances reste stable à 750€

·        La prime « carburant » (négociée en 2009 par F.O). reste stable à 200 €. Paiement en mai 2013. Pensez à conserver vos factures de paiement par  CB.

·        Salariés notés 2 : Validation du plan d’action fait en septembre  déclenchant 0.9% d’augmentation (demande venant du cahier de revendications F.O.)

·        Salariés notés 3 : Pourcentage d’augmentation dépendant du positionnement du MRP (voir au verso de la feuille) Talon de 530 euros annuels.

·        Salariés notés 4 ou 5 : Augmentation variable

·        Promotions : Budget additionnel pour les changements de coefficients ou Job Groupe. L’augmentation promotionnelle devant être appliquée avant l’augmentation liée au code contribution.

·        Les primes d’équipes sont rehaussées de 2,6 % à compter du 1er janvier 2013.

·        Heures 2012 : Récupération ou paiement.  Pour ceux qui veulent être payés, les heures et les majorations pour heures supplémentaires sont payées fin mars. Les heures à récupérer doivent l’être avant le 30 juin. Si reliquat, les heures restantes seront payées en juillet 2013. Vos souhaits sont à communiquer à vos hiérarchies avant le 15 février.

 

 

INFO : Le point conventionnel chimie augmentant au 1er février et au 1 août, la prime d’ancienneté qui est un pourcentage de ce mini chimie augmentera également. La grille conventionnelle est visible sur  http://fo3mbeauchamp.over-blog.com/pages/tableau-des-minima-chimie-8506648.html

 

 

 

Positionnement des salariés sur la grille MRP :

 

tableau-MRP-2012.pngQu’est-ce que le MRP ?  De quoi est-il constitué ?

 

Le MRP est un indicateur salarial issu d’un panel d’entreprises variées.

Le MRP est constitué uniquement du salaire de base annuel (sur 13 mois pour ceux qui ont la gratification de fin d’année, de la prime de vacances et pour les catégories concernées par la rémunération variable à l’atteinte de l’objectif.)
Il ne tient pas compte de la prime d’ancienneté, des primes d’horaires décalés, des paniers…

 

Où suis-je situé sur la grille MRP ?

 

Salaire de base (première ligne de votre fiche de paie) multiplié par 12 ou 13 suivant que vous avez la gratification de fin d’année ou pas, auquel il convient d’ajouter les 750 € de la prime de vacances. Le résultat vous donne votre salaire annuel.

Une fois déterminé, il vous suffit de vérifier par rapport à votre coefficient si vous êtes en dessous des 90% du MRP, au dessus de 110% du MRP ou entre 90 et 110 %.

Suivant votre cas, vous devez avoir 1,7%, 2% ou 2,3 % d’augmentation salariale pour le code contribution 3.

 

Un talon de 530 €.

Un talon (demande venant du cahier de revendications F.O.) de 530 euros annuels a été accepté par la Direction. Ce talon, assez éloigné en montant de nos revendications, permettra tout de même de rehausser les 250 salaires les plus faibles.

Tableau comparatif des % d’augmentation avec un talon de 530 € /an (40,77€ mois)  et des montants suivant le MRP.

talon-MRP.png

N’hésitez pas à contacter vos élus F.O. pour répondre à vos questions.

 

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 15:36

Les négociations sur la pénibilité avancent à pas de fourmi.

La direction a d’abord présenté une proposition d’accord pour valider qu’elle s’engageait à faire moins que le code du travail. Ainsi, elle propose un pavé EHS qui ne serait que l’engagement à diminuer les risques sur la santé des travailleurs !

La loi impose pourtant déjà à l’employeur le devoir de réduire les expositions à la source et à remplacer ce qui est dangereux par ce qui ne l’est plus ou moins.

Les Organisations Syndicales ne sont pas là pour réécrire la loi ou signer des accords inférieurs à la loi.

F.O. avait dès le mois d’avril proposé des mesures à la fois de compensation pour ceux qui ont subit durant des années les critères de pénibilité, mais également des mesures pour limiter l’exposition des travailleurs dans le futur.

En septembre, la Direction a proposé une mesure dans l’accord pénibilité pour faire partir plus tôt les salariés, sans qu’ils aient été exposés à la pénibilité !

Cette mesure générale relève, selon nous, plutôt  de l’accord sénior ou gestion des fins de carrière que de la pénibilité. Au lieu de couvrir l’ensemble des salariés avec des mesures faibles, la Direction ferait mieux de proposer des mesures plus concrètes ciblées sur les salariés ayant connu la pénibilité.

Il est hélas impossible aujourd’hui de mesurer la pénibilité liée aux vibrations, aux agents chimiques C.M.R. , au bruit. La seule trace historique que nous pouvons mesurer est celle des horaires décalés. (avec les bulletin de salaire)

La revendication F.O. a ce jour porte donc sur ce critère.

La Direction propose un départ en retraite six mois plus tôt, pour un minimum de 15 années d’équipe, quelque soit le temps d’exposition au-delà de ce palier.

F.O. propose des paliers de cinq ans en cinq ans avec un départ :

18 mois plus tôt pour 15 années
24 mois plus tôt pour 20 années.
30 mois plus tôt pour  25 années.
36 mois plus tôt pour 30 années d’horaires alternants.

La revendication F.O. peut paraître ambitieuse. Ne s’appliquant qu’à un nombre restreint de personnes et touchant des salariés avec des rémunérations basses dans l’échelle des salaires de 3M France, elle reste économiquement réalisable car proche du coût prévu pour une mesure globale.

Nous attendons que la Direction se positionne par rapport à nos propositions.
Les personnes concernées sont des salariés qui sont pour la quasi-totalité des salariés situés en bas de l’échèle des salaires 3M.

3M nous rabâche à longueur d’année qu’elle fait les choses « au mérite », qu’elle a la culture de la reconnaissance :

Hé bien que la Direction 3M passe une fois aux actes pour la 3M du bas 

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 12:15

Changement :

 

Faite l’expérience : Chaque nuit, vous détruisez la toile tissée par une araignée.
Immanquablement, au bout d’un temps, l’araignée finira par perdre son savoir et faire une toile qui ne ressemble plus à rien… L’araignée à beau connaître parfaitement le mode opératoire de fabrication de sa toile, elle oubliera ses bases.

 

C’est un peu ce que 3M demande à ses salariés.
Refaire ses preuves chaque jour. L’erreur dans le travail, pourtant humaine comme le dit le dicton, n’est pas compensé par le bon travail.

Pour 3M, il faut être bon chaque jour.

La problématique est que contrairement à l’araignée, cette exigence journalière se fait dans un environnement professionnel en perpétuel changement.
Le plan de construction de sa toile est inscrit dans les gênes mêmes de l’araignée, ce n’est pas de l’acquis. Pour autant, elle s’y perd.

Pour le salarié 3M, non seulement il doit être « au top » professionnellement, mais il doit également décrypter les changements de mode opératoire et anticiper le résultat final pour espérer rester « au top » aux yeux de sa hiérarchie, (hiérarchie qui elle-même a du mal à comprendre le changement et l’influence qu’il a sur le travail de ses subordonnés).


L’entreprise a beau mettre en place des « modes opératoires », des datas, normée les actions, etc.… l’aide que ces derniers sont censés apporter aux salariés non seulement ne fonctionnent pas, mais ils leurs donnent l’impression de n’être que des exécutants décérébrés, juste capable d’exécuter une check-list.  
La check-list 3M devient alors le code génétique de l’araignée.

Il faut l’exécuter instinctivement, sans se poser de question.

C’est l’annihilation de l’appris, du métier, du savoir… Chaque salarié exécutant des tâches listées sera remplaçable par un intérimaire.
L’expérience des années n’a plus d’utilité dans ce changement perpétuel et ces normes.

On est en plein dans les Risques Psycho-sociaux.

 

Réactivité :

 

Depuis des années, 3M demande à ses salariés d’être réactifs. Si occasionnellement, une action en réaction peut-être utile, elle ne peut constituer un mode quotidien de fonctionnement.
C’est pourtant ce qui se passe à 3M.

La réaction, c’est ce qui arrive au marcheur dans la savane lorsqu’il croise un lion. Soit il s’immobilise, soit il fuit, mais il n’étudie pas les différentes possibilités, la distance du premier arbre ou de la jeep…. Il réagit.

Dans la plupart des cas, (et il y a bien longtemps que l’on n’a pas croisé de lion à 3M), il est judicieux de prendre le temps de la réflexion avant d’agir. Car la réaction, c’est l’opposé de la réflexion.

Dans ce système de Lean, ou l’on chasse les temps morts partout, le temps de réflexion ne devrait pas être considéré comme une perte de temps, mais comme un gain.

Le coût, c’est le client à qui l’on a répondu à sa problématique en réagissant et qui préfèrera aller voir la concurrence la fois suivante.
Le gain, c’est le client à qui l’on a répondu avec le temps de réflexion nécessaire et qui satisfait, revient la fois d’après.

La réflexion ce n’est pas l’inaction.


Mais nos Directeurs ne peuvent comprendre ces notions, ils sont eux-mêmes dans la réaction et le système normé. Réaction face aux exigences de la Direction U.S., des marchés… Ils regardent des indicateurs normés sans savoir ce qu’ils représentent réellement pour les salariés qu’ils dirigent.

 

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 23:22

laurier-CGC.PNGDans notre article sur la mutuelle CAP, nous évoquions l’augmentation de cotisations et la nécessité de préserver un système de protection santé et prévoyance.

Loin de nous l’idée de tirer pour F.O. la réussite de cette négociation qui a été le fruit d’une discussion ouverte ou chacun  a exprimé ses revendications et fait progresser le débat.
A ce titre, F.O. avait dès le CCE de juin, demandé la nomination d’un second courtier pour ouvrir largement ce sujet. Proposition refusée par la Direction et qui reviendra dans trois ans.

Période électorale sur Cergy oblige, la C.F.E. C.G.C. n’a hélas pas la moindre retenue pour s’attribuer le fruit d’un travail de groupe (surement une déformation professionnelle ou l’illusion égocentrique d’une place privilégiée dans le cadre socioprofessionnel)

L’article est à lire ici : link

Il est toujours facile de s’attribuer un rôle privilégié dans les négociations puisqu’il n’y a pas de compte-rendu de séance.

Nous invitons nos camarades à revenir à plus de modestie. Ils ont contribué, comme les autres, à la richesse des débats et des négociations, pour autant, ce n’est pas la C.F.E. –C.G.C. qui a préservé la mutuelle CAP 3M, mais bien l’ensemble des intervenants, représentants des salariés ou représentants de la Direction.

Il y avait sur ce sujet des enjeux qui contribuaient au dialogue entre toutes les parties.

 

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 19:17

Notre mutuelle d’entreprise, CAP, va augmenter en janvier 2013.

Pour un brut de 2800 €, on parle de quelques euros de cotisations en plus.

L’essentiel était tout de même de préserver une mutuelle familiale fiable, ayant un coût relativement bas par rapport au marché existant et capable d’offrir un volet prévoyance de bon niveau.

On ne peut que regretter cette hausse de cotisation.

Cette hausse est le fruit des politiques appliquées depuis des années par l’ensemble des pouvoir élus qui n’ont de cesse de détricoter la sécurité sociale mis en place par le Conseil National de la Résistance au lendemain de la guerre.
Lorsque les gouvernants passent le remboursement de médicaments de 65 à 15%, ce sont les mutuelles qui prennent le relais. Lorsqu’ils augmentent les forfaits hospitaliers, c’est Idem.
Dire que cela peut se faire à coût zéro est un manque d’honnêteté de nos politiques. 
Non seulement les déremboursements ou les modérations de remboursements ne sortent pas la sécurité sociale de son gouffre financier, mais ils pèsent sur les mutuelles et encore plus sur le pouvoir d'achat et de soin de ceux qui ne peuvent s’offrir de mutuelle !

Les générateurs du gouffre financier sont connus : Ce sont les allègements de cotisations accordés au patronat sur les bas salaires, qui non seulement cantonnent les salariés dans les minimas salariaux, mais en plus, précipitent la protection sociale vers le déficit.
Ces allègements de cotisations ne sont que le fruit de la mise en concurence des salariés français avec des salariés sans aucun droits sociaux, pour ne pas dire avec des esclaves ou des enfants esclaves !

Posséder une mutuelle d’entreprise sera bientôt une chance, pouvoir se soigner sera pour ceux qui n’en ont pas, un véritable luxe. Il était donc important que malgré les contraintes que représentent cette hausse, nous préservions un système pérenne, générateur de justice sociale.

Nous sommes certains à F.O. que nos engagements sont les bons. Ce n’est pas la hausse de la mutuelle qui est scandaleux, mais l’abandon par l’état de la sécurité sociale qui a généré cette hausse.

Songer un instant que ce qu’un pays a pu faire au sortir d’une guerre qui l’avait ruiné, détruit et divisé, la financiarisation et les dogmes économiques d’aujourd’hui permettent de le détruire !
Songer que ce que nos parents ont construit en produisant moins de richesse par individu que nous, nous ne serions pas capable de le maintenir avec le niveau de productivité actuel, avec la modernisation technologique, robotique et informatique...


Partager cet article
Repost0
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 14:47

CD.PNG

L'image parle d'elle même !

Partager cet article
Repost0
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 11:20

Tilloy en attente depuis quelques temps d'un Directeur de site se voit attribuer l'actuel patron du site de Beauchamp.

Celui-ci aura la joie de faire arriver à bon port le projet d'investissement de 35 millions d'euros obtenu par le site de Tilloy...

Le patron de S.O.A. Logistics prendra les fonctions de directeur du site de Beauchamp.

Celui-ci aura la joie de faire arriver un investissement basique de 3 millions d'euros puisque le site n'a pas obtenu les 22 millions d'euros escomptés du projet "Notes 2016".

Nous saluons tout de même le retour du patron de SOA sur le site de Beauchamp ou il a fait l'essentiel de sa carrière.

Partager cet article
Repost0
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 11:09
3M envisage d’investir 35 millions d’euros à Tilloy-lez-Cambrai

Le groupe américain devrait doter le site d’outils de production innovants pour la fabrication des microsphères de verre avec à terme la création de 41 emplois.

L’usine 3M implanté à Tilloy-lez-Cambrai (Nord) s’apprête à bénéficier d’un investissement de 35 millions d’euros d’ici fin 2015. Le site a vu la construction d’un four de formage dans le cadre d’un plan d’investissement de 10 millions d’euros sur 2011 et 2012 qui prévoyait également l’installation d’un nouveau filtre à manche et l’amélioration des outils de production existants.

Lire la suite ici

 

Bravo aux salariés de Tilloy.

Partager cet article
Repost0