Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juin 2016 5 24 /06 /juin /2016 21:00

Cinquante emplois seraient menacés, deux machines fermeraient,

Déjà, en février, un premier plan de sauvegarde de l’emploi avait touché 28 postes de l’usine Viskase.

Le sort de l’entreprise inquiète également les voisins de Spontex, qui utilisent les mêmes matières premières pour leurs éponges. Les deux entreprises n’en formaient qu’une jusqu’en 1979, sous le nom de Novacel.

Les 250 salariés de Spontex travaillent toujours en étroite collaboration sur le même site. Viskase paie à Spontex 40 % de frais fixes : le loyer, l’amortissement des bâtiments, la restauration, la chaufferie...

Au milieu des années 1970, à son apogée, le site historique de Beauvais employait jusqu’à 1 800 salariés.

http://www.courrier-picard.fr/region/beauvais-50-emplois-menaces-chez-viskase-ia186b0n801366

 

Partager cet article
Repost0
23 juin 2016 4 23 /06 /juin /2016 13:42

lire sur ce lien

Débrayage prévu ce jeudi matin dans l'usine chimique 3M Santé, à Pithiviers
Partager cet article
Repost0
23 juin 2016 4 23 /06 /juin /2016 12:47
Partager cet article
Repost0
23 juin 2016 4 23 /06 /juin /2016 09:13

Le Blog F.O. 3M semble avoir vu juste en publiant dès le lendemain de la manifestation du 14 juin, un article sur "La Tentation de la manipulation".

http://www.fo3mbeauchamp.com/2016/06/la-tentation-de-la-manipulation.html

 

Une pétition vient d'être mise en ligne sur Change.org pour réclamer une enquête afin de savoir réellement qui est l'unique homme qui a cassé à coups de masse les baies vitrées de l'hôpital Necker".

 

Pour ceux qui ne savent pas ce que sont les appariteurs...

Partager cet article
Repost0
19 juin 2016 7 19 /06 /juin /2016 23:30

En 1926, le congrès de la CGT revendique le droit à des congés payés.

Les travailleurs attendront 10 ans pour que la revendication se transforme en réalité pour eux.

Cette année 1936 est marquée par l'arrivée au pouvoir du "Front Populaire".suite aux élections du 3 mai.

Les syndicats et les travailleurs ayant compris que les promesses n'étaient pas des acquis (déjà à l'époque ?), plus de deux millions de travailleurs se mettent en grève dans les entreprises.

Dans la nuit du 7 ou 8 juin 1936, les accords de Matignon sont signés sous la pression des travailleurs. Sous la présidence de Léon Blum, Président du conseil, la Confédération Générale de la Patronat Français (CGPF), la Confédération Générale du Travail (CGT) et l'état signent cet accord qui prévoit une augmentation générale des salaires de 7 à 15%, la présence de Délégué Syndicaux dans l'entreprise.

Ils obtiennent également par des lois la création des conventions collectives et la semaine de 40 heures.

La loi du 20 juin 1936 institue un congé payé annuel de 15 jours.

Les Congés Payés ont 80 ans
Partager cet article
Repost0
16 juin 2016 4 16 /06 /juin /2016 22:40

La Commission Exécutive de Force Ouvrière dénonce les propos du Premier ministre qui, face à un projet de loi multi minoritaire (contesté par 60% de syndicats représentatifs et imposé au 49.3 en première lecture à l’Assemblée Nationale), refuse tout dialogue social.

En surfant sur des violences inacceptables que Force Ouvrière a toujours fermement condamnées, en accusant les syndicats et en menaçant d’interdire les manifestations, le Premier Ministre manque de sang-froid et de responsabilité.

Depuis plusieurs mois Force Ouvrière met, en particulier, l’accent sur les points les plus dangereux du projet de loi dont l’inversion de la hiérarchie des normes qu’elle n’acceptera jamais.

La Commission Exécutive appelle les pouvoirs publics à se ressaisir et, plutôt qu’invoquer le dialogue social, à pratiquer sérieusement et concrètement la concertation indispensable dans une démocratie. Force Ouvrière a déposé des propositions précises.

D’ores et déjà la Commission Exécutive de Force Ouvrière prévient que s’il prenait l’idée au gouvernement de passer en force à l’Assemblée Nationale en juillet avec le 49.3, elle ne lâcherait pas, y compris à la rentrée.

Adoptée à l’unanimité

 

Partager cet article
Repost0
15 juin 2016 3 15 /06 /juin /2016 23:28

Le pouvoir agonisant tente d'imposer sa loi libérale par tous les moyens.

Le Premier Ministre et le Chef de l'Etat tentent même d'interdire les manifestations.

Selon eux, les services d'ordre des syndicats, constitués de militants sans lacrymogène, sans harnachement anti émeute, sans matraque, sans bouclier, sans service de renseignement devraient donc faire le boulot en lieu et place de l'Etat (Encore une privatisation masquée ?)

Pour interdire, ils ont besoin d'émouvoir, dans un monde de plus en plus axé sur la réaction que sur la réflexion, centré avant toute autre considération sur l'émotion.
Ainsi, depuis le 14 juin au soir, c'est la réaction sur le "caillassage" de l'Hopital Necker/Enfants Malades qui dirige les pensées.

 

Que s'est-il passé à Nécker ?

 

L'Hopital semblait bien protégé... et aurait dû le rester !

 

La tentation de la manipulation.

Crédits photo : © Jacky Naegelen / Reuters/REUTERS

On pourrait imaginer que les forces de Police ont été caillassées... et que les pavés ont cassé les baies vitrées !

Cela ne résiste pourtant pas longtemps à la vue de l'image sur les mêmes baies vitrées....

La tentation de la manipulation.

On remarque une chose : Les impacts sur les baies vitrées sont tous à la même hauteur !

Etrange tout de même...

Les médias publient pourtant peu le film fait par Pierre Trouvé, journaliste au "Monde". On y voit que les baies vitrées sont cassées par un seul homme muni d'une masse. Un peu devant lui un homme avec un casque sur la tête, une matraque sous le bras droit et un brassard sur le bras gauche ne réagit pas.. Peut être même protège t-il le malfaiteur ? Un second jeune met un coup de pied dans une des vitres et se fait reprendre par un manifestant qui lui dit que c'est un hopital pour enfants...

 

La tentation de la manipulation.

La vidéo est plus parlante : Pas d'intervention, pas d'arrestation, pas de réaction de la police pour protéger ce bâtiment sensible.

Le fauteur de trouble a une masse, il aurait pu avoir une bombe...

Le but de cet article n'est pas de dire qu'il n'y a pas eu de casses en marge de la manifestation, mais de dénoncer l'utilisation de l'émotion, pour asseoir une volonter de baillonner la contestation à ce projet de loi.

 

Pour faire taire la rue, il n'y a pas de 49-3,
mais il y a l'émotion.

 

Jusqu'ou ira ce pouvoir pour faire passer cette loi voulue par l'Europe ?

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/05/26/31001-20160526ARTFIG00104-l-union-europeenne-assume-la-loi-el-khomri-c-est-elle.php

 

Diffusez la vidéo sur vos réseaux sociaux, montrez l'envers de l'information légale.

Après l'Etat d'Urgence, le pouvoir veut interdire les manifestations, légifère sous 49-3,.. Et quoi encore ?

Il va en falloir encore beaucoup pour que le peuple réagisse massivement ?

 

Partager cet article
Repost0
13 juin 2016 1 13 /06 /juin /2016 23:03
14 juin 2016, CONTRE LA  LOI "TRAVAIL"

Salariés, retraités, chômeurs, jeunes, étudiants,

 

RENDEZ-VOUS PLACE D'ITALIE à 13H00

 

Pour défendre vos droits, ceux de vos enfants, pour le progrès, contre le recul social et le dumping social organisés par les gouvernants et le MEDEF, avec la complicité de certaines organisations dites "syndicales".

 
MANIFESTEZ !

 

Partager cet article
Repost0
6 juin 2016 1 06 /06 /juin /2016 13:44
Partager cet article
Repost0
24 mai 2016 2 24 /05 /mai /2016 18:36

Le syndicat FO des employés et cadres du commerce du Val d’Oise a assigné en référé la société d’ameublement Ikea en vue, notamment, de l’enjoindre d’accorder à chacun de ses salariés les repos légaux obligatoires et de respecter les durées de travail conventionnelles.

Une demande de dommages et intérêts à verser à titre de provision à FO en réparation du préjudice subi consécutif aux infractions constatées est également demandée.

Le premier épisode judiciaire a consisté à faire admettre que l’action de FO était recevable. La cour d’appel avait estimé l’action de FO irrecevable dans la mesure où, notamment, FO n’établissait ni la réalité des violations à la législation relative au temps de travail ni ne démontrait en quoi les constatations effectuées par certains salariés constituaient une atteinte à l’intérêt collectif de la profession.

Ce raisonnement a, fort heureusement, été cassé par la Cour de cassation (Cass. soc., 9-7-15, n°14-11752).

La Cour de cassation a rappelé que « l’intérêt à agir n’est pas subordonné à la démonstration du bien-fondé de l’action et que le syndicat se prévalait de la méconnaissance par l’employeur des dispositions d’un accord collectif ».

Par ailleurs, la violation d’une règle d’ordre social destinée à protéger les salariés suffit à rendre l’action recevable. Il importe peu que seuls quelques salariés soient concernés par la violation.

L’action en justice étant recevable, l’affaire a donc été renvoyée devant la cour d’appel de Versailles (CA Versailles, 12-5-16, n°15/07723).

Pour démontrer les nombreuses infractions au temps de travail, FO s’appuie sur une étude réalisée à partir des états de badgeage dans le magasin de Franconville obtenus par les délégués du personnel au titre de leurs prérogatives prévues par l’article L 3171-2 du code du travail.

Cette étude porte sur un panel de 84 personnes qui représentent 18 % de l’effectif du magasin.

La cour d’appel constate ainsi « la réalité de nombreuses infractions relative au temps de travail ». Ces « manquements constituent un trouble manifestement illicite et peuvent laisser craindre la répétition imminente de nouvelles infractions ».

Les juges du fond refusent cependant d’ordonner les mesures sollicitées par FO « qui consistent à voir rappeler à l’employeur l’ensemble des dispositions applicables, à l’enjoindre de les respecter dans tous les magasins de la société, à l’égard de l’ensemble des salariés et à assortir cette injonction d’une astreinte ». Selon la cour d’appel, ces mesures « s’analysent, par leur caractère général et non limité à l’établissement dans lequel un nombre de manquements a été constaté, en un rappel à la loi, allié à une mesure de contrainte disproportionnée au regard de l’objectif visé. A défaut d’identification précise du trouble allégué ou du dommage imminent, de démonstration de manquements déterminés, intentionnels, nombreux et/ou persistants, l’injonction sollicitée (…) n’est pas une mesure de remise en état ni une mesure conservatoire », susceptible d’être prescrite par le juge des référés.

Pour faire droit à la demande de provision formulée par FO, la cour d’appel estime que : « Il résulte nécessairement de la violation des règles relatives au temps de travail un préjudice pour le syndicat. L’étude réalisée n’a porté que sur un panel de 85 salariés, mais elle permet de retenir, par projection, qu’un plus grand nombre de salariés ont été privés du bénéficie des règles d’ordre public et des règles conventionnelles applicables ».

Néanmoins, pour minorer le montant des dommages et intérêts versés, la cour d’appel constate que « la société Ikea a modifié depuis 2014 son logiciel de planification, qui intègre désormais les règles relatives à la durée du travail et empêche que des plannings soient réalisés en violation de ces règles. Ainsi, les salariés pourront-ils demander en directe leur temps de travail. Des efforts de formation des collaborateurs et managers ont été parallèlement déployés ».

Cette victoire obtenue après de longues années de combat, rappelle que la défense de l’intérêt collectif de la profession trouve pleinement écho devant le juge.

 

 

Partager cet article
Repost0
13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 00:22

Du 17 au 27 mai 2016 : 9h00-12h00 et 14h00-17h du lundi au vendredi uniquement.


SOS Impôts FO au 01 40 52 84 00


foimpot@force-ouvriere.fr

Partager cet article
Repost0
26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 14:37

En octobre 2014, la Direction 3M France communiquait avec force d'argumentaires modernistes sur le nouveau site "3M Direct".
Ceux qui critiquaient ce "nouvel outil" étaient des passéistes à la limite du réactionnaire.

 

Les mondes de Oui-Oui et des Bisounours étaient réunis pour "Enchantez chaque client" comme disait en son temps une ancienne PDG de 3M France. (K.W.)

 

 

3M, Une entreprise qui sait mettre en valeur ses produits...

Il suffisait de cliquez ici pour accéder à tout cela....

 

18 mois après, la Direction informe de l'arrêt du site "3M Direct"...

Remarquez qu'en termes d'arrêt de sites, la Direction 3M France s'y connait plus que pour en ouvrir...
Peut-être le site internet était-il géré par un contrat d'intérim de 18 mois ?... Allez savoir, faut s'attendre à tout avec notre Direction...

Bref, voilà donc encore un échec pour nos Directeurs qui, il y a quelques mois, ne comprenaient pas nos doutes sur l'ampleur de marché à prendre.

Mais cet épiphénomène aurait pu être acceptable si nous savions vendre de manières plus traditionnelles et avec du talent, nos produits "grand public", en mettant en avant et en vedette nos produits.

Ce n'est hélas pas le cas. pour preuve le triste spectacle rencontré au centre Leclerc de Trichateau (27) la semaine précédente. Au rayon des "Promotions", un stand rutilant d'éponges gratteuses…

3M, Une entreprise qui sait mettre en valeur ses produits...

Hélas, ce n'est pas notre marque, mais la marque concurrente...

Ceci dit, le rayon est large, achalandé jusqu'en haut, le prix bien visible et attrayant… Encore Spontex….

 

…Jusqu’à ce que, en presque bout de rayon, à la limite de la tête de gondole, apparaisse le magnifique stand 3M Scotch-Brite !

Là, il y a de quoi être scotché devant l’ampleur des moyens mis en œuvre pour mettre en valeur nos produits et le travail des salariés qui, sur 3M Beauchamp, fabriquent le produit.

Un stand au niveau des ambitions de 3M.
Si nos patrons étaient rémunérés avec le même niveau d’ambition, ils feraient surement un peu plus la gueule !

3M, Une entreprise qui sait mettre en valeur ses produits...

Même le prix n'est pas indiqué, l'emplacement ridiculement petit, dans un coin sombre et assez minable...

Comme rien n'est jamais de la faute ou de l'incompétence de ceux qui nous dirigent, le système va continuer jusqu’à ce que la décision d’arrêt arrive des US.

Le meilleur moyen d’arrêter une production étant de faire en sorte qu’elle ne se vende pas (comme disait Coluche ; « il suffirait qu’on arrête d’en acheter pour plus que ça se vende »), nous ne doutons pas que nos Dirigeants se satisferont de ce triste spectacle.

3M : Mauvais dans le Marché virtuel et Médiocre dans le réel !

Partager cet article
Repost0
16 avril 2016 6 16 /04 /avril /2016 16:58

Claude Didry, Sociologue, Directeur de recherche au CNRS et auteur du livre "L'institution du travail" aux éditions "La Dispute" était l'invité de France Culture samedi 16 avril lors de l'émission "La suite dans les idées".

 

A réécouter avec intérêt :

 

Partager cet article
Repost0
10 avril 2016 7 10 /04 /avril /2016 17:15

A voir absolument,

Voici le modèle social de l'Europe !

 

Partager cet article
Repost0
5 avril 2016 2 05 /04 /avril /2016 15:23

GRÈVES

ET MANIFESTATION

CONTRE LA LOI « TRAVAIL »

SAMEDI 9 AVRIL 2016

 

Départ à 14 heures de la Place de la République.

Bastille – Avenue Daumesnil – Avenue Diderot- Place de la Nation.

 

Ordre du cortège : (UNEF - UNL – FIDL) – Solidaires – FSU – F.O. – CGT

 
Pour Force-Ouvrière, aucun compromis n’est possible.
Nos positions sont, on ne peut plus claires :
 
NI AMENDABLE – NI NEGOCIABLE !
RETRAIT du projet de loi travail !
 
Venez nombreux défendre vos droits et ceux de vos enfants !
 
MANIFESTATION
Partager cet article
Repost0
5 avril 2016 2 05 /04 /avril /2016 14:41

Ce numéro est consacré principalement à la loi "travail".

Lisez le en ligne, enregistrez le, partagez le.

 

 

Partager cet article
Repost0
1 avril 2016 5 01 /04 /avril /2016 18:27

A lire, l'article en ligne de FO Hebdo.

http://www.force-ouvriere.fr/ce-projet-de-loi-je-n-en-veux-pas

Avec l'intervention d'un 3M :

Alain, salarié de l’entreprise 3M (secteur Chimie)

Les possibilités de modulation du temps de travail ou encore les facilités offertes aux employeurs de licencier sont inadmissibles. Ce sont les salariés qui ont besoin de davantage de protection et non les employeurs !
Dans mon entreprise qui délocalise de plus en plus ses activités dans des pays à faible coût de main d’œuvre, telle la Pologne, il y a des plans de licenciements depuis des années. C’est ce dumping social qui permet aux actionnaires de se gaver !

En octobre et alors que 3M est l’une des boîtes les plus riches sur la place boursière de New York, on nous a annoncé 1 500 suppressions de postes dans le groupe... Lequel prévoit cependant de grossir son bénéfice par action de 3% à 11% d’ici 2020.

Aujourd’hui, mes collègues et moi sommes inquiets. Nous craignons tout le temps de perdre notre emploi. On s’inquiète aussi pour nos enfants car il ne leur est proposé qu’une voie sans issue au plan de l’emploi. Ils ne vivent que la précarité à travers l’intérim, les contrats précaires ou les vacations. C’est ce que vit ma fille. Or on ne peut pas construire une vie dans le cadre de cette pauvreté sociale ! Ce n’est pas avec trois jours de travail dans le mois qu’on peut payer un loyer et consommer.

Alors oui je déclare qu’il y a une situation d’urgence sociale. L’emploi aujourd’hui est déjà trop précaire, il n’est nul besoin d’aggraver cette situation à travers une loi qui ne permettra pas de résorber le chômage.

 

Ce 31 mars, contre la loi "travail"
Partager cet article
Repost0
25 mars 2016 5 25 /03 /mars /2016 23:16
Partager cet article
Repost0
12 mars 2016 6 12 /03 /mars /2016 00:09

N'oubliez pas de partager l'adresse de la pétition sur votre facebook et tweeter :

https://www.change.org/p/loi-travail-non-merci-myriamelkhomri-loitravailnonmerci

Et préparez vous pour le 31 mars !

Partager cet article
Repost0
11 mars 2016 5 11 /03 /mars /2016 14:13

Le verdict du Conseil constitutionnel était attendu ! Sa teneur ne nous étonne en rien mais nous contente tout de même !

Dans une décision QPC du 2 mars 2016 (Cons. Const. 2-3-16, n°2015-523 QPC), les Sages ont jugé contraire à la constitution le deuxième alinéa de l’article L. 3141-28 du code du travail en ce qu’il dispose notamment que l’indemnité compensatrice de congés payés est due « dès lors que la rupture du contrat de travail n’a pas été provoquée par la faute lourde du salarié ».

 

Pour rappel, en vertu du premier alinéa de l’article L. 3141-26 du code du travail, lorsque le contrat de travail est rompu avant que le salarié ait pu bénéficier de la totalité du congé payé auquel il avait droit, il reçoit, pour la fraction de congé dont il n’a pas bénéficié, une indemnité compensatrice de congé.

Or, le versement d’une telle indemnité n’est pas dû, selon le deuxième alinéa de l’article L. 3141-26, lorsque le salarié est licencié pour faute lourde.

Toutefois, en vertu de l’article L. 3141-28 du code du travail, cette dernière règle ne trouve plus à s’appliquer lorsque l’employeur est tenu d’adhérer à une caisse de congés payés.

Le Conseil constitutionnel relève à juste titre l’existence d’une différence de traitement dans la mesure où « le législateur a traité différemment les salariés licenciés pour faute lourde, selon que l’employeur est ou non affilié à une caisse de congés ».

Il déclare l’inconstitutionnalité du deuxième alinéa de l’article L. 3141-26 considérant que « cette différence de traitement est sans rapport tant avec l’objet de la législation relative aux caisses de congés qu’avec l’objet de la législation relative à la privation de l’indemnité compensatrice de congé payé ».

Cette déclaration d’inconstitutionnalité prend effet à compter de la publication de la décision du Conseil et peut être invoquée dans toutes les instances introduites à cette date et non jugées définitivement.

Nous n’en espérions pas moins ; le droit au repos et, plus largement, le droit à la santé ayant été déjà durant trop longtemps malmenés !

 

PDF - 854.6 ko

Veille Juridique
PDF - 854.6 ko

 

Partager cet article
Repost0
8 mars 2016 2 08 /03 /mars /2016 12:22

La pétition contre la casse du code du travail approche des 1 200 000 signataires...

Vous aussi, signez.

https://www.change.org/p/loi-travail-non-merci-myriamelkhomri-loitravailnonmerci

 

Partager cet article
Repost0
28 février 2016 7 28 /02 /février /2016 20:26

La ministre du travail propose une réforme qui transforme en profondeur le code du travail.

Parmi les éléments proposés dans le projet actuel 

☞  En cas de licenciement illégal, l’indemnité prud’homale est plafonnée à 15 mois de salaire.

☞  Les 11 heures de repos obligatoire par tranche de 24 heures peuvent être fractionnées.

☞  Une entreprise peut, par accord, baisser les salaires et changer le temps de travail

☞  Les temps d’astreinte peuvent être décomptés des temps de repos

☞  Le dispositif « forfaits-jours », qui permet de ne pas décompter les heures de travail, est étendu

☞ Les apprentis mineurs pourront travailler 10 heures par jour et 40 heures par semaine

☞  Le plancher de 24 heures hebdomadaires pour un contrat à temps partiel n’est plus la règle dans la loi (confirmation d'une loi antérieure).

☞  Il suffit d’un accord d’entreprise pour que les heures supplémentaires soient 5 fois moins majorées.

☞  Une mesure peut-être imposée par référendum contre l’avis de 70% des syndicats.

☞  Une entreprise peut faire un plan social sans avoir de difficultés économiques.

☞  Après un accord d'entreprise, un-e salarié-e qui refuse un changement dans son contrat de travail peut être licencié.

☞  Par simple accord on peut passer de 10h à 12h de travail maximum par jour.

Salarié-e-s ou non : cette réforme nous concerne toutes et tous !

 

Déjà plus de 750 000 signatures ! ajoutez la votre !

https://www.change.org/p/loi-travail-non-merci-myriamelkhomri-loitravailnonmerci

Pétition contre la réforme du code du travail : Signez !
Partager cet article
Repost0
19 février 2016 5 19 /02 /février /2016 15:40

Le 20 octobre 2015, Inge Thulin informait ses « chers collaborateurs » de la nécessité de diminuer l’effectif mondial de 1500 salariés, pour le bien de tous et pour booster l’entreprise… Le gel des embauches ne suffisait plus, une saignée devenait salutaire  à ses yeux !

Comme toujours, aucune explication sur le « pourquoi une telle saignée serait salutaire » et « pour qui le serait-elle » ?

La réponse se trouve peut être dans ce qui suit qui démontre aux salariés lambda que leurs efforts à la base permet aux dirigeants des plus hautes instances de l’entreprise de se tailler la part du lion au grand repas de la mondialisation…

Pour nous, au mieux des miettes, au pire, le coup de pied au cul !

La veille de l’annonce des 1500 suppressions de postes, le 19 octobre 2015, l’action 3M était à 148 $.

Ce genre de nouvelle a, comme toujours, booster la frénésie des investisseurs qui ne voient dans les emplois que les coûts et jamais la richesse produite. L’action 3M est donc passée de 148 $ à 156 $ le 22 octobre marquant un premier palier jusqu’au 27 octobre 2015.

C’est en ce jour du 27 octobre 2015 que notre très cher COE, Inge Thulin, a vendu  52 000 actions 3M au prix moyen de 155,85 $ pour une transaction de  8.104.200 $ ! Une jolie prise de bénéfice !
S’il avait vendu les actions avant l’annonce, le 19 octobre, il aurait touché 416 000 $ de moins !

Rassurons-nous, Inge Thulin n’est pas sur la paille, il lui reste 100905 actions 3M.

Marlene Mary McGrath, (Senior Vice-Présidente, Human Resource)  n’a pas tardé à imiter son supérieur hiérarchique en vendant  le jeudi 5 novembre 2015 au prix moyen de 159,26 $, un petit paquet de 9126 actions 3M pour une somme totale de 1.453.406,76 $. Cette bien brave Marlene conserve 10198 actions 3M… (Il faut toujours garder une poire pour la soif, hein !).

Là aussi, si la dame avait vendu ses actions avant l’annonce du 20 octobre, elle aurait touché 102758 $ de moins !

Heureusement que nos règles éthiques nous permettent de ne pas avoir de doutes sur les bonnes intentions de ces gens !

3M : L'éthique à tous les niveaux... Où presque !
Partager cet article
Repost0
16 février 2016 2 16 /02 /février /2016 00:08

Chanson d'Yves Jamait....

 

Le matin, quand je me réveille,
J'ai du mal à quitter Morphée
Pour aller justifier la paye

Que mon patron peut s'octroyer
Cà n'est pas vraiment que je tienne
A continuer de l'engraisser
Mais aussi petite soit la mienne (de paye)
J'en ai besoin pour bouffer
Je fais des trous dans ma ceinture
Un par jour pour mieux gérer
Le minimum que cette enflure
Se croit obligé d'me céder

Y en a qui s'ront jamais dans la *****
Y en a qu'auront jamais d'problèmes
Et ce sont souvent ceux-là même
Qui nous dirigent et qui nous gouvernent

Je le croise devant l'usine
Dans sa belle BMW
Dans sa Porsche ou bien son Alpine
Suivant ce qu'il a motivé
Moi je gare mon vélo
Depuis qu'ils ont décidé
Afin de relancer l'marché d'l'auto
D'interdire aux poubelles de rouler
Il a les fringues toujours impec'
Les mains propres et jamais tachées
Moi, mes paluches, je bosse avec
Et mes neurones sont élimés

Y en a qui s'ront jamais dans la *****
Y en a qu'auront jamais d'problèmes
Et souvent ce sont ceux-là même
Qui nous dirigent et qui nous gouvernent

Il a des potes en politique
Des plantes grasses à arroser
De celles qui jamais ne lui piqu'
'eront le coeur de son chéquier
Ils ont le cumul sympathique
De maire et de député
Ils ont la morale cathodique
Et le chômage suranné
Et peu importe l'ascenseur
Qu'ils aiment à se renvoyer
Peu importe puisque l'erreur
C'est qu'on est trop dans l'escalier

Y en a qui s'ront jamais dans la *****
Y en a qu'auront jamais d'problèmes
Et souvent ce sont ceux-là même
Qui nous dirigent et qui nous gouvernent

Combien de temps encore, va-t-on se laisser faire
Combien de temps encore, sans rien faire...
Combien de temps encore, va-t-on se laisser faire
Combien de temps encore, sans rien faire...

Y en a qui s'ront jamais dans la *****
Y en a qu'auront jamais d'problèmes
Et souvent ce sont ceux-là même
Qui nous dirigent et qui nous gouvernent

Y en a qui s'ront jamais dans la *****
Y en a qu'auront jamais d'problèmes
Et souvent ce sont ceux-là même
Qui nous dirigent et qui nous gouvernent
 
 
Partager cet article
Repost0
1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 15:16

L'affichage / tract F.O. avant la réunion du mardi 2 février 2016.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0