Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 janvier 2018 4 11 /01 /janvier /2018 10:18

La négociation annuelle obligatoire dans les Industries Chimiques avait abouti, le 21 décembre 2017, à la signature par l’UIC et les fédérations associées1 avec la CFDT d’un accord sur les salaires minima. Celui-ci prévoyait de revaloriser pour 2018 les salaires minima de 1,1% en deux étapes par rapport à ceux de 2017, et d’attribuer une autorisation d’absence rémunérée de 2 jours maximum pour enfant hospitalisé dans certaines conditions.

Après notification de l’accord, il a fait l’objet d’une opposition majoritaire par les trois autres organisations syndicales représentatives (CGT, CFE-CGC Chimie et CGT- FO).

L’accord sur les salaires minima est donc réputé non écrit. Il ne sera pas, par conséquent, procédé au dépôt de l’accord.

Nous regrettons que certaines organisations syndicales aient souhaité faire de l’intégration des primes aux salaires minima un préalable à cette négociation. Nous restons confiants dans la capacité de l’ensemble de nos partenaires sociaux à retrouver à court ou moyen terme les voies d’un dialogue constructif.

 

Partager cet article

Repost0
4 janvier 2018 4 04 /01 /janvier /2018 14:34

 

Difficile, pour ne pas dire impossible, de faire des vœux de bonne année aux salariés de 3M Beauchamp pour 2018.

Les apprentis « docteurs » qui se sont succédés au chevet du malade  depuis 20 ans n’ont jamais  réellement cherché de remèdes aux maux du site. Ils ont grassement touché leurs honoraires les uns après les autres, sans jamais obtenir de résultats. Ces chantres d’une pseudo méritocratie ont  souvent été promus alors qu’ils ne faisaient que des incantations. Aujourd’hui avec des têtes de fossoyeurs, ils viennent nous expliquer que les amputations qu’ils ont fait subir au site depuis des années ne l’ont pas sauvé.

Sur le blog d’Ortog en 2009, lors de la fermeture du PMD, dans un article nommé « Agonie », on pouvait lire ceci : « C’est ignorer les racines du mal. La gangrène s’est installée, elle monte le long de la jambe. Le chirurgien fou vient de couper le pied, mais proclame encore que l’on est armé pour gagner le marathon de la grande course au capital. D’ici quelques temps, la maladie gagnera le mollet, puis la cuisse, et enfin, après des années d’agonie, le plus grand site industriel de 3M en Europe partira dans une mort certaine, emporté par une septicémie généralisée. »

On ne peut être plus clair. C’est bien cela qui arrive aujourd’hui au site de 3M Beauchamp et les victimes en sont les salariés.

Les machines de production vont s’éteindre les unes après les autres, comme les organes d’un corps en fin de vie, rongées par le mal inoculé par les prétendus docteurs. Les forces vives que sont les  travailleurs vont quitter, de gré ou de force, le futur défunt pour tenter de reprendre vie ailleurs.

Notre savoir ne valait plus rien pour eux. Nous étions des coûts à leurs yeux. Au Mexique, en Pologne ou en Thaïlande, d’autres salariés, aux conquêtes sociales bien moindres, feront le travail pour moins cher. Il faut dire que chez gens que sont nos patrons, on ne pense pas Monsieur, On ne pense pas…On compte.

D’avenir à 3M, il n’en est pas. Qui peut croire qu’une entreprise qui dépense 50 milliards de dollars en 10 ans pour booster l’action via des rachats d’actions et des versements de dividendes faramineux est une entreprise en bonne santé ? C’est une bulle financière et cette bulle finira bien par exploser. Pour maintenir cette vision financière, ils achètent, vampirisent, puis ils revendent. Les salariés de GPI et de Pouyet peuvent en témoigner. Pour eux aussi, 2018 sera une année particulière.

Les 3M, Whirlpool et autres Tupperware qui délocalisent au nom du profit participent à tuer l’emploi, la cohésion de la société, l’existence même de la démocratie, pour l’intérêt de quelques nantis.

Hugo et Jaures ont-ils fait sortir les misérables de leurs conditions pour que nos enfants et nos petits enfants y retournent ?
Laisserez-vous, en tant que salarié et en tant que citoyen, les droits obtenus par vos anciens, dont vous avez bénéficié, disparaitre pour vos descendants ?

Durant 18 ans, F.O. 3M vous a mis en garde, vous a invité à venir manifester à Paris pour vos droits, pour préserver vos intérêts de salarié. Force est de constater que peu de salariés nous ont accompagné. Des ouvriers, quelques techniciens et deux cadres…

Lorsqu’en 2006, nous avons fait une grève contre les risques qui menaçaient le PMD et le site, vous étiez 40 sur 700 à avoir répondu.

Lorsque le PMD a été supprimé en 2009, l’ensemble des salariés du PMD est passé dans les ateliers pour avoir votre soutien. Ca n’était visiblement que le problème du PMD… Pas une seule ligne ne s’est arrêtée par solidarité.

Les seuls combats que l’on est sure de perdre sont ceux qu’on ne mène pas. Pour 3M Beauchamp hélas, ils ont été perdus depuis longtemps.  Demain, ailleurs, prenez conscience de la fragilité de vos droits, soyez militants et revendicatifs.

Notre syndicat vous accompagnera jusqu’au bout. Nous serons dans le comité de suivi du plan pour défendre vos droits (possiblement jusqu’en avril 2022). Nous sommes fidèles depuis 18 ans et nous le resterons, même si la réciproque n’a pas été toujours vraie.

En ce début 2018, nous vous souhaitons  tout le bonheur possible pour vous, vos familles et vos proches.

Partager cet article

Repost0
19 décembre 2017 2 19 /12 /décembre /2017 16:52

Connaît l'adresse d'un marbrier.

Toutes ressemblances avec des personnes ou des faits existants ou ayant existés ne seraient qu'une pure coïncidence.

Note du syndicat à propos de cet article :

La Fédéchimie FO avait titré son communiqué de presse à l'annonce de la fermeture du site de Beauchamp "3M, Fossoyeur d'emplois".

Là ou le fossoyeur enterre des morts physiques, le patronat repend la mort sociale.

Le marbrier habille le lieu ou repose les morts de monuments en pierre avec la volonté de ne plus voir la terre et la putréfaction du corps que celle-ci rappelle.

Le patronat dispose lui aussi de son "marbrier" recouvrant les futurs morts sociaux du linceul blanc du PSE, avec des mesures qui n'éviteront pas le déclassement social. Les millions de personnes au chômage, déclassées, glissant dans la pauvreté et la précarité en sont les témoins.

Cet article s'en prend à la fonction du "marbrier" et non à sa personne.
Nous ne faisons pas d'attaque Ad Hominem sur ce blog. Quelque soit le nom, c'est bien la fonction qui est critiquée.

Nous retirons le lien afin de lever toute ambiguïté.

Partager cet article

Repost0
11 décembre 2017 1 11 /12 /décembre /2017 21:00

Une semaine après la signature d'un plan de sauvegarde de l'emploi ou la Direction promettait 53 postes sur Pontchâteau et plus de 200 postes sur 3M groupe, voilà donc que la même Direction annonce la vente de Pouyet 3M télécommunication...Exit les postes de Pontchâteau et surtout, pour le peu qu'il pouvait y avoir, terminée la confiance dans l'avenir industriel à 3M...

Les bonimenteurs venus vendre leurs solutions aux salariés du site le 28 novembre se sont bien gardés de dévoiler leur funeste dessein. (pour rappel, il y avait le Directeur Manuf pour le Groupe 3M France...).

Ainsi, l'accord qui tenait sur trois pieds se voit déjà amputé...

A l'annonce de cette vente, Force Ouvrière et la CFE-CGC ont considéré que la loyauté de la Direction était en jeu. Soit la Direction savait et elle est déloyale, soit elle ne savait pas et elle n'avait pas les attributions pour négocier, ce qui rend la négociation déloyale.

Nous allons nous réunir au plus vite pour organiser la riposte, mais il est clair que le plan négocier n'est plus à la hauteur de ce que nous avions signé.

La déloyauté, pour ne pas dire la fourberie, dont a fait preuve la Direction  pose également le problème de la loyauté sur les autres sujets, connexes ou non à ce plan (comité de validation, comité de suivi, N.A.O... ).

Nous adressons tout notre soutien aux salariés de Pontchâteau et aux salariés de Cergy concernés...

 

 

 

Partager cet article

Repost0
5 décembre 2017 2 05 /12 /décembre /2017 09:47

L'ensemble des organisations syndicales a signé l'accord sur les mesures d'accompagnement de fermeture du site de Beauchamp.

Après une dernière longue journée de négociation, nous avons pu trouver un accord sur l'organisation des départs volontaires dans le cadre d'une commission paritaire.

La commission examinera chaque départ volontaire en recherchant la meilleure solution de remplacement du salarié afin de ne pas le bloquer, notamment lorsqu'il aura trouvé un emploi.

Le secrétaire générale de la FédéChimie F.O. a commenté l'accord en précisant que les mesures de reclassement rapide, d'aide à la mobilité géographique, de formation et d'aide à la création d'entreprise étaient très correctes au regard de ce qui se fait ailleurs dans la Chimie.

La prime supra-légale  en complément des indemnités conventionnelles de licenciement se positionne dans le haut de la fourchette de ce que l'on peut rencontrer dans d'autres PSE.

Enfin il précise "Même s'il est toujours difficile de négocier car au bout, il y a toujours des licenciements, le PSE négocié avec 3M est loin d'être déconnant. Les mesures sont correctes mêmes si ce n'est jamais suffisant".

...

Le plus gros du travail reste à faire ; Vous aider et vous accompagner dans vos choix en répondant le mieux possible à vos questions.

N'hésitez pas à prendre rendez-vous pour échanger avec nous.

 

 

Signature de l'accord sur les mesures du plan de fermeture de 3M Beauchamp

Partager cet article

Repost0
27 novembre 2017 1 27 /11 /novembre /2017 23:46

Inge G. Thulin, président de 3M Company (NYSE: MMM), a vendu 6 823 actions de la société dans une transaction datée du vendredi 27 octobre. Les actions ont été vendues à un prix moyen de 233,14 $, pour une transaction totale de 1 590 714,22 $. À la suite de la conclusion de la transaction, le président détient maintenant directement 196 906 actions de la société, évaluées à 45 906 664,84 $. La vente a été divulguée dans un document déposé auprès de la SEC, qui est disponible à ce lien.


https://www.sec.gov/Archives/edgar/data/66740/000112760217030501/xslF345X03/form4.xml

Inge prépare Thanksgiving, fête qui généralement célèbre les récoltes... La sienne est bonne !

Il est où l'pognon.... il est où ? Maintenant c'est clair... Il est là !

Partager cet article

Repost0
27 novembre 2017 1 27 /11 /novembre /2017 22:50

Axyntis, repreneur d'une partie de l'activité de l'américain 3M à Pithiviers (Loiret) en 2016, a trouvé de nouveaux débouchés. Spécialiste en chimie fine, l'ETI investit 3 millions d'euros.

Le spécialiste en chimie fine Axyntis lance un programme d'investissement de 3 millions d'euros sur son site principal à Pithiviers (Loiret), où il a racheté une usine à 3M en 2016, soit 6,5 hectares et 2 500 m² de salles blanches qui n'étaient plus utilisées par le géant américain.

"Dès la reprise, nous avions identifié des possibilités de développement, d'autant que 3M nous a laissés des installations en très bon état. Ces opportunités se concrétisent aujourd'hui, ce qui nécessite des aménagements", résume David Simonnet, PDG d'Axyntis, propriétaire d'Orgapharm qui porte ces investissements, avec le soutien de prêts Bpifrance.

Lire la suite de l'article : ICI

Il y a deux sortes de patrons : Les patrons qui font le job pour défendre l'emploi et l'entreprise et ceux de 3M dédiés aux seuls actionnaires....

 

Partager cet article

Repost0
17 novembre 2017 5 17 /11 /novembre /2017 00:36

Bonjour,

Hier,(mercredi 15/11 ndlr) après une assemblée générale en entreprise organisée à 07.00 le matin, le personnel a décidé de rejoindre le lieu des discussions avec une affiche « PERSONNEL A REMETTRE » sur leur dos, visible par tous les navetteurs entrants et sortants par le rond-point de NIVELLES SUD ; point d’accès à l’autoroute de Paris.

Ensuite, ils ont été en file remettre individuellement une enveloppe vide à la direction qui s’est barricadée dans une salle de réunion ne voulant pas être pris en photos par les journalistes présents (presse écrite et télévisée).

 

Nivelles : image de la mobilisation 15/11
Nivelles : image de la mobilisation 15/11
Nivelles : image de la mobilisation 15/11
Nivelles : image de la mobilisation 15/11
Nivelles : image de la mobilisation 15/11

Le personnel est reparti en entreprise (Les livraisons sont bloquées depuis 1 semaine) et la réunion du conseil d’entreprise a démarré à 09.00.

Nivelles : image de la mobilisation 15/11

A bientôt.

 

Said ZAOUDI

Secrétaire permanent CNE

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2017 3 15 /11 /novembre /2017 11:00

Qui décide de délocaliser les emplois en jetant à la rue les salariés ?

Qui ferme les sites de Longvic, Nivelles ou Beauchamp ?

Qui a déjà délocalisé tant d'emplois et continuera à en délocaliser ?..

A qui profite le crime social ?

Salariés concernés ou pas, lançons un avis de recherche ensemble.

Imprimez notre avis de recherche et collez-le dans vos ateliers, dans vos bureaux, aux salles de pause, aux machines à café ou dans les ascenseurs !

imprimez un tee-shirt avec l'avis de recherche !

Soyez solidaire car demain ce sera vos emplois qui seront sur la sellette !

Montrez par ce geste à la Direction que vous aussi, vous êtes excédés par ce comportement asocial qui consiste à supprimer l'emploi des uns pour augmenter le dividende des autres !

 

Afin que ces images ne puissent pas être transmises sur les réseaux sociaux US, nous les avons retiré.

Vous pouvez demander un fichier pour impression papier ou pour impression tee short sur le mail du syndicat : syndicat.fo3mbeauchamp@orange.fr 
 

Merci de votre compréhension.

 

Partager cet article

Repost0
10 novembre 2017 5 10 /11 /novembre /2017 18:04

Superbe reportage de la télé belge.

Les camarades de Belgique expriment les mêmes sentiments de trahison, d'abandon... Longvic, Nivelles, Beauchamp, victimes de l'avidité, de la cupidité de dirigeants blindés de stock-options...

A lire en cliquant ICI

Image associée

Partager cet article

Repost0
9 novembre 2017 4 09 /11 /novembre /2017 15:00

Bonjour,

Quelques photos à mettre sur les réseaux sociaux.

Ce matin la direction s’est à nouveau présentée sur le site, elle s’est vue proposer de s’installer à son nouveau bureau qui a été déplacé à l’extérieur sur le rond-point devant l’entreprise.

Les salariés de 3M Nivelles dans l'action.

Le message est double :

  • Puisque le personnel est jeté à la rue, la direction pourra dès aujourd’hui en faire la même expérience
  • Le rond-point est la manière de montrer que les négociations tournent en rond.

A bientôt.

Said ZAOUDI

Secrétaire permanent CNE

Les salariés de 3M Nivelles dans l'action.
Les salariés de 3M Nivelles dans l'action.
Les salariés de 3M Nivelles dans l'action.
Les salariés de 3M Nivelles dans l'action.
Les salariés de 3M Nivelles dans l'action.
Les salariés de 3M Nivelles dans l'action.
Les salariés de 3M Nivelles dans l'action.

Partager cet article

Repost0
8 novembre 2017 3 08 /11 /novembre /2017 21:05

Les salariés de la société 3M, à Nivelles, ont décidé ce matin à l'unanimité de bloquer l'entreprise. Ils dénoncent à nouveau le blocage des négociations avec la direction. Le magasin d'expédition restera fermé jusqu'à mercredi, 15 novembre, jour de la prochaine rencontre.

Lire la suite : ici

Pour notre part, l'intersyndicale communiquera par écrit en fin de semaine. Nous attendons la réunion de négociation du 15 novembre à Cergy pour déterminer de la suite des évènements.

Les salariés de 3M Nivelles en grève jusqu'au 15 novembre

Partager cet article

Repost0
7 novembre 2017 2 07 /11 /novembre /2017 21:25

Syndicats et direction ne sont pas arrivés à un accord lors des discussions de mardi soir (7/11/2017 ndlr)

Les discussions entre la direction de 3M et les syndicats sont dans l’impasse: mardi en soirée, les parties se sont quittées sans avoir trouvé d’accord sur un plan social, alors que la direction avait annoncé en juin son intention de fermer son site de Nivelles. Dans le zoning de Nivelles Sud, l’entreprise emploie 107 travailleurs.

 

La suite de l'article à lire  : ici

 

La Direction France ferait bien d'en prendre bonne note car nous saurons également bloquer ce qu'il sera judicieux de bloquer si la méthode reste la même... A bon entendeur....

Blocage syndical annoncé du site de  3M Nivelles

Partager cet article

Repost0
2 novembre 2017 4 02 /11 /novembre /2017 10:04

Suite au tract diffusé par Force Ouvrière le 23 octobre 2017( à lire ici ), la Direction du site à fait un communiqué le 24 octobre 2017 afin de rassurer les salariés du site.

La lecture de ce communiqué ne devrait pourtant rassurer personne puisque c'est un pur exemple de xyloglossie. On y évite soigneusement de présenter la réalité par l'utilisation de tournures de phrases et d'expressions usuelles.

Le pire arrivant en fin de texte :
" Les produits susceptibles de contenir des amines aromatiques et des solvants chlorés sont inclus dans ces démarches, elles-mêmes dictées par l'engagement de la Direction pour la préservation de la  santé et de la sécurité des collaborateurs de notre établissement, en association avec les acteurs et les instances concernées que sont les fournisseurs, la médecine du travail, les représentants du personnel dont les membres du CHS-CT"

Dans cette communication, l'E.H.S. semble bien absent... C'est quand même le moteur de la sécurité dans l'entreprise.

Le CHS-CT semble y être un acteur mais lorsqu'il y a un avis de la CARSAT, il n'est pas informé.

Enfin, en termes de sécurité, rappelons que 3M Tilloy est un exemple, c'est tout de même le seul site ou lorsque l'on fait un exercice de sécurité incendie, on se retrouve avec 5 blessés dont 3 transportés à l'hôpital par hélicoptère... ( à relire ici : ).

Il n'est probablement pas facile de reprendre les rênes après une gestion calamiteuse de la sécurité sur le site, surtout lorsque le principe de Dilbert a été érigé en mode de gestion d'une partie du personnel d'encadrement... (D'ailleurs certains se sont retrouvés en Suisse malgré l'accident cité plus haut). Mais d'autres sont encore en place. L'employeur ayant, en matière de sécurité, une obligation de résultat, il serait peut-être temps que la Direction de 3M France S.A.S et du site de Tilloy cessent d'écouter les thuriféraires qui vivent à ses dépends.

 

xyloglossie ou xylolalie, du grec xylon : bois et glossa : langue ou λαλέω / laleô : parler) est une figure de rhétorique consistant à éviter de présenter une réalité par l'utilisation de tournures de phrases et d'expressions usuelles.

C'est une forme de communication qui peut servir à dissimuler une incompétence ou une réticence à aborder un sujet en proclamant des banalités abstraites ou pompeuses. elle sert à éluder le sujet afin d'éviter de répondre à une question ou un sujet embarrassant. La xyloglossie est plus communément appelée "Langue de bois".

 

Partager cet article

Repost0
26 octobre 2017 4 26 /10 /octobre /2017 14:44

Les travailleurs de l’usine 3M de Nivelles mèneront ce jeudi matin une action devant le siège de la filiale belge de la multinationale à Diegem.

Les syndicats dénoncent les conditions de départ pour les 107 travailleurs du site nivellois, la société Went Boart, dont l’entreprise a annoncé la fermeture en juin.
3M est célèbre pour les marques scotch ou Post-it.

Les syndicats (CSC-CNE-Setca-FGTB-CGSLB) jugent que le plan social proposé pour le site nivellois est « indécent » et estiment que la direction a les moyens de proposer d’avantage.

Les travailleurs de l’entreprise 3M, à Nivelles, mèneront ce jeudi, à 7 h 30, une action de protestation devant le siège de la filiale belge à Diegem, a annoncé mercredi le front commun syndical CSC-CNE-Setca-FGTB-CGSLB.

Partager cet article

Repost0
23 octobre 2017 1 23 /10 /octobre /2017 11:25

Il ne faut plus que cela se reproduise…

 

Il y a juste un an, nous apprenions une triste nouvelle, le décès de notre ami et collègue Olivier Boufflers.

Olivier se battait contre la maladie, une tumeur maligne détectée en septembre 2015. Les spécialistes de la médecine sont alors formels, ce type de tumeur survient chez les fumeurs et les personnes âgées de plus de 50 ans.           

Seulement voilà, Olivier avait 42 ans et il ne fumait pas !

Cette incompréhension pousse la famille d’Olivier à chercher le facteur déclencheur de sa maladie, en ayant de sérieuses raisons de penser qu’il pouvait y avoir un lien avec son travail. Une reconnaissance de maladie professionnelle est demandée par l’épouse d’Olivier.

Après réception des pièces (notamment les fiches de données de sécurité) l’enquête de la CARSAT reconnait comme maladie professionnelle le 30 août 2017 le décès d’Olivier et son verdict est sans appel :

 « Il y a lieu de retenir un lien direct et essentiel entre l’affection présentée et l’exposition professionnelle ! »

 En effet, l’exposition aux amines aromatiques et dérivés chlorés a participé au déclenchement du cancer d’Olivier !              

 

A l’heure de la diffusion de ce tract aucune information, ni mesure, ne sont mises en place par la direction de 3M en direction des salariés.

Le CHSCT et son secrétaire n’ont même pas été mis au courant par la direction de 3M des conclusions de l’enquête ; instance, qui doit obligatoirement être saisie et informée pour ce genre de situation.

N’oublions pas, que nous ne sommes pas obligés d’avoir une exposition directe pour être touché. Olivier n’était pas en production.

 La direction se réfugie trop souvent derrière l’obligation du port des EPI pour se dédouaner de la sécurité en nous faisant signer « des feuilles de formation », mais n’oubliez pas monsieur « l’employeur » que vous avez une obligation de résultat, et que les EPI ne doivent-être mis en place qu’en dernier recours.

Force ouvrière a par conséquent le devoir d’avertir les employés de « 3M Tilloy » sur ces situations dangereuses et malheureusement tragiques. N’hésitez pas à informer vos élus pour tout questionnement concernant l’altération de votre santé au travail, nous vous aiderons.

Messieurs de la direction, prenez vos responsabilités et les mesures qui s’imposent. Vous commettez  un délit d’entrave caractérisé en n’ayant pas convoqué dans l’urgence le CHSCT à l’annonce des conclusions de l’enquête diligenté par la CARSAT !

Vous ne daignez même pas avertir les salariés des risques de l’exposition !

N’oublions pas… en seulement une année, la maladie aura eu raison d’Olivier à cause de son engagement et de son dévouement au sein de société 3M.

Force Ouvrière est de tout cœur avec la famille d’Olivier, nous l’épaulerons et l’aiderons jusqu’au bout.

Partager cet article

Repost0
19 octobre 2017 4 19 /10 /octobre /2017 22:24

Lors de la réunion du 19 octobre, la Direction a enfin communiqué sur les postes promis.

Des postes d'opérateurs, de techniciens et quelques postes de cadres.

Dans un contexte difficile de fort chômage, ou le Val d'Oise fait figure de pire département de la région Ile de France, cette annonce était plutôt attendue. Elle oriente une partie de la négociation en cours. Savoir motiver un changement de région ou de convention collective n'est pas inutile si, comme le prétend la Direction, elle souhaite éviter les licenciements.

La liste ne tient pas compte des postes déjà ouverts et affichés et des futurs départs de salariés sur les différentes entités.

Cette liste est également ouverte aux salariés de Bricolage et Bâtiment.

La nature des postes nous a été communiquée et sera publiée par la Direction prochainement.

Voici les sites concernés ;

Tilloy Lez Cambrai : 31 postes (3M France S.A.S) : Nord (59)

Cergy : 9 postes (3M France S.A.S.) : Val d'Oise (95)

Saint-Ouen l'Aumône : 44 postes (SOA Logistics) : Val d'Oise (95)

Pontchâteau : 52 postes (3M télécommunication) : Loire Atlantique (44)

Coquelles : 2 postes (3M Purification) : Pas de Calais (62)

Mazères sur Salat : 2 postes (3M Purification) : Haute-Garonne (31)

Niedermodern : 10 postes (EMFI) : Bas Rhin (67)

Haguenau : 1 poste (EMFI) : Bas Rhin (67)

soit 151 postes

Certes, la négociation prend du temps, nous en sommes conscients, mais entre procrastination et précrastination, il y a un temps qui est le temps nécessaire à la négociation.

A ceux qui ont publié sur Beauchamp un torchon non signé, lorsqu'ils utilisent un mot qu'ils ne maîtrisent pas, qu'ils commencent par le recopier comme il faut ...

 

 

Partager cet article

Repost0
11 octobre 2017 3 11 /10 /octobre /2017 07:00

Lors de la réunion du 10 octobre, la Direction a enfin dévoilé un calendrier d'arrêt des différentes productions qui sera présenté aux salariés lors de la réunion du 12 octobre.

Par contre, et pour F.O.  c'est un point bloquant pour la poursuite des négociations, la Direction est toujours dans l'incapacité de démontrer la réalité des créations de postes de reclassements annoncés.

Nous ne savons donc toujours pas où sont les postes créés, le nombre réel et pour quelles catégories sociaux professionnelles.

Comment négocier sérieusement sur le sujet du reclassement interne dans ces conditions là ?

Nous craignons qu'il y ait bien plus de postes d'opérateurs et très peu de postes de techniciens et de cadres, or, ces deux catégories sont en droit d'attendre des possibilités de reclassement.

Cela pourrait jouer sur le périmètre du plan (en ouvrant du volontariat sur d'autres sites). La Direction ne veut pas en entendre parlé parce que cela semble contrarier ses objectifs de diminution des effectifs par "attrition naturelle"...

Pour le reste, des écarts importants restent a combler dans les prochaines réunions. Pour l'instant, le compte n'y est pas.

Le 12 octobre, lorsque la Direction sera en face de vous, n'hésitez pas à poser vos questions.

 

Partager cet article

Repost0
9 octobre 2017 1 09 /10 /octobre /2017 15:33

Les salariés de 3M Bricolage et Batiment de Longvic sont en grève depuis plusieurs jours.

Afin de les aider à maintenir la pression sur 3M, ils ont besoin de votre soutien.

Vous trouverez ici la cagnote internet qu'ils ont mis en place pour recevoir vos soutiens

https://www.leetchi.com/c/solidarite-de-les-salaries-de-longvic-en-greve

Merci d'avance pour eux.

 

Partager cet article

Repost0
6 octobre 2017 5 06 /10 /octobre /2017 06:58

L'article ne dit pas si leur code du travail avait été réformé...

Miwa Sado, 31 ans, qui couvrait l'actualité politique à Tokyo, avait été retrouvée morte dans son lit en juillet 2013. Un an plus tard les autorités japonaises avaient conclu que sa mort était due à un nombre excessif d'heures supplémentaires. Elle n'avait eu que deux journées de repos dans le mois qui a précédé son décès.

Lire l'article ici

Si la traduction est exacte, la phrase "Nous sommes désolés d'avoir perdu une excellente journaliste et prenons au sérieux le fait que sa mort ait été reconnue comme liée au travail" est terrible. Ce n'est pas l'être humain qui est regretté mais uniquement ses capacités et qualités de travail.

 

 

Japon :  une journaliste meurt après 159 heures sup' en un mois

Partager cet article

Repost0
5 octobre 2017 4 05 /10 /octobre /2017 14:08

Probablement là....

Il est ou l'pognon, il est ou ?

Partager cet article

Repost0
5 octobre 2017 4 05 /10 /octobre /2017 13:24

Les salariés des sites de Veyziat et Longvic sont en grève.

Ils réclament :

  • une prime de collaboration de 1000 à 1500 € pour motiver les salariés et finir le travail.
  • une prime de Noël de 500 € pour l'ensemble des salariés de B&B
  • La suppression des trois jours de carence maladie.

A ce jour, la Direction de 3M fait la sourde oreille et refuse le dialogue.

La Direction démontre que les salariés ne représentent rien pour elle, pour elle aussi, ce sont des gens qui ne sont rien.

Par contre, lorsqu'il sagit de remonter les dividendes de B&B  par dizaines de millions d'euros vers 3M France S.A.S., la même Direction ouvre grand les portes du coffre fort.

Ce n'est pas à leur humanité qu'on reconnait les faussoyeurs d'emploi, mais à leur avidité.

 

VEYZIAT

VEYZIAT

LONGVIC

LONGVIC

Partager cet article

Repost0
19 septembre 2017 2 19 /09 /septembre /2017 13:04
Appel unitaire des branches chimie F.O. -  C.F.E.-C.G.C. et CGT

Partager cet article

Repost0
9 septembre 2017 6 09 /09 /septembre /2017 22:16

Un sondage inédit, réalisé par CSA Research pour le compte de la délégation interministérielle à la langue française pour la cohésion sociale, indique que ce phénomène touchant 1,5 million de personnes en emploi est sous-estimé et que les correctifs font défaut. Un scandale, surtout à l'ère de la révolution numérique.

Un scandale, une honte, un fléau... L'illettrisme, néologisme inventé en 1981 par ATD Quart-Monde pour qualifier les personnes qui ont été scolarisées en France mais n'ont pas une maîtrise suffisante de la lecture, de l'écriture et du calcul pour être autonomes dans la vie, est plus répandu qu'on ne le croit.

 

La suite est à lire sur  : Le Figaro

Partager cet article

Repost0
7 septembre 2017 4 07 /09 /septembre /2017 09:10

Réuni le 05 septembre 2017, le Bureau Fédéral de la Fédéchimie FO considère, qu’après analyse des ordonnances rendues publiques le 31 août dernier, que ces dernières ne sont ni plus ni moins que l’aggravation de la loi El-Kohmri que notre organisation syndicale a combattu en 2016 et dont nous demandons toujours l’abrogation.

Ces ordonnances mettent de nouveau à mal notre code du travail et nos conventions collectives, socles de garanties dont bénéficient les salariés dans leur branche d’activité.

 L’inversion de la hiérarchie des normes gagne encore du terrain en privilégiant les accords d’entreprises au détriment de la branche (par exemple : primes ancienneté, nuits, paniers, 13ème mois, etc….

 Dans les entreprises de moins de 20 salariés, la possibilité sera donnée maintenant au chef d’entreprise de négocier avec un salarié non mandaté par une organisation syndicale et non protégé, pour valider des accords qui remettront en cause les acquis et les droits dont bénéficient les salariés.

 Le plafonnement des indemnités prud’homales à 20 mois de salaire après 30 ans d’ancienneté et plus, ainsi que la réduction des délais de recours de 2 à 1 an ne sont ni plus ni moins qu’une remise en cause de la justice prud’homale qui à terme, risque de disparaitre.

 Le contrat de «chantier ou d’opération », qui pourra être étendu dans toutes les branches, permet de se séparer d’un salarié à la fin d’une mission sans pour autant payer les 10% de prime de précarité, risque de devenir la norme en remplacement des CDD et CDI.

 La « rupture conventionnelle collective », va permettre dorénavant de contourner les Plans de Sauvegarde de l’Emploi, et d’embaucher si besoin dans la foulée, d’autres salariés à moindre coût.

La fusion des Instances Représentatives du Personnel (CE, DP,CHSCT), va réduire considérablement les prérogatives des élus ce qui, de facto, s’en ressentira pour la défense des droits des salariés, leurs conditions de travail et leur sécurité.

 Etc …

Non content de détruire notre code du travail, l’exécutif s’attaque aux plus démunis en baissant les APL, à la Sécurité Sociale en augmentant la CSG tout en baissant les cotisations sociales et à l’emploi en réduisant considérablement le nombre de contrats aidés.

La Fédéchimie FO considère donc que ces ordonnances et ces nouvelles attaques contre le pouvoir d’achat méritent une riposte à la hauteur des coups portés.

C’est pourquoi, la Fédéchimie FO appelle ses syndicats, sections syndicales, adhérents FO et sympathisants, à participer aux grèves et manifestations, notamment celle du 12 septembre prochain, sous la bannière FO pour le retrait des ordonnances travail …

Partager cet article

Repost0