Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 décembre 2010 2 07 /12 /décembre /2010 09:48

Le groupe américain 3M (23 milliards de dollars de CA pour un effectif mondial de 75 000 personnes) vient de finaliser le rachat pour 943 millions de dollars (ou 430 M$ net de la trésorerie acquise) de son compatriote Cogent Systems, un spécialiste des équipements de biométrie.

 

Cogent Systems emplois environ 500 personnes pour un chiffre d’affaires de 130 M$ dans les équipements d’identification par reconnaissance de l’empreinte digitale, de la paume de la main, du visage, de l’iris de l’œil, etc. Cogent possède des implantations aux Etats-Unis, au Canada et en Chine, ainsi qu’en Autriche et en Grande-Bretagne.

Selon 3M, le marché de la biométrie représente environ 4 milliards de dollars et progresse de plus de 20% par an.

 

Article original ici

 

Repost 0
Published by FO 3M France - dans Actualité
commenter cet article
7 décembre 2010 2 07 /12 /décembre /2010 09:41

Et encore une entreprise dans le KDi de George...

 

(CercleFinance.com) - 3M a conclu un accord pour l'acquisition du suisse Winterthur, groupe spécialisé dans les solutions systèmes de rectification de précision, pour un montant de 448 millions de dollars.

Le conglomérat américain lancera une offre publique d'achat à un prix de 62 francs suisses (soit 63,56 dollars) par action, contre un cours de 58 francs vendredi soir.

Le conseil d'administration de Winterthur recommande l'apport des titres à l'unanimité et son président s'est engagé irrévocablement à céder ses 14% au capital dans le cadre de l'opération.

La réalisation de la transaction est soumise à l'obtention d'au moins les deux tiers des actions ainsi qu'aux conditions usuelles et autorisations réglementaires. Elle devrait être finalisée au premier trimestre 2011.

L'article original est ici

Repost 0
Published by FO 3M France - dans Actualité
commenter cet article
27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 23:35

Repost 0
Published by FO 3M France - dans inFO 3M France
commenter cet article
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 15:08

Il est important que tous les salariés se sentent concernés et répondent au questionnaire envoyé par Technologia. Les conditions de travail de chacun de nous en dépendent.

 

 

 

En savoir plus sur Technologia : http://www.technologia.fr/notre-equipe

 


 

  

MESSAGE DESTINÉ A L'ENSEMBLE DES COLLABORATEURS 3M EN FRANCE
des sites de production et de distribution



La Direction et les Organisations Syndicales du Groupe 3M en France poursuivent une réflexion sur les conditions de travail des salariés. Le « Comité de Pilotage »* formé dans cette perspective a décidé de recourir à un cabinet indépendant et agréé par le Ministère du travail afin d’effectuer une étude auprès des salariés des sites de production et de distribution de 3M en France.

Cette décision intervient pour mieux comprendre et prévenir des situations d’insatisfaction, de stress, et parfois de souffrance au travail. Les causes peuvent être liées à la vie professionnelle ou à la vie privée. Cependant, l’expertise portera uniquement sur les facteurs professionnels (l’organisation du travail et le rapport à la charge de travail, l’autonomie au travail, le soutien, la reconnaissance, le système de management, la perception de l’avenir…).

Il s’agit d’une étape essentielle dans la compréhension des ressentis des salariés et nous vous demandons à ce titre d’y accorder une grande importance et de ne pas négliger la démarche même si vous ne vous considérez pas vraiment concerné.

Le choix du Comité de Pilotage s’est porté sur le cabinet TECHNOLOGIA, cabinet expérimenté, qui devra :

  •  
    • Établir un diagnostic neutre sur les facteurs d'origine professionnelle pouvant générer des risques psychosociaux,
    • Élaborer des propositions concrètes visant à les réduire et à les prévenir.


L’expertise se déroulera en deux temps :

  •  
    • Tout d’abord la diffusion d’un questionnaire,
    • Ensuite la tenue d’entretiens avec des salariés choisis de manière aléatoire sur chacun des sites de production et de distribution.


Le questionnaire sera adressé par mail ou par courrier à partir du 29 novembre  2010 à l’ensemble des salariés. Vous aurez, si vous le souhaitez, la possibilité d’y répondre jusqu’au 19 décembre 2010. Ce questionnaire portera sur votre situation de travail et sur la manière dont vous la vivez au quotidien. Seuls les consultants de TECHNOLOGIA auront accès aux réponses, qui seront traitées de manière à garantir l’anonymat des répondants.

Dans une seconde phase, des entretiens individuels confidentiels seront effectués par le cabinet TECHNOLOGIA avec, sur chaque site, des salariés de différents services et métiers, choisis de manière aléatoire et en fonction de critères objectifs, afin d’obtenir une diversité de points de vue et de situations vécues.

Ces entretiens, qui ne sont pas obligatoires, seront organisés sur le temps de travail et réalisés dans un espace assurant la confidentialité des propos exprimés. Ils se tiendront au cours du mois de février 2011.

Pour ce faire, l’équipe du cabinet TECHNOLOGIA, qui réalise l’expertise, est composée de spécialistes, à savoir de sociologues des organisations et de psychologues du travail.

L’anonymat et la confidentialité faisant partie des fondements de la démarche du cabinet TECHNOLOGIA, le rapport d’expertise ne comportera aucune information de nature à pouvoir identifier un salarié.

Afin que les résultats de cette expertise soient significatifs, nous attendons une large participation de toutes et tous et vous remercions du temps que vous voudrez bien y consacrer.

Le Comité de Pilotage.

* Le Comité de Pilotage : Direction, Organisations syndicales, Environnement Hygiène Sécurité.

 

 

 

 

Repost 0
Published by FO 3M France - dans inFO 3M France
commenter cet article
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 23:04

Article du Figaro : http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2010/11/19/97002-20101119FILWWW00390-astrazeneca-veut-ceder-astra-tech.php

 

AstraZeneca a confirmé vendredi qu'il envisageait de scinder Astra Tech, sa division spécialisée dans les implants dentaires et appareils médicaux.

Une source proche du dossier avait dit plus tôt dans la semaine que le groupe pharmaceutique anglo-suédois, qui a fait appel aux services de JP Morgan Chase pour étudier les différentes options possibles, voulait céder Astra Tech pour quelque deux milliards de dollars (1,46 milliard d'euros).

"AstraZeneca continue de passer en revue toutes les alternatives en vue de tirer le plus de valeur possible de cet actif. Une décision finale ne sera prise qu'à la conclusion de ce passage en revue", a déclaré le groupe dans un bref communiqué.

Une porte-parole du groupe a confirmé qu'une vente d'Astra Tech était une option, tout en refusant d'en dire plus sur le calendrier du processus.  Selon des analystes, la société pourrait intéresser une série de sociétés américaines comme Medtronic, 3M, Danaher, Dentsply International ou encore Biomet, voire des fonds d'investissements.

En Europe, les deux entreprises les plus connues présentes dans le segment des implants dentaires sont Nobel Biocare et Straumann. Vers 10h35 GMT, le titre AstraZeneca perdait 0,28% à 30,54 livres, en ligne avec l'indice sectoriel (-0,19%).

Repost 0
Published by FO 3M France - dans Actualité
commenter cet article
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 07:56

COMMUNIQUÉ DATÉ DU LUNDI 15 NOVEMBRE 2010

 

Le PIB a progressé en France de 0,4% au troisième trimestre marquant ainsi un net repli par rapport au trimestre précédent.


Pour Force Ouvrière, ce ralentissement de la croissance est le résultat conjugué d’une production industrielle insuffisante, de la faiblesse des salaires et de la politique d’austérité engagée le gouvernement. Loin de favoriser la croissance, cette rigueur constitue un mauvais coup porté à l’investissement, à l’emploi, aux services publics et à la justice sociale.

  Cette mauvaise performance économique doit rappeler au gouvernement reconstitué au cours du week-end les urgences économiques et sociales auxquelles il doit s’attaquer: les salaires, l’emploi, les dépenses publiques et sociales, la lutte contre les inégalités, la croissance.

  Force Ouvrière rappelle au nouveau gouvernement qu’une véritable stratégie de croissance ne peut faire de la baisse des dépenses publiques et sociales un préalable. Pour cela il doit s’affranchir du diktat des marchés financiers et des agences de notations.

  Une véritable stratégie de croissance doit au contraire passer par une augmentation des salaires et des minimas sociaux, par une réforme fiscale, juste et redistributive permettant de répondre aux besoins accrus de services, d’interventions et d’investissements publics et à des politiques publiques ambitieuses pour l’emploi, les aides sociales, l’industrie, l’éducation, la recherche, la protection de l’environnement.

  Accroitre encore cette politique de rigueur en cours, serait ralentir durablement une croissance déjà très faible. 
 
Repost 0
Published by FO 3M France - dans InFO
commenter cet article
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 23:39

ECONOMIQUE - VENDREDI 12 NOVEMBRE 2010

 

On ne pouvait trouver un terme plus fort pour qualifier le budget 2011 que celui utilisé par la ministre chargée de l’Economie déclarant « nous y sommes allés à la tronçonneuse ». En effet, ce plan d’austérité est historique. Par son ampleur tout d’abord mais également, par les efforts qui seront pour l’essentiel consentis par les classes moyennes, les plus démunis et les salariés.

En annonçant la réduction du déficit public à 6% en 2011, à 3% en 2013 et même à 2% en 2014, lui qui avoisine actuellement les 7,7 % du PIB, le chef de l’Etat et son gouvernement veulent faire fondre le déficit budgétaire de 60 milliards d’ici 2011, le faisant passer de 152 Mds en 2010 à 92 Mds en 2011 (tableau 1). De fait, c’est une division par deux du rythme de croissance des dépenses publiques qui est visée. De l’aveu même du gouvernement, c’est une réduction « inédite au cours des 50 dernières années » et qui fait de ce projet de loi de finances, le premier budget officiel d’austérité.

Refusant par principe une augmentation générale des recettes (ou, au minimum un débat sur le sujet), le principal ressort de cette chasse aux déficits sera donc la baisse des dépenses publiques et des dépenses sociales. Pour ce faire, le gouvernement entend mettre fin à la relance par l’investissement public, supprimer quelques niches fiscales mais qui ne sont ni les plus coûteuses, ni les plus injustes et poursuivre la « rationalisation » des dépenses publiques, c'est-à-dire la baisse des dépenses de fonctionnement et d’intervention de l’Etat. Le tout dans un contexte que le gouvernement présente comme un contexte de reprise économique, synonyme de rentrées fiscales et de cotisations puisque, selon les prévisions du gouvernement, la croissance approchera les 2% en 2011 contre …0,6% au troisième trimestre 2010 selon l’OFCE !

En définitive, et comme il fallait s’y attendre, plutôt que de revoir en profondeur sa politique fiscale et certains de ses principes qui ont fait tant de mal aux finances publiques, plutôt que d’inciter à l’augmentation des salaires et des minimas sociaux, le gouvernement prend à court terme le risque d’obérer une véritable reprise quand, à moyen et long terme, il donne un coup de massue aux services publics des trois versants de la fonction publique, et ce à tous niveaux, central et territorial.

A l’heure où une timide croissance peine à s’affirmer, où le taux de chômage de longue durée remonte dangereusement, quand de leur côté, les inégalités explosent – un contexte économique qui conduit l’OFCE et même le FMI à mettre en garde les gouvernements contre la concomitance de leur plan de rigueur tant leur impact pourrait être récessif –, ce budget ne fait qu’entériner une politique libérale et anti-sociale. Il est l’outil par lequel le gouvernement choisit de casser la fonction publique, de vider de leur substance ses missions et de privatiser leurs cendres pour poser les bases, si l’on n’y prend pas garde, d’une société appauvrie, sans solidarité et profondément inégalitaire. La réforme des retraites, partie intégrante de ce plan d’austérité, en offre une parfaite préfiguration, elle qui doit contribuer « à garantir la soutenabilité des finances publiques » comme l’écrit le gouvernement et constituer, avec la mise en œuvre des investissements d’avenir et la suppression de la taxe professionnelle, l’un des trois piliers de la croissance de long terme…! [1]

Mais le gouvernement se veut rassurant : non seulement nos voisins britanniques feraient pire – ce qui est faux, la France faisant « aussi fort » s’agissant notamment de la réduction des emplois publics globalement équivalente! – mais même en France, nous serions loin de la cure d’austérité préconisée par certains rapports, au premier rang desquels le second de la commission présidée par Jacques Attali dont la présentation n’est certainement pas due au hasard… Dit autrement, ne nous plaignions pas encore, le pire reste à venir !

Force Ouvrière dénonce fermement ce budget d’austérité et plus encore les choix budgétaires opérés à ce titre. Le rééquilibrage des finances publiques ne peut se faire au prix du démantèlement de pans entiers de services publics, contre les intérêts économiques et sociaux du plus grand nombre, et ce, pour le bénéfice de quelques privilégiés ! L’annonce simultanée d’un « sommet social », sorte de plan de relance de la cohésion sociale dont on peut se demander comment il pourra être financé par la rigueur, est l’aveu de l’inégalité de ce projet de loi de finances, une inégalité parfaitement assumée par le gouvernement. Force Ouvrière sera très attentive au vote solennel de ce budget d’austérité et à ses dernières modalités.

Pascal Pavageau,
Secrétaire confédéral chargé de l’économie


Repost 0
Published by FO 3M France
commenter cet article
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 23:23
Éditorial de Jean-Claude Mailly, Secrétaire général de Force Ouvrière, daté du mercredi 10 novembre 2010

 

 
Parce que le projet de loi sur les retraites est dicté par des raisons liées aux marchés financiers et aux engagements restrictifs sur le plan européen, ce qui en fait un élément clé du plan d’austérité mis en place.

Parce que ce projet constitue une contre-réforme très largement rejetée par les salariés et se situe à l’opposé des propositions et revendications défendues et déclinées par Force Ouvrière.

Dès le départ, Force Ouvrière a revendiqué le retrait de ce projet pour une autre réforme basée sur le financement et répondant aux besoins sociaux.

De la même manière, convaincue qu’il faudrait un rapport de force important pour faire reculer le gouvernement, à différentes reprises Force Ouvrière a proposé un appel commun des confédérations à 24 heures de grève franche public–privé, point d’appui pour un élargissement déterminant du mouvement. Ce fut encore le cas le 4 novembre 2010, avant la promulgation de la loi, lors de la dernière réunion des syndicats, proposition refusée par les autres organisations.

Convaincue, parallèlement, que l’unité d’action était nécessaire, Force Ouvrière s’y est pleinement engagée, sur ses positions, dès le 7 septembre. Plusieurs manifestations inédites et exceptionnelles par leur nombre et leur ampleur n’ont pas fait céder le gouvernement, qui a affiché un mépris et une conception autoritaire du dialogue social.

Pour le Bureau confédéral de Force Ouvrière, tout n’a pas été tenté pour obtenir satisfaction, notamment l’appel commun à 24 heures de grève pour solidifier, coordonner et unifier un mouvement qui a pris la forme de grèves reconductibles, de débrayages, de manifestations et d’actions.

Force Ouvrière continuera à marteler ses positions et revendications et à prendre des initiatives en matière de retraites dans les semaines et mois à venir, excluant de faire oublier ou de zapper les retraites au profit d’autres dossiers qui seront traités à part et sur lesquels notre cahier revendicatif est prêt.

Le Bureau confédéral confirme par ailleurs son opposition à toute mise en place d’un régime unique par points ou comptes notionnels, antichambre de la capitalisation.

Dans le même temps, y compris par respect des salariés qui ont fait grève, Force Ouvrière ne saurait s’engager ni dans une stratégie d’oubli ou de diversion, ni dans une stratégie d’épuisement.

Pour toutes ces raisons, Force Ouvrière ne participera pas à la réunion des syndicats du 8 novembre et réaffirme sa pleine disponibilité et son plein engagement pour construire réellement le rapport de force dans une démarche de résistance et de reconquête.

 

Repost 0
Published by FO 3M France - dans InFO
commenter cet article
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 23:22

COMMUNIQUÉ DATÉ DU MERCREDI 10 NOVEMBRE 2010

 

Le conseil Constitutionnel dans une Décision n° 2010-617 DC du 9 novembre 2010, a statué sur la loi portant réforme des retraites dont il avait été saisi par plus de soixante députés et plus de soixante sénateurs. Si le Conseil a jugé que la loi portant réforme des retraites est conforme à la Constitution, ce qui ne change en rien la volonté de FO de vouloir l’abroger, il a malgré tout censuré les articles ajoutés par amendements, relatifs à la réforme de la médecine du travail, qui n’avaient pas de lien avec le projet de loi initial.

Ainsi, le gouvernement sera obligé de présenter la réforme de la médecine du travail dans un autre texte de loi. Force Ouvrière restera vigilante quant au contenu des dispositions qui seront proposées, afin que le premier acteur de la prévention des risques professionnels, le médecin du travail, ne soit pas menacé par des mesures similaires à celles qui sont proposées actuellement.

Force Ouvrière réaffirme le rôle central de la médecine du travail, et rappelle que la prévention des risques professionnels ne peut se faire sans professionnels de la santé au travail.

Nous attendons donc du gouvernement un projet juste et cohérent, et qui tienne compte des positions que nous défendons.  
 



Repost 0
Published by FO 3M France - dans Actualité
commenter cet article
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 23:19

COMMUNIQUÉ DATÉ DU MERCREDI 10 NOVEMBRE 2010

 

 

Pour Force Ouvrière la promulgation de la loi de réforme des retraites qui est intervenue hâtivement hier soir, ne clôture pas pour autant le dossier des retraites.

Pour Force Ouvrière, cette réforme reste «socialement injuste mais aussi inefficace économiquement».

L’esprit de résistance et de reconquête acquis par les salariés pendant cette bataille et qui s’est installé pendant ces derniers mois renforce notre détermination à ne pas accepter cette réforme et à continuer à demander son abrogation.    
Repost 0
Published by FO 3M France - dans InFO
commenter cet article