Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 janvier 2020 3 08 /01 /janvier /2020 17:20

Partager cet article

Repost0
2 janvier 2020 4 02 /01 /janvier /2020 10:09
Tournons cette page 2019, année de la destruction de ce qui fut notre lieu de travail à tous et tentons de regarder ailleurs.
En fait, c'est plus qu'une page qui se tourne, c'est un livre qui se ferme, un livre dont l'épilogue a été d'une violence sans nom. A coups de bulldozers et de pelleteuses, ce lieu a disparu de la réalité, il ne subsiste que dans notre mémoire collective, puis disparaitra avec le temps qui passe et les vies qui trépassent.
 
Chacun va chercher sa voie, se projeter dans le futur. Des liens qui semblaient ne pouvoir se rompre vont se défaire, inévitablement, par l'éloignement, par un quotidien qui n'est plus partager, Mais il restera toujours une blessure, une trahison. La vision du logo 3M suffira à ré-ouvrir la plaie que l'on croyait refermée.
 
La vie n'est qu'une succession de livres.
Un livre pas épais, écrit à plusieurs mains lorsque l'on est enfant, guidé par ses parents. Un livre ou l'on revendique et affirme sa personnalité, réactif et sensible, d'une adolescence souvent incomprise.
Enfin arrive l’œuvre majeure d'une vie, le livre le plus épais, l'histoire la plus longue, le livre ou l'histoire n'est plus centrée sur soi même, mais autours d'une famille que l'on a créée, d'un travail quotidien, parfois harassant, enrichissant.
Ceux qui vont continuer le travail vont continuer ce volume là.
Et puis il y a les autres, déjà en retraite ou en pré-retraite. Ceux là savent déjà qu'ils écrivent un ouvrage dont on connait la fin, mais sans savoir combien de pages il contiendra. C'est le dernier. L'épilogue d'une vie. L'anti-chambre d'une fin inéluctable, le dépouillement d'une vie sociale riche, la perte de tout ses repères... Aux rendez-vous amoureux de la jeunesse succèdent les rendez-vous médicaux, le temps s'étire à n'en plus finir, de journée de plus en plus longue dans un espace qui se réduit au fil du temps. Comme le chantait si bien Jacques Brel "Du lit à la fenêtre, puis du lit au fauteuil et puis du lit au lit.."
 
Le temps d'un battement de paupière à l'échelle cosmique, nos atomes retourneront à notre mère nature, nos souvenirs se volatiliseront comme c'est volatilisé ce lieu qu'était l'usine de 3M Beauchamp. Il ne restera plus de trace de ce lieu et de nos vies.
 
En attendant ce destin imparable, profitons des êtres qui nous sont chers.
Profitons des instants présents.
Souhaitons à tous nos meilleurs vœux pour 2020.

Partager cet article

Repost0
19 décembre 2019 4 19 /12 /décembre /2019 21:10

A l'époque, il parlait comme les syndicats....

Maintenant, il dit le contraire... Dire tout et son contraire, le "en même temps" macroniste...
Pouvoir d'Usurpateurs...

 

A partager sur vos facebooks et merci à la chaine "Dissident Officiel"

 

Partager cet article

Repost0
6 décembre 2019 5 06 /12 /décembre /2019 09:21

Selon le Bureau des risques et pollutions industriels (Barpi), rattaché au ministère de la Transition écologique, le nombre d’accidents sur les sites industriels classés a augmenté de 34 % en deux ans en France, et leur impact sur l’environnement est croissant. « L’année 2018 avec 1 112 accidents et incidents recensés en France dans les installations classées tend à montrer une évolution croissante de l’accidentologie par rapport aux années 2017 et 2016 avec respectivement 978 et 827 », Cela représente une « hausse de 34 % entre 2016 et 2018 », a relevé Christophe Bouillon, député PS, président de la mission d’information de l’Assemblée nationale sur l’incendie de Lubrizol à Rouen.

Selon l’inventaire 2018 des accidents technologiques du Barpi, qui n’inclut pas les centrales nucléaires, les seuls sites Seveso, installations classées les plus dangereuses, ont connu une hausse de 25 % des accidents en 2018 (22 % en 2017 et 15 % en 2016). La France comptait 1.312 sites Seveso en 2018, dont 705 seuil haut, comme Lubrizol à Rouen, et 607 seuil bas. Fin 2015, lors du dernier recensement, la France en comptait 1.261 (700 en seuil haut et 561 en seuil bas). L’accidentologie potentielle a augmenté. La région Auvergne-Rhône-Alpes compte 180 sites Seveso dont 104 « seuil haut » et 76 « seuil bas ». C’est la première région française aussi fortement exposée.

 

Lire la suite sur l'excellent site des verriers de Givors : ici

Partager cet article

Repost0
24 novembre 2019 7 24 /11 /novembre /2019 17:18

Un mal qui répand la terreur,
Mal que le mondialisme en sa fureur
Inventa pour punir les salariés de droits,
La finance, puisqu’il faut l’appeler par son nom,
Capable d'enrichir en un jour les grands patrons
Faisait aux plus humbles la guerre.
Ils ne tombaient pas tous, mais tous étaient frappés :
D’abaissement social, de chômage et de précarité,
Cherchant le soutien du défaillant état.
Nulles offres valables se présentaient à eux,
Que des emplois précaires de surcroit smicardisés
N’étaient proposés aux simples salariés..
Les emplois s’enfuyaient vers des pays sans droit,
Laissant au désamour ces chômeurs sans joie.

Le PDG de la grande entreprise  tint conseil, et dit :
Mes chers amis, le Ciel a donc permis
Pour nos péchés, de défaire nos fortunes ;
Que le plus coupable de nous
Se sacrifie aux traits du céleste courroux,
Peut-être il obtiendra la guérison commune.
L'histoire nous apprend qu'en de tels accidents
On fait de pareils dévouements :
Ne nous flattons donc point ; voyons sans indulgence
L'état de notre conscience.
Pour moi, satisfaisant mes appétits gloutons
Je me suis octroyé de fortes rémunérations,
bénéficié de largesses et de stock-options.
Qu’avais-je donc fait ? Qu’obéir au marché
Quitte à détruire ainsi l’emploi du salarié..
Je me dévouerai donc, s'il le faut ; mais je pense
Qu'il est bon que chacun s'accuse ainsi que moi :
Car on doit souhaiter selon toute justice
Que le plus coupable périsse.
- Mon cher patron, dit le Directeur, vous êtes trop bon ;
Vos scrupules font voir trop de délicatesse ;
Eh bien, se gaver ainsi de mille façon,
Est-ce un péché ? Certes non, Vous leur fîtes
En supprimant leurs postes beaucoup d'honneur.
Et quant aux salariés de base,  l'on peut dire
Qu'ils étaient digne de tous maux,
Étant de ces gens-là qui sur les employeurs
Se font à crédit une vie chimérique .
Ainsi dit le Directeur, et flatteurs d'applaudir.
On n'osa trop approfondir
Du patron de site, ni des autres puissants,
Les moins pardonnables offenses.
Tous les gens querelleurs, jusqu'aux simples D.R.H.,
Au dire de chacun, étaient de petits saints.

L'employé vint à son tour et dit : J'ai souvenance ;
Que près d’une machine à boisons,
Le café, l'occasion, le petit coupe faim, et je pense
Quelque diable aussi me poussant,
Je pris régulièrement deux trois cafés par jour.
Je n'en avais nul droit, puisqu'il faut parler net.
A ces mots on cria haro sur l’employé.
Un puissant quelque peu clerc prouva par sa harangue
Qu'il fallait licencier le maudit salarié.,
Ce pelé, ce galeux, d'où venait tout leurs maux.
Sa peccadille fut jugée un cas pendable.
Faire pause et manger! quel crime abominable !
Seul le licenciement  était capable
D'expier son forfait : on le lui fit bien voir.
Selon que vous serez puissant ou misérable,
Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.

 

Fable Inspirée des "Animaux malades de la Peste" de Jean De La Fontaine

 

A.D.

Partager cet article

Repost0
18 novembre 2019 1 18 /11 /novembre /2019 17:37

Un affichage sauvage sur Beauchamp, sans logo et probablement de personnes courageuses car anonymes...

 

Affichage sauvage sur 3M Beauchamp

Lorsque l'on fait du syndicalisme, on représente à la fois les travailleurs actifs, les travailleurs privés d'emploi et même les travailleurs retraités...

Ceux qui écrivent et affichent ce genre de choses sont bien ceux qui ne représentent qu'eux mêmes. Seuls eux les intéressent...

Tristes égoïstes...

Nous souhaitons par avance un Joyeux Noël à ces courageux afficheurs sauvages et anonymes, en espérant que le père Noël leur apporte un cadeau utile pour eux...

Attention, le stock est limité, y'en aura pas pour tout le monde... (le N° du Père Noël est le 3630)

 

Partager cet article

Repost0
14 novembre 2019 4 14 /11 /novembre /2019 10:09

A quelques semaines de l'envoi à l'ensemble des salariés d'un énième questionnaire "Qualité de Vie au Travail", la méthode fait un peu "tache"...

Cela se passe à Tilloy. Le questionnaire concerne pour 7 des 8 questions, la mise en place d'une application sous SAP dite « MES/EWM 9.3 ».
Parmi les réponses proposées aux salariés, il y a :

« D’accord »
« Plutôt d’accord »
« Plutôt pas d’accord »
« Pas d’accord »
« Ne sais pas »

Des réponses habituelles dans ce genre de questionnaires.
Il y a une possibilité de mettre un verbatim.

Ce genre de questionnaire est fait pour une étude statistique. On sort de l'étude un pourcentage des plus ou moins favorables afin d'écrêter les réponses possiblement trop angéliques ou trop réfractaires.
C'est la méthode.
Enfin, pas à 3M, puisque les questionnaires ont été utilisés, sans aucun respect de la confidentialité, pour tracer les réponses nominativement et pour remettre en main propre, un blâme à un salarié qui avait trop, aux yeux de la Direction, utilisé la case "ne sais pas" et "pas vraiment d'accord".

Même le verbatim a été utilisé contre le salarié.

La méthode démontre le niveau managérial dans certaines parties de l'entreprise. Être à des postes importants de management et ne pas connaitre le B-A-BA d'une méthode statistique révèle le niveau d'incompétence de certains.

Si l'on a besoin de savoir le niveau de compréhension des objectifs ou des besoins de formation pour chaque salarié, on le fait dans des entretiens de management entre le salarié et son responsable, pas avec des questionnaires statistiques. Cela se fait dans l'entretien individuel d'évaluation, ou les besoins de formation doivent être abordés.. Mais ça aussi, c'est mal fait à Tilloy...et pas que là-bas...

Une Direction qui utilise les mauvais outils est une Direction qui ne sait pas travailler. (Ce qui est vrai pour le salarié de base, l'est aussi pour la Direction)
Ici, elle utilise le mauvais outils d'évaluation des besoins du salarié, elle utilise mal le questionnaire statistique, elle utilise mal le règlement intérieur pour sanctionner un salarié.(en quoi est-ce une faute que de répondre par l'une des réponses possibles ?).

Mais il y a plus grave que l'incompétence. 
On peut également y voir autre chose..
Avoir une autre lecture de ces faits.

Cela démontre la collusion et la perméabilité entre la Direction et le responsable de "l'étude statistique" qui a d'autres casquettes…
Elu CGC et membre du CODIR de Tilloy, il demande donc une sanction que le RH du site va appliquer, sans jamais avoir entendu le salarié pour avoir ses explications ou sa version… Aucun droit à la défense…
Nous sommes dans un système d’un entre soi total ou les salariés de base ne sont là que pour obéir, comme doivent le faire les vassaux devant leur suzerain.

C'est à notre connaissance, ce salarié précis qui était visé et uniquement lui...
Soit tous les autres salariés ont bien répondu, soit ils ont visé Wilfried que pour sa fonction de Délégué Syndical Force Ouvrière du site ! Cela ne peut pas être une coïncidence.
La Direction défend ses élus, choisie son camp, hors de toute neutralité. Durant la campagne électorale elle prend position pour ceux qui défendent ses positions bien avant le droit des travailleurs du site.
Faire pression, tenter de faire craquer le salarié est peut-être le but recherché en interne à Tilloy...
Quelle sera la capacité de ce genre d’élu de la Direction à défendre l’intérêt des salariés ?
Avoir une étiquette CFE-CGC et agir de la sorte, c’est clairement n’avoir aucun respect des salariés, de leurs droits et des syndicats qui les représentent. Cela ne remet pas en cause ce syndicat au niveau central. Cela remet en cause les méthodes de ceux qui sur Tilloy utilisent cette étiquette syndicale.

Ces méthodes ne servent pas non plus la Direction Générale 3M France. La crédibilité de son projet de questionnaire "QVT" dépendra aussi de la confiance des salariés sur l'utilisation de celui-ci...
Son management et sa RH Tilloy viennent d’envoyer un message bien négatif aux salariés…

Et ça se gargarise à l’éthique tous les matins…

Partager cet article

Repost0
8 novembre 2019 5 08 /11 /novembre /2019 00:42

Du 20 au 25 novembre 2019 aura lieu la première élection du Comité Social et Économique de 3M Cergy.

Pas une voix ne doit manquer à Force Ouvrière pour peser en votre faveur dans le dialogue social !!!

 

 

LISTE FORCE OUVRIERE CSE CERGY
LISTE FORCE OUVRIERE CSE CERGY
LISTE FORCE OUVRIERE CSE CERGY

Ni catégoriel, ni confessionnel : Force Ouvrière !

Partager cet article

Repost0
30 octobre 2019 3 30 /10 /octobre /2019 17:31

L'avocat qui défend les ouvriers victimes de patrons avides était l'invité ce jour de Grand Oral BFM/RMC

Le cas expliqué est celui de Michelin... Mais vous pourriez bien y reconnaitre d'autres entreprises...

C'est ici : Fiodor Rilov, la bête noire des patrons

Fiodor Rilov au Grand Oral BFM/RMC

N'oubliez pas de diffuser autours de vous !

Rappelez-vous, Force Ouvrière avait invité Fiodor à l'Union Départementale du Val d'Oise pour 3 réunions d'information.

 

 

 

Partager cet article

Repost0
18 octobre 2019 5 18 /10 /octobre /2019 12:52

Ici, l'on sent bien qu'on entre sur le stand de l'une des multinationales les plus riches au monde...

On sent que la Science 3M est appliquée à la vie du stand...

On fait rêver le chercheur d'emploi...
Le futur salarié sait déjà qu'il aura les moyens de bosser comme il faut...

Oh ! la belle image que cela véhicule...

"La table ! Mais la table ! Juste impensable....Trop Kitch !"

Le Haut Standing de 3M

Photo : Forum de l'emploi à Cergy.

Cela ressemble beaucoup à nos magnifiques stands d'éponges dans le commerce...

Souvenez-vous, c'est ici : 3M une entreprise qui sait mettre en valeur ses produits

Partager cet article

Repost0
13 octobre 2019 7 13 /10 /octobre /2019 17:08

Le scandale ArjoWiggins !

Ce reportage s'attarde sur l'outil industriel détruit et les salariés qui sont victimes des financiers et d'une Europe de dumping.

Note : Nous ne prenons aucune part sur le message politique qui pourrait en être retiré ou qui pourrait être issu de cette vidéo.
C'est à chacun de se faire sa vision avec son libre arbitre. Mais pour ce faire un libre arbitre, il faut avoir des sources d'information variées. Ce média indépendant apporte une vision qui n'est pas celle des grands groupes de presse et de télé, tous détenus par des puissances d'argent.

Ce que ressentent les ouvriers de cette usine ressemble hélas grandement à ce que ressentent les ouvriers de centaines d'autres usines délocalisées ou fermer au profit de la finance.

 

ArjoWiggins est une usine française de fabrication de papier qui a deux siècles d'existence. Leader mondial dans le papier recyclé de haute qualité, elle ferme ses portes au début de l'année 2019 suite à un redressement judiciaire alors que l'usine ne donnait aucun signe de mauvaise santé. Que s'est-il passé pour que ce fleuron de l'industrie française, employant 550 personnes et faisant vivre toute une commune, mette si brutalement la clé sous la porte ? C'est ce que Vincent Lapierre et son équipe du Média pour Tous ont cherché à savoir en se rendant sur place...

Partager cet article

Repost0
12 octobre 2019 6 12 /10 /octobre /2019 17:59

La concurrence effrénée dans une mondialisation sans règle génère le chômage et la paupérisation...

En 2003, Ariane Doublet avait réalisé "Les sucriers de Colleville", suivant au jour le jour le combat de salariés dont la sucrerie ferme.

Depuis, l'Union Européenne a supprimé les quotas, ouvrant la porte aux producteurs de sucre de la planète entière. (Probablement par soucis d'écologie...)

Les fermetures de sucreries se multiplient en France...

Ici, à Toury, comme ailleurs, les salariés victimes subissent, les politiques promettent des solutions que jamais ils ne trouveront. Les syndicats déplorent les conséquences sans réellement se rendre compte que le combat doit se faire contre les causes et non contre ces conséquences !

"Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences des causes qu'ils chérissent".

Jacques Bénigne Bossuet

 

Le sucre français sacrifié : Un reportage du Média pour tous

À Toury, les habitants sont inquiets : la sucrerie historique de la région, qui transforme la betterave produite sur ces terres depuis 150 ans, va fermer ses portes, comme l'a annoncé Cristal Union. Au-delà de la énième fermeture d'une usine en France, c'est tout un secteur économique qui est ravagé. La cause ? La levée des quotas de production de sucre ordonnée par l'Union Européenne... Vincent Lapierre et l'équipe du Média pour Tous étaient sur place, lors d'une manifestation de soutien aux 150 salariés licenciés...

Partager cet article

Repost0
10 octobre 2019 4 10 /10 /octobre /2019 07:00

LES SYNDICATS FORCE OUVRIÈRE ET C.F.E.-C.G.C.

COLLENT 3M France AU TRIBUNAL

 

Les fédérations de la Chimie des deux syndicats ont décidé d’intenter une action en justice.

Suite à l’annonce de fermeture du site de Beauchamp en juin 2017, les négociations sur le traitement social des 280 postes supprimés avaient débuté en septembre 2017, pour se clore le 4 décembre de la même année,  par une signature de l’ensemble des organisations syndicales représentatives dans l’entreprise. Une pression conséquente de la Direction fut mise en place ce jour-là pour obtenir cette signature.

Sept jours après la signature, le site de 3M Pouyet à Pontchateau (44) était vendu à la société Corning. La cinquantaine de postes de reclassement négociés dans le plan quelques jours auparavant disparaissait, retirant aux salariés des possibilités de reclassements industrielles dans un secteur porteur, la plasturgie.

Il ne parait pas crédible que cette vente concernant le périmètre de 3M en France, ne soit pas connue des dirigeants de l’entreprise participant à la négociation. La « négociation » d’un avenant sous la menace de revoir l’intégralité des mesures du plan n’était pas de nature à rassurer sur la loyauté de nos interlocuteurs.

Puis, durant le déroulé du plan, la Direction a interprété unilatéralement un certain nombre de points, diminuant les droits négociés dans l’accord du 4 décembre 2017.
Le traitement d’une partie des préavis, une prime complémentaire qui ne s’ajoutait plus  à une autre, mais également l’engagement de la Direction à tout faire pour obtenir pour les salariés, une convention avec la DIRECCT. (l’a-t-elle réellement demandé ?)
Devant le refus de l’administration en aout 2018, la Direction n’a pas souhaité mettre en place la mesure en interne, mesure qu’elle avait pourtant faite lors du plan PMD en 2009.

Tous ces revirements, ces traductions dans la lecture du plan, ont décidé deux des quatre syndicats signataires à poser la question des interprétations, mais également la question de la loyauté de l’employeur lors de cette négociation.

Ne pas appliquer un accord, ne pas respecter les engagements, est de nature à remettre en cause l’idée même de négociation.

Pourquoi les accords futurs seraient-ils mieux respectés que celui-ci ?

 

La Direction aura besoin d’autres accords dans le futur.
Si sur un accord aussi important que le traitement de 280 postes supprimés, elle est capable de traduire à postériori les écrits, qu’en sera-t-il sur des accords avec moins de conséquences ?

Il ne s’agit pas là d’un plan de départ volontaire, mais de la fermeture du plus gros site industriel de 3M en France, avec les conséquences sociales que l’on sait.
Pour autant, nous invitons les salariés de 3M à se poser la question :

Pourquoi deux syndicats signataires ne se sentent pas concernés par la défense et le respect de l’application du plan ?

Il est vrai que l’un d’eux, la C.F.T.C, ne participe pas aux commissions de suivi. Leurs représentants y sont pourtant invités, mais ils ne viennent jamais…

Pensez-vous que demain ils vous défendront ?

Salariés de 3M, soyez vigilants dans vos choix à venir, il y a des syndicats qui, faisant fi des différences philosophiques, peuvent travailler ensembles pour défendre les intérêts de tous, et ceux qui ne défendent que des mandats ou des postes, qui signent des accords et acceptent de voir leurs signatures bafouées.

L’action en justice avec un jugement au T.G.I. de Pontoise ne devrait pas intervenir avant 2020. Nos syndicats continueront à défendre VOS DROITS, y compris devant la justice.

Nous continuerons à vous informer  des suites judiciaires de cette affaire dans de futurs affichages.

ÊTRE INFORMÉ, ÊTRE DÉFENDU, PARTICIPER,  ÊTRE SYNDIQUÉ !
  

             IL Y A CEUX QUI FONT ...

...et les autres !

Partager cet article

Repost0
2 octobre 2019 3 02 /10 /octobre /2019 13:12

Incendie de Lubrizol (76),

La Fédéchimie FO apporte tout son soutien et exprime sa solidarité à l’ensemble de la population touchée par une pollution sans précédent ainsi qu’aux travailleurs aujourd’hui au chômage partiel en raison de cet accident industriel majeur.

Alors que les autorités s’expriment dans tous les sens les plus contradictoires, la Fédéchimie FO tient à rétablir quelques vérités.

S’agissant d’un site classé Seveso, il est impensable d’entendre dire par des responsables que les produits ayant brûlés sont inconnus. Si la réglementation a été respectée, les services de secours ont dû avoir connaissance de la liste des produits avant d’intervenir.

Les sites classés Seveso sont soumis à une réglementation stricte et doivent être contrôlés, tant par la Direction du travail que par les services de la DREAL. La réduction des effectifs et les baisses budgétaires imposées à la fonction publique sont incompatibles avec la garantie de sécurité pour les populations.

La Fédéchimie FO tient à rappeler que très souvent, les accidents industriels majeurs sont le résultat de dérèglementations, d’absence de contrôles et de recours abusifs à la sous-traitance, tout cela aggravé par la liquidation des CHSCT.

La Fédéchimie FO appuie solennellement toutes les demandes exprimées par les populations, les pompiers et les salariés afin d’avoir une information complète et totale sur la nature de la pollution dont ils ont été victimes. La Fédéchimie FO soutient sans réserve toutes les actions que l’UD FO 76 engagera à cette fin.

La vérité doit être faite et les coûts sociaux et environnementaux liés à l’incendie doivent être supportés par la multinationale.

Aucun emploi ne doit être supprimé.

Fait à Paris le 1er octobre 2019

Hervé QUILLET
Secrétaire Général

Partager cet article

Repost0
17 septembre 2019 2 17 /09 /septembre /2019 22:19
Manifestation contre la réforme des retraites Samedi 21 septembre à Paris

Venez nombreux rejoindre la manifestation parisienne.

La retraite par point est un leurre pour masquer la réalité du problème.

Le financement de la retraite, (mais aussi des autres branches de la sécurité sociale), serait assuré comme l'était le financement initial si le travail était fait par des travailleurs en France, cotisant sous le droit social français !

En délocalisant le travail, ils ont diminué les rentrées de cotisations sociales alors que le nombre des retraités augmente.

La résolution du problème n'est pas de pénaliser les travailleurs ou d’ euthanasier les retraités, mais de relocaliser les emplois en France et de protéger nos droits contre la concurrence déloyale organisée par le dumping social intra communautaire ou mondialisé.

 

 

Partager cet article

Repost0
9 septembre 2019 1 09 /09 /septembre /2019 22:14

Vous trouverez ci-dessous la prose de Stéphanie Barreau annonçant l'emménagement des équipes de Cergy sur le nouveau siège social de 3M en France.

La première remarque que nous ferons peut tenir dans l'adage "loin des yeux, loin du cœur"... Pas un mot de la D.G. sur les équipes parties, quelques jours avant, pour le centre de logistique de 3M à Saint-Ouen l'Aumône.
A peine transférés, déjà oubliés...

Pour ce qui est du texte lui même, il regroupe en quelques phrases tous les poncifs de la "modernitude" actuelle.
S'il suffisait qu'un immeuble soit "moderne" pour que  les salariés s'y sentent bien au travail, ce serait magnifique... Hélas, personne ne fait de burn-out à cause du bâtiment dans lequel il bosse...

On mise sur le "travail collaboratif"  et la "convivialité des espaces" en ignorant visiblement que les SALARIES que la Direction appelle depuis des lustres des "collaborateurs", collaboraient déjà ...
Pour ce qui est de la convivialité, elle est une histoire de personnes et de liens entres elles, les murs n'y feront pas grand chose de plus...

L'immeuble, d’après notre D.G., incarne la culture d'entreprise et symbolise le dynamisme en France... La Culture d'une entreprise qui a vendu sa branche Santé, qui a fermé les usines de Cluses, Longvic, Beauchamp, revendu FAAB et FabricAuto, revendu l'usine de Pontchateau..

Une culture du strapontin ou lorsque l'action baisse  le PDG mondial supprime 2000 emplois en appuyant sur un bouton comme on déclenche une chasse d'eau ! ( http://www.fo3mbeauchamp.com/2019/04/3m-l-action-devisse.2000-victimes-annonces.html).

La liste des activités délocalisées démontre effectivement du dynamisme de la Direction France...
Certains se voient obtenir, qui une promotion dans les hauteurs Helvètes (http://www.fo3mbeauchamp.com/2018/09/aux-robinsons-suisses-ex-dirigeants-du-manuf-france.html ), qui une promotion sur West Mediterranean Region, alors que les salariés de la base sont promus vers S.O.A. Logistics ou vers Pôle Emploi et autres structures de recherche d'emploi...

Pour finir, l'immeuble est l’œuvre de l'architecte Jacques Ferrier, reconnu dit-on, pour  son approche humaniste et durable... Difficile d'imaginer que notre Direction, pour les raisons déjà évoquées plus haut, soit la mieux placée en matière d'Humanisme et de durabilité, avec sa propension à supprimer les emplois de ses salariés et à favoriser la précarité.

*****************************************************************************

Chers collaborateurs de 3M en France,

 J’ai le plaisir de vous annoncer que les équipes de Cergy emménagent aujourd’hui au sein du nouveau siège social de 3M en France à Cergy-Pontoise.

 Avec un environnement de travail ouvert, moderne et confortable, ce nouveau bâtiment  mise sur des modes de travail collaboratifs, sur la convivialité des espaces et sur le renouveau de notre Innovation Center. Il incarne ainsi parfaitement notre culture d’entreprise et symbolise notre dynamisme en France et notre Transformation.

Le nouvel immeuble conçu par l’architecte Jacques Ferrier, reconnu pour son approche humaniste et durable, a été construit dans le respect d’une exigence forte de performance énergétique grâce notamment à de nombreuses solutions 3M en faveur du développement durable.

Ces nouvelles installations, agiles, connectées, sécurisées et respectueuses de l’environnement, offrent un cadre de travail adapté aux besoins de l’organisation et au bien-vivre des équipes.

 N’oubliez donc pas de noter dès à présent la nouvelle adresse du siège :

3M en France

1 Parvis de l’Innovation

CS 20203

95006 Cergy-Pontoise

Les numéros de téléphone ne changent pas.

Nous démarrons ainsi une nouvelle page de l’histoire de 3M en France et nous tenions à vous informer de l’actualité du 9.9.2019, une journée pas comme les autres pour vos collègues de Cergy !

 Bien cordialement,

 Stéphanie Barreau

Président de 3M en France

Managing Director, West Mediterranean Region

Message adressé à l’ensemble des collaborateurs de 3M en France

 

 

Partager cet article

Repost0
8 août 2019 4 08 /08 /août /2019 08:34

Parce qu'ils portent des brassards "En Grève" lors des interventions, et bien qu'ils continuent leurs missions, le Service Départemental d'Incendie et de Secours du Val d'Oise a décidé de sanctionner une partie des grévistes.

20 blâmes et deux demandes d'exclusion pour ce motif ont été prononcés.

Le manque d'effectif qui pénalise la mission de service public et les conditions de travail des pompiers est à l'origine de cette "grève" qui dure depuis la fin du mois de juin. La reconnaissance du risque dans le métier, qui semble pourtant évidente, est une autre demande des pompiers, partagée au niveau national.

Une pétition est en ligne pour soutenir les pompiers du Val d'Oise sur change.org.

Votre soutien est nécessaire.
La pétition est en ligne ici

Merci à ceux qui ont Facebook de partager la pétition pour amplifier le soutien.

Partager cet article

Repost0
15 juillet 2019 1 15 /07 /juillet /2019 10:21

Force Ouvrière, et les syndicats qui voudront bien s'y associer, souhaite(nt), avec tous les égards dus à son rang, et notamment avec la présence des salariés licenciés de 3M Beauchamp et de 3M Bricolage et Bâtiment, accueillir le PDG de 3M, Mike Roman, lors de sa visite prévue le 28 aout 2019 à Cergy.

Les visites du PDG mondial de 3M sont relativement rares et il serait dommage de rater une si belle occasion de le rencontrer pour lui transmettre un message venu du cœur de chacun de nous.

Nous vous tiendrons informés via la messagerie

suivifofermeture3mbeauchamp@bbox.fr

de l'organisation de l'évènement.

Si vous n'êtes pas encore inscrit sur la boite de diffusion, envoyez-nous vite votre adresse mail perso, nom et prénom.

A très bientôt !

 

En cadeau bonux, une idée de lecture pour l'été.....

Opération Savoir Recevoir son PDG !

Partager cet article

Repost0
3 juillet 2019 3 03 /07 /juillet /2019 16:12

Le syndicat Force Ouvrière tient à apporter son soutien à Patrick Hiffler, élu C.F.E.-C.G.C. Secrétaire du Comité d’Etablissement de 3M Cergy, Secrétaire du C.C.E. et représentant des salariés de 3M en France à l’EEF.

L’attaque dont il est victime de la part d’élus, visant à lui retirer le secrétariat du C.E. de Cergy, afin de préparer les prochaines élections du CSE est indigne.

Si problème il y avait, alors il fallait le destituer avant…

Le travail fait par Patrick en tant que secrétaire du C.E. n’a pas, à notre connaissance, posé de problème particulier, ce n’est donc semble-t-il que par opportunisme qu’une partie des élus a décidé de porter à l’ordre du jour la destitution de Patrick.

L’opportunité d’avoir « converti », quelques mois avant les élections, une élue de la liste C.F.E.-C.G.C. et un ex élu CFDT à une « charité chrétienne »  bien ordonnée qui ne sert QUE les intérêts d’un « syndicat » au détriment des intérêts quotidiens des salariés du site de Cergy.

Nous pouvons avoir des points de convergence et des points de divergence avec la C.F.E.-C.G.C., mais la méthode qui consiste à comploter, puis à mettre à l’ordre du jour du C.E. l’avis sur la procédure de destitution du secrétaire, alors  que ce dernier, en mission pour représenter les salariés de 3M en France au Comité de Groupe Européen, ne peut se défendre, est à vomir !

Le plat de lentilles était trop tentant pour ces apôtres d’un syndicalisme sectaire.

Salariés de 3M Cergy, soyez solidaire avec Patrick.

Aujourd’hui il est trahi, demain ce pourrait être vous !

Soutenir Patrick !

Partager cet article

Repost0
20 mai 2019 1 20 /05 /mai /2019 07:21

Message du syndicat F.O. 3M France à la Direction de 3M France S.A.S.

_____________________________________________________________

Bonjour,

La Direction a décidé de faire bénéficier les salariés du CTC de Beauchamp d'une compensation à l'absence de restauration d'entreprise de 5, 52 € par jour travaillé.

Au delà de savoir si cette compensation est suffisante, le syndicat Force Ouvrière tient à vous faire remonter l'inégalité de traitement des salariés de 3M Pithiviers qui dépendent de Cergy, n'ont pas de restauration in situ et ne disposent que de 3,90 € de dédommagement par jour travaillé.

Nous attendons donc de la Direction qu'elle rétablisse l'égalité de traitement en octroyant le même montant de dédommagement aux salariés de Pithiviers qu'à ceux de Beauchamp, avec un effet rétroactif depuis la mise en place du tarif de 5,52 sur Beauchamp le 1er avril 2019.

Dans l'attente d'une réponse que nous n'imaginons pas autre que positive, nous vous adressons nos sincères salutations.

Pour le syndicat Force Ouvrière

DOUBLET Alain
D.S.C. .F.O.3M FRANCE S.A.S.

Partager cet article

Repost0
5 mai 2019 7 05 /05 /mai /2019 23:19

Les 83 anciens salariés de l’ex-usine de fabrication de DVD Cinram Optical Discs, à Louviers (Eure), ont obtenu gain de cause.

Hier, jeudi 2 mai 2019, la Cour d’appel de Rouen (Seine-Maritime) a reconnu que leur licenciement, en septembre 2012, était « sans cause réelle et sérieuse ». Conséquence : ils toucheront près d’1,6 million d’euros de dommages et intérêts.

Lire la suite ici

 

 

Partager cet article

Repost0
2 mai 2019 4 02 /05 /mai /2019 20:31

3M a lancé son "Mai : Mois du bien vivre", avec un message plein de belles résolutions...

A 3M, lorsqu'une mouche pête, le PDG supprime 2000 emplois dans le monde. Mais dans le même temps, la Direction impose le bien vivre dans l'entreprise.

L'entreprise est en restructuration permanente depuis des années, mélangeant les plans de départs volontaires, les PSE, les suppressions de postes déguisées en GPEC, les départs négociés en catimini, les délocalisations vers la Pologne ou vers Saint-Ouen l'Aumône.. Mais le salarié est prié de bien y vivre ...

Il y a donc "Mai le mois de bien vivre" et le reste de l'année à s'angoisser entre surcharge de travail et peur de perdre son emploi.

Ce genre de programmes fabriqués par des professionnelles de la communication est sans intérêt, le bien vivre, c'est comme la confiance, l'un comme l'autre ne se décide pas...

Vous trouverez un modèle de ce genre d'agence qui vend du bonheur et du bien vivre pour ce genre de programme de communication envers les employés : C'est par ici !

 

3M : Bien vivre dans la peur de perdre son emploi

Partager cet article

Repost0
1 mai 2019 3 01 /05 /mai /2019 09:54

F.O. Hebdo spécial impôts vous aide dans votre déclaration d'impôts.

Pour les ex Beauchamp, une partie est consacrée à la déclaration des indemnités dans le cadre d'un PSE

Bonne lecture.

FO Impôts, PSE, 3M, BEAUCHAMP, fo3mbeeauchamp

 

 

 

Partager cet article

Repost0
25 avril 2019 4 25 /04 /avril /2019 21:54

3M vient de lourdement chuter à la bourse de Wall Street.

La Direction du groupe a immédiatement annoncé la suppression de 2000 emplois. (A ce niveau ils pratiquent la saignée comme au moyen âge, c’est dire leur modernité)

L’annonce de résultats en baisse va, une fois de plus, retomber sur les salariés du bas au lieu de pénaliser les Dirigeants fanatiques et avides qui détruisent l’entreprise dans ce qu’elle a de meilleur : ses employés.

Un management qui a perverti depuis des lustres ce qui était un des fleurons de l’industrie mondiale.

Des délocalisations et des sous-traitances avec des modes opératoires en remplacement des expériences acquises et transmises depuis un siècle.

Une financiarisation à outrance, avec pour seuls objectifs, des cours de bourse et des dividendes déconnectés de la réalité des marchés.

Une méconnaissance des procédés, des méthodes, du travail, de ce qui est fait, de comment c’est fait, par qui cela est fait.

La méthode n’est pas propre à 3M. Le même mode de pensée donne les mêmes effets désastreux dans d’autres grandes entreprises. La mondialisation financière a été inventée par eux et pour eux.

Parfois, ces modes de management tuent pour augmenter les profits.

L’accident récent d’un Boeing 737 Max en est un exemple.

Airbus a modifié son A320 en A320 Neo en faisant une remotorisation de l’ancienne version de l’avion avec des moteurs plus gros mais consommant moins.
Boeing, par peur de perdre des parts de marché a répondu en pratiquant une remotorisation du 737. Sauf que les moteurs plus gros ne passaient pas sous les ailes, plus basses sur le 737 que sur l’A320. Ils ont donc été positionnés à l’avant de l’aile, déstabilisant la conduite en vol. Boeing a contré cet effet avec un logiciel, avec les effets meurtriers que l’on sait.

L’angoisse de la perte de quelques dizaines de commandes d’avions a primé sur tout, y compris sur la sécurité des passagers.

Les salariés de Boeing ont récemment annoncé leurs angoisses pour ce qui est du dreamliner, le fleuron de la marque. Ils dénoncent les manquements dus au management de l’entreprise, avec là aussi, les délocalisations et de la sous-traitance imposées. Ils précisent que ce management c’est imposé après 2005.

C’est bien là où l’on retrouve 3M.
En 2005, James Mc Nerney a quitté son poste de COE de 3M ou il avait imposé la même méthode délétère qu’à Général Electric, pour rejoindre le poste de COE de Boeing.

A 3M, ceux qui ont remplacé McNerney ont suivi le même sillon. Les salariés des sites fermés en ont tous le souvenir.

Au lieu d’investir dans des machines modernisées pour conserver leurs marges en conservant leurs fidèles salariés, ils ont délocalisé à la recherche de gains supplémentaires en virant les gens.
Mais cela n’était pas suffisant. Ils ont donc joué sur le cours de l’action.

Comme déjà évoqués dans plusieurs articles sur ce blog, croire qu’une Direction d’entreprise peut dépenser en 15 ans plus de 50 milliards de dollars pour le rachat de ses propres actions et pour gonfler les dividendes au-delà du raisonnable, sans que cela ait des conséquences, est un délire de fous qui jouent avec un pognon de dingue.

Pour autant, l’impunité est totale. Les loups ne se mangent pas entres eux. Ils se côtoient en meutes dans des conseils d’administration de plusieurs grandes entreprises ou ils cumulent les jetons de présence.

Ceux qui paient l’addition, ce sont ceux du bas, ceux que certains qualifient de gens de rien.

Peut-être que les salariés de 3M en France passeront cette fois entre les gouttes, peut-être pas. Ne nous faisons pas d’illusion, lorsque l’on englobe dans un ensemble, des salariés de France avec des salariés de pays où ils sont moins bien payés, avec moins de droits, l’avenir des mieux lotis est souvent compromis.

 On ne résout pas un problème avec le mode de pensée qui l’a créé. Il ne faut donc rien attendre de nos patrons.

 

L'annonce est ici

Partager cet article

Repost0
28 mars 2019 4 28 /03 /mars /2019 02:49

Le blog publiciste "Newpub marketing" parlait de 3M en mai 2018...

... Et c'est pas élogieux...

Faut le voir pour y croire...  Le but d'une Publicité est de mettre en avant le produit, ses qualités, ses plus... Bon là...

Allez voir vous même, c'est Ici "Oh ! la belle pub 3M!"

 

Partager cet article

Repost0