Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 17:06

Et on les comprend !

Après avoir été les leaders sur le marché, après que l'entreprise ait été acheté par 3M, après qu'elle ait été vampirisé par 3M, après qu'elle ait été sortie du marché par le manque d'investissement de 3M, voici l'heure venue de la trahison envers les fidèles salariés qui depuis des années acceptent tout les modes de management des ronds de cuir "Six Sigma et Lean" et son lot de management "à deux balles"...

Les salariés de 3M France comprennent parfaitement l'angoisse et ce qu'ils ressentent.

Nous vous encourageons à lutter avec ardeur car 3M a du fric et ce qu'elle ne vous donnera pas en indemnités de licenciement, elle le redistribuera à quelques nantis de la 3M d'en haut. !

L'article de presse est visible ici sur le site du Dauphiné :
http://www.ledauphine.com/haute-savoie/2015/03/16/les-salaries-de-pouyet-3m-a-cluses-inquietes-par-un-probable-plan-social

Les salariés de 3M Pouyet à Cluses sont inquiets
Partager cet article
Repost0
17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 18:29

Au moins 460 emplois dissimulés, concernant 163 Polonais et 297 Roumains, se sont trouvés au cœur d’un procès qui s’est déroulé devant le tribunal correctionnel de Cherbourg du 10 au 13 mars.
Travaillant sur le chantier du réacteur nucléaire EPR de Flamanville (Manche) entre 2008 et 2009, ces ouvriers y avaient été envoyés par l’agence d’intérim internationale, Atlanco Limited, qui « aurait son siège à Chypre ou à Dublin », et la société roumaine de BTP Elco.

Pour sa part, la société de BTP donneuse d’ordres, poursuivie pour « recours aux services d’une entreprise pratiquant le travail dissimulé » encourt plus de 100 000 euros d’amendes, « bien inférieures aux bénéfices réalisés » a souligné le procureur de la République, soit plusieurs millions d’euros de cotisations non payées.

Jugement rendu le 9 juin.

Les joies du marché du travail mondialisé...
Partager cet article
Repost0
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 15:43

Article de l'édition du mercredi 4 mars 2015.

Echo régional / La Gazette
Partager cet article
Repost0
4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 11:18

Une fois de plus, le gouvernement va réformer un système en place qui ne « marche pas » pour y mettre un autre système qui ne « marchera pas mieux ».

Tous ces systèmes ont les mêmes buts, faire accepter la précarité en lieu et place du CDI, les salaires occasionnels, les missions brêves et non programmées, bref l’entrée dans la pauvreté et l’exclusion d’un nombre croissant de salariés.
La compensation des heures non travaillées par des aides sert à la précarisation généralisée voulu par le patronat afin de rendre hyper malléable les salariés.

Au-delà de ce fait, c’est dans la philosophie même de ce type de système qu’est le mal. : Un salarié doit pouvoir vivre dignement du fruit de son travail, c’est l’alpha et l’oméga de la « valeur travail ». L’assistanat organisé n’a pas cette valeur. Toutes ces mesures depuis vingt ans ont été faites pour « assouplir » le travail afin que le patronat embauche mieux… Et les résultats sont piteux : une plus grande précarité, de l’exclusion (salariés ayant du travail mais ne pouvant se loger), et 3 ou 4 millions de chômeurs en plus.

Comme nous l’avons déjà écrit ici à plusieurs reprises, il n’y a pas de problème de coût du travail, il n’y a qu’un problème de concurrence frontale entre des systèmes sociaux et fiscaux différents dans une même zone économique ouverte.

Ce n’est donc pas en remaniant une énième fois les systèmes qui ne fonctionnent pas, qui déstructurent le travail, qui rendent corvéables les plus faibles, que l’on retrouvera une économie efficaces pour les salariés.

Que les dirigeants, quel qu’ils soient, cessent de se faire diriger par la finance et se mettent à diriger comme ils le doivent en démocratie : « Par le Peuple et Pour le Peuple ».

Mais ceux qui ont bafoué le vote du peuple sur le référendum de 2005 en sont-ils capables ? Ont-ils les valeurs démocratiques nécessaires ?

Il n’y a aucune valeur démocratique dans une dictature, fusse-t-elle financière !

R.S.A. Actvité ;  Prime pour l’emploi ; Prime d’activité : L’accompagnement vers la pauvreté.
Partager cet article
Repost0
2 mars 2015 1 02 /03 /mars /2015 23:42

Depuis quelques jours, votre site d'information préféré, votre blog F.O. 3M Beauchamp, n'est plus visible depuis les postes de travail à 3M.

Notre site a été black listé.

La précision et la qualité de nos informations semblent déranger la Direction de 3M France.

La Direction s'en était déjà prise aux élus Force Ouvrière au C.C.E. de février.
Elle ne comprenait même pas qu'elle se trompait d'instance. Ce Blog est un blog syndical, pas un blog d'élus en C.C.E..

Lorsque nous apportons l'information aux salariés de 3M France, nous faisons notre travail de syndicat représentatif du personnel, de tous les personnels, de l'ouvrier au cadre.

Votre syndicat F.O. fait son travail lorsqu'il rencontre les élus locaux, députés, maires, conseils généraux, communautés d'agglo, lorsqu'il rencontre la presse, lorsqu'il vous propose une pétition, etc...

Nous savons que vous continuerez à nous lire, malgré la censure interne à 3M.

Le flux n'est pas altéré, la fréquentation reste stable et forte.

Ce blog est le seul à être alimenté régulièrement depuis plus de 5 ans. C'est bien ce qui dérange.3M
Les blogs alimentés non régulièrement ou pour le temps d'une élection ne sont pas des contradicteurs sérieux pour la Direction.
Seul un blog alimenté avec régularité et précision permet de détricoter l'information officielle 3M et de la mettre devant ses contradictions.

Nous sommes clairement d'un seul coté, celui de la défense des intérêts des salariés !

Force Ouvrière

Pour 3M, toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire.
Partager cet article
Repost0
20 février 2015 5 20 /02 /février /2015 10:46

La Direction vient de nous communiquer les hausses de tarifs pour la restauration d'entreprise à 3M Beauchamp applicables au 1er mars 2015.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'on est loin de la politique salariale imposée par la Direction il y a quelques jours avec comme argumentaire un contexte de faible inflation....

Pour la Direction, il est visiblement plus facile de contraindre les salariés liés par un contrat de travail, qu'une multinationale de la mal bouffe liée par un contrat commercial.

Les loups ne se mangent pas entres eux...

Où est votre argumentaire de N.A.O. Monsieur de Directeur des Ressources Humaines ?

Vous ne pouviez ignorer ces chiffres.Vous nous les avez caché !

N'avez-vous pas l'impression que le prix d'une dépense contrainte comme un repas dans l'entreprise est plus impactant pour les bas salaires (ouvriers et techniciens) ?

Dans l'augmentation des tarifs négociée par la Direction, le plat qui augmente le moins est le plat le plus cher ! Celui que peu de personnes peuvent s'offrir régulièrement ! ! !

La seule chose que ces faits vont aider à alimenter, c'est le mécontentement général et certainement pas les salariés !

 

Restaurant 3M : Forte hausse des tarifs pour 2015

A quoi servent les commissions "restauration" si elles découvrent les hausses sans aucune consultation préalable ?

Toujours les mêmes méthodes avec 3M ! Beaucoup de "grands mots" sur des slides et une réalité quotidienne à l'opposée de sa com !

 

Partager cet article
Repost0
19 février 2015 4 19 /02 /février /2015 00:23

La Négociation Annuelle Obligatoire vient donc de se terminer sur un constat d’échec.
Aucune organisation syndicale n’a signé.

Sur la forme, la Direction à fait ce qu’elle sait le mieux faire : dérouler un plan écrit d’avance.
La Direction savait d’où partir, en créant des points de conflits où elle lâcherait et des points essentiels où elle ne lâcherait rien. Le scénario prévoyait tout sauf la critique, des fois qu’une ou deux organisations syndicales se laisseraient bernées.

Sur le fond, c’est donc à un énième découpage d’un MRP qui n’a aucune assise logique, découpé à la fois en colonnes de pourcentages et redécoupé en tranches de job grades qui nous a été présenté, visiblement pas négociable. (Cela reste-il de la négociation ? )

Disons le tout de suite, cette politique salariale est une honte et les représentants Force Ouvrière ont dit clairement ce qu’ils en pensaient !

Les leçons de morale à deux balles visant à expliquer que les plus bas coefficients (techniciens et opérateurs) sont trop payés et qu’ils doivent se serrer la ceinture pour permettre une meilleure redistribution aux cadres sous les 95% du MRP ne peuvent pas trouver d’écho chez Force Ouvrière.

Nous savons être constants dans nos argumentaires et contrairement à d’autres, ce que nous n’acceptons pas aujourd’hui, c’est déjà ce que nous refusions l’année dernière.

Sur tout 3M France S.A.S., aucun opérateur et 10 à 12 techniciens pourront bénéficier des 1,7% pour les codes contributions 3. Les autres devront donc se satisfaire de 0,7 ou 1%.

C’est comme l’année dernière une politique salariale discriminatoire avec un MRP taillé pour satisfaire une population au détriment des autres populations.

Les salariés doivent comprendre qu’entre un noté 2 et un noté 3, sur une longue année de travail, la différence est à peine 14 € par mois ! (pour 2000€ à 0,7%)

Alors, avant de vous mettre la santé à mal et la rate au court-bouillon, pensez-y.
Votre santé et votre vie de famille méritent-elles d’être mal menées pour un aussi beau retour sur investissement (comme disent nos chers patrons !)

Levez le pied pour l’année, 

 

OPERATEURS ! TECHNICIENS ! EN 2015,
BOSSEZ COMME UN 2 !

 

POLITIQUE SALARIALE : La fausse négo !
Partager cet article
Repost0
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 19:16
Le nouveau siège de 3M en France

Suite au conseil communautaire du mardi 10 fèvrier, nous avons une vision "artistique" du futur siège et un article dans Val d'Oise New's

 

 

 

L'article de VO new's qui confirme les infos publiées sur ce blog en janvier : http://95.telif.tv/2015/02/11/le-nouveau-siege-de-3m-presente-en-conseil-communautaire-a-cergy-pontoise/

Partager cet article
Repost0
10 février 2015 2 10 /02 /février /2015 23:02

Gérard Filoche, ancien inspecteur du travail, explique certains effêts et méfaits de la loi Macron.

 

FILOCHE démolit MACRON from Là-bas si j'y suis on Vimeo.

Partager cet article
Repost0
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 23:42
DANS LA PRESSE LOCALE
DANS LA PRESSE LOCALE
DANS LA PRESSE LOCALE
Partager cet article
Repost0
8 février 2015 7 08 /02 /février /2015 23:46

D'ici trois ans, l'usine 3M devrait encore perdre l'une de ses activités.

Les salariés de Beauchamp ont une nouvelle raison de s'inquiéter, alors que 2014 avait déjà sonné le glas de la production du Scotch. Le Centre technique client (CTC), qui emploie une soixantaine de personnes, rejoindra probablement le siège social de Cergy. C'est en tout cas l'hypothèse la plus sérieusement envisagée dans le cadre du projet de construction d'un nouveau centre 3M.

Le siège social restera à Cergy Car si la tour historique du groupe, située le long du boulevard de l'Oise, est condamnée à disparaître, il semble que la société ait renoncé à se délocaliser. L'été dernier, la rumeur d'un déménagement de la firme « pour se rapprocher de Paris » était encore dans tous les esprits. La tour, construite dans les années 1970, doit en effet se plier aux nouvelles réglementations concernant les « immeubles de grande hauteur ». Diverses pistes ont d'abord été envisagées : une rénovation, une reconstruction ou un déménagement. Finalement, la firme concentre ses études sur la création d'un nouveau siège qui resterait à Cergy. Sur le terrain voisin. Le futur centre serait implanté sur 18 000 m 2, au lieu de 37 000 m 2 actuellement. Le détail du projet développé par l'agglomération de Cergy-Pontoise, le promoteur immobilier Nexity et le géant du post-it doit être présenté en conseil communautaire mardi prochain.

Lire la suite de l'article du Parisien Val d'Oise ici

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2015 3 28 /01 /janvier /2015 23:18

Nous voici donc revenu dans le quotidien pur et dur du vrai monde.

Ce n'est plus un monde d'unité mais d'exclusion.
D'exclusion de près de 6 millions de sans emploi, et encore faudrait-il y ajouter les innombrables qui ne vont même plus se réinscrire à pole emploi.

Les politiciens nous expliqueront qu'une partie des inscrits travaillent en temps partiel.
C'est que la précarité liée aux vacations, à l'emploi occasionnel, aux contrats de quelques heures par semaine est un aveu de l'état dans lequel ils ont poussé le peuple salarié.

Après le CDI, nous voici revenu à la précarité moyenâgeuse des journaliers. Ils vont à pôle emploi quémander quelques heures de travail comme leurs ancêtres réclamaient du travail en place de grève !

Le chiffre officiel est donc à fin décembre 2014 de 5.879.000 demandeurs d'emploi !

Qui se souvient au début des années 80 d'un journal titrant en gras sur cinq colonnes :

"1 MILLION"...

Cinq millions de chômeurs plus tard, nos "gestionnaires de l'état" nous expliquent encore que la doctrine économique choisie est la bonne !

Dans quel monde vivent-ils ?

N'ont-ils pas d'enfants, de parents, de proches au chômage pour constater les dégâts qu'ils ont créés ?

Chaque emploi délocalisé ailleurs en Europe de l'Est, au Maghreb ou en Chine, c'est entre trois et cinq emplois perdus définitivement.
L'effet Domino fait tomber des sous-traitants, mais la baisse des revenus du ménage touché par le chômage entraine en retour une baisse de consommation... La pompe à perdre semble définitivement alimentée sans que le dogme mondialo-européiste ne soit jamais remis en question !

Lorsqu'un model économique est usé, on ne peut pas le réformer, il faut le changer !

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2015 7 25 /01 /janvier /2015 18:54

Le vendredi 23 janvier 2015, le bureau du conseil communautaire de l'agglomération de Cergy a validé le projet tripartite Grand Centre / 3M / Nexity.

Le siège social de 3M sera implanté sur le terrain adjacent au site actuel appartenant à la ville de Cergy (ancien terrain de foot). Ce terrain de 1,1 hectare doit être diminué d'une partie de sa superficie pour créer un espace public.

La surface du nouveau siège social sera de 18 000 m² (37000 m² actuellement). Il sera implanté en bordure de l'autoroute et comprendra en plus du siège social de 3M, le centre technique actuellement à Beauchamp.

Sur les 7,3 hectares de l'actuel siège social de 3M sera implanté 1100 logements (dont 200 logements spécifiques et 20% de logements sociaux maximum), le long du boulevard de l'Oise ainsi que des équipements, services de proximités et des espaces verts.

3M s'engage a prendre bail dans le nouveau siège.

La communauté d'agglomération s'engage à modifier le PLU pour que le nouveau siège puisse sortir de terre et à céder le terrain de 1,1 hectare.

Nexity s'engage à réaliser un certain nombre d'aménagements complémentaires d'accés par les passerelles et de voirie.

C'est donc une excellente nouvelle pour les salariés de 3M Cergy et du Centre Technique Client de Beauchamp.

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2015 2 20 /01 /janvier /2015 01:05

La Direction profite de la pseudo faible inflation pour engranger, pour les actionnaires et elle-même, le fruit de votre travail et de votre productivité.

Elle veut ignorer que l’inflation, même dite faible, touche plus fortement les plus bas salaires dont les dépenses contraintes (logement, nourriture, habillage) viennent manger la plus forte partie du pouvoir d’achat !

Voici donc les propositions de la Direction à ce jour :

Pour un code contribution 3

Job Grade 8 et moins

MRP à moins de 95%        MRP entre 95 et 110 %         MRP supérieur à 110%

           1,50%                                   1%                                         0,50%

 

Job Grades 9 et plus

MRP à moins de 95%       MRP entre 95 et 110 %          MRP supérieur à 110%

             1,50%                                   1%                                         0,00%

 

Pour les codes contributions 4 et 5 une augmentation supplémentaire entre 2 et 6 %
Pour les promotions additionnelles une enveloppe de 0,3%

Le maintien de la prime de vacances à 750 €

 

Cette politique salariale au rabais pour une partie des salariés, ( 98% des opérateurs, des employés et des techniciens ne bénéficieront pas des 1,5% d’augmentation, là ou 50 % des cadres y auront droit ) ne suffit pourtant pas encore à la Direction !

Cerise sur le gâteau, la Direction voudrait venir raboter de moitié la prime de carburant de 200 euros !
La Direction estime que la baisse ponctuelle des cours du pétrole ne justifie plus l’intégralité de cette prime !
La Direction a oublié que Force Ouvrière avait revendiqué et obtenu cette prime pour compenser le fait que les salariés postés et les salariés hors région parisienne ne pouvaient pas bénéficier du remboursement de la moitié du Pass Navigo (à l’époque carte Orange)

Ainsi, une société comme 3M qui bénéficie

- de Crédit Impôts Compétitivité Emploi pour 900.000 €,

- d’aide à l’investissement sur Tilloy de la part de la région, de la communauté d’agglomération et de l’Etat (pour plus de 2 millions d’euros),

- des allègements liés au pacte de compétitivité,

- qui ne paye pas d’impôt sur les sociétés grâce à une provision sur les nombreuses actions gratuites et stock-options délivrés à ses dirigeants (déjà très grassement payés pour n’être que des courroies de transmission entre les US et les salariés),

- qui ne verse aux salariés ni participation aux bénéfices ni intéressement,

trouve le moyen de vouloir racler 100 malheureux euros sur le dos de moins de 500 salariés ( 50 000 euros d’économie…)

On croit rêver !

Elle propose en échange de prendre en charge à 100% la part salarié des cotisations de prévoyance (0,37%). La Direction propose donc d’échanger un montant fixe sur les salariés ne pouvant bénéficier des remboursements de la moitié des Pass Navigo, par un pourcentage sur l’ensemble des salariés ! On voit que cette mesure au pourcentage bénéficiera uniquement aux salaires supérieurs.

9€ par mois si vous êtes à 2500 € brut  115 € / an sur 13 mois
22 € par mois si vous êtes à 6000 € brut  264 € / an

La Direction choisie de mettre encore une fois la plus grosse partie des moyens de redistribution dont elle dispose, au service des salariés les mieux rémunérés !

La prochaine réunion de « négociation » aura lieu vendredi 30 janvier 2015.

 

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 00:05

Ou certains diraient que les patrons d’aujourd’hui sont des Clones…

Il y a quelques années, un changement de patron à la tête de 3M France nous aurait fait réagir rapidement. Force est de constater que tous les salariés ont bien compris qu’il faut voir dans ces changements que des non évènements.

Non évènement car les patrons qui passent ne font qu’appliquer les commandements venus d’en haut :
- L’emploi tu diminueras.

- Les salaires des plus pauvres tu contraindras.

- La participation et l’intéressement tu feras disparaître.

- Les stock-options tu distribueras (aux mieux payés bien sûr).

- Les dividendes toujours plus gros tu remonteras à l’actionnaire.

- Les pertes d’activité tu feras accepter.

- Les nouvelles activités aux autres filiales tu laisseras.

- Les plans de licenciement tu appliqueras.

- Les promotions en fin de mandats tu auras droits.

Car en vérité, en tant que membre de l’élite, jamais pôle emploi tu connaîtras.

Ainsi, notre PDG depuis quelques années nous avait prévenus lors de son arrivé à 3M France :
« Attachez vos ceintures ! »

Et ça prédiction s’était révélée juste. Nombres de salariés ont compris trop tardivement qu’ils étaient sur des sièges éjectables… Sans ceinture !
Un peu en retraite, un peu en Suisse, un peu chez Pôle Emploi. Dans l’autre sens la porte est restée close, laissant les chômeurs à leur recherche d’emploi, sans presque aucun poste remplacé.

Ils sont dans les dogmes économiques de leur temps. Ils ne sont que les représentants d’un modèle économique à bout de souffle qui ne fait qu’exclure les plus nombreux pour servir une minorité. Plus de pauvres pour avoir des riches plus riches.

L’appropriation par le seul capital des gains de productivité sur le dos du salariat finira bien par casser le cinquième marché mondial qu’est la France. Ils voudraient vendre en France sans avoir à payer ni salaire ni impôt.

A exclure un nombre toujours plus important de personne du travail et de ses valeurs, ils créent les conditions, prépare le terreau de leur propre perte !

Quelle vision d’avenir donnent-ils ? Pour emmener les gens vers un projet, il faut créer un mythe fondateur, avoir une vision inatteignable ou utopiste d’un monde meilleur, alors que les dirigeants de toutes les grosses entreprises et des nations ne proposent que des objectifs économiques.
3% de déficit comme mythe fondateur d’une Europe Unie, c’est un peu léger pour mobiliser des peuples. Dégager un dividende par action toujours plus gros de trimestre en trimestre, c’est également un peu léger pour le salarié au fond de l’usine ou la technicienne devant son clavier.
Les deux exemples sont des visions uniquement économiques du monde avec des rapports entre les êtres humains inexistants.

Est-ce un monde meilleur qu’un monde ou la moitié des salariés s’abrutissent au travail pendant que l’autre moitié va pointer chez fout rien ?

Est-ce un monde meilleur qu’un monde où l’on travaillerait encore plus longtemps, plus vieux alors que le chômage fait des ravages chez les jeunes ?

Est-ce un monde meilleur qu’un monde ou l’incertitude et la précarité remplace la vision éclairée et la stabilité ?

Voilà ce qu’est le monde défendu par eux et contre lequel il nous faut lutter, pas pour nous, mais pour ceux qui suivent, nos enfants…

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2014 1 15 /12 /décembre /2014 23:49

Pour la première fois, l'effectif du site de 3M Beauchamp est tombé sous la barre des 400 salariés.


397, voilà ce qui reste de force vive sur le site.

A force de ne pas remplacer de départs naturels, d'activités délocalisées, de sous traitances, le site est devenu l'ombre de ce qu'il était.

Les vieilles recettes sont ressorties : Polyvalence, location envisagée d'une partie des locaux...

Les patrons passent, l'emploi trépasse !

Dans les mois à venir, les départs du site vont se multiplier, entre retraites, fin de portage, fautes, démissions, mutations.

Est-ce la charge qui s'adapte à la descente de l'effectif ou au contraire, supprime-t-on des références ou des clients en fonction de l'effectif ?

Avec des propos rassurants, à petits pas, la Direction organise la fin de vie du site.

Combien serons-nous fin 2015 ? 360 ? moins peut-être...

 

Seule la Direction se veut rassurante, les salariés du site eux sont inquiets...

imagesJNXSH9RC.jpg

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2014 6 29 /11 /novembre /2014 00:34

La scène se passe dans l'un des derniers ateliers de ce qui a été, à une autre époque, la plus belle usine 3M d'Europe.

Mais ce temps-là n'est plus celui d'aujourd'hui, ce temps nouveau ou tout est un coût, ou même un peu de savoir vivre et de respect semble couteux aux yeux de certains directeurs.

Ainsi, en ce vendredi de fin novembre, un bien sympathique salarié va fermer une dernière fois sa caisse à outils, vider son vestiaire et sortir une dernière fois de l'usine pour une pré-retraite amplement méritée.

Le directeur d'opération a signé un bon pour sortir des produits fabriqués dans l'usine.

Il est de tradition depuis toujours de partir avec des Post-It ou des éponges, et même des rubans adhésifs lorsqu'il s'en découpait encore sur l'usine. 
Pas des quantités, juste un petit carton, pour le geste.

Mais ce geste aujourd'hui doit sembler bien coûteux aux yeux de certains.
Peut-être cette tradition est-elle la cause des maux du site de Beauchamp ! Allez savoir !

Pour y remédier, l'employé aujourd'hui à eu le droit à un bon pour sortir des déchets ! Pas quelques belles éponges parmi les milliers qui sortent toutes les heures des lignes, non. Juste des déchets destinés à la poubelle !

Voilà donc le geste amical d'un manager 3M à un salarié qui part : d'un coté 37 années de travail sans problème, de l'autre un carton de déchets !

Autant dire que le salarié est parti sans.

Le geste de ce Directeur révèle juste la façon dont il perçoit ses subordonnés, le mépris qu’il en a. Il est à son meilleur niveau.
Voilà un manager de classe « Champion du monde » !
Il a un grand avenir chez 3M !

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 07:13

Ce mardi, se tenait un comité européen. Deux annonces ont été faites :
Premièrement : La fermeture d’une usines en Espagne.
Deuxièmement :3M recherche un repreneur pour l’usine de Cluses. Si cette solution ne pouvait se réaliser, alors l’usine de Cluses pourrait fermer.

Il semble que des tentatives pour reprendre l’usine se soient déjà soldées par des échecs.

3M explique sa stratégie par le changement de marché entre la technologie cuivre et le passage à la fibre. On ne peut que constater qu’en termes de stratégie industrielle, c’est justement à cause d’un manque de stratégie que ce type de résultats arrive, et chaque fois, ce sont les salariés de base qui en sont les victimes.

Dans une entreprise ou tout est devenu un coût, la recherche d’adaptation au marché en est devenu un. Aussi, 3M préfère investir en achetant des entreprises innovantes plutôt que dans l’adaptation de ses propres produits à l’évolution du marché.
Rangez les étendards « 3M Innovation », il n’y a plus rien à voir.

C’est une stratégie de vampire. 3M achète (Pouyet, était un leaders de son marché), 3M saigne pour remonter le plus de dividendes puis 3M jette la dépouille au plus offrant.

Nous imaginons sans peine le sentiment que peuvent ressentir en ce moment les salariés de Pouyet.

L’Europe de 3M, C’est aujourd’hui 67 sites industriels.

A termes, 3M veut en garder 45 !  La liste des fermetures va donc s’allonger dans les mois à venir.

3M Chadderton Angleterre 125 personnes

EMFI SK Slovaquie arrêt des activités : site de production - centre de distribution et bureau des ventes.

3M Purification Arrêt des activités à Ligacon 15 personnes

Cluses 68 personnes

Pamplona 62 personnes

On ne déplore que des victimes dans la 3M du bas, les dirigeants si visionnaires, si bien payés pour cela, étant toujours préservés.

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2014 7 09 /11 /novembre /2014 14:01

Petites infos du Comité Central d'Entreprise du 4 novembre 2014.

 

La Direction a demandé au prestataire chargé d'étudier la réimplantation du siège social de Cergy, d'y ajouter une étude sur la possibilité d'y accoler une grande partie du C.T.C. actuellement sur le site de Beauchamp.

Même si l'idée d'accueillir les clients au même endroit pour les démonstrations techniques et la vente fait plutôt sens, il est évident que ce serait encore un coup dur pour l'établissement Beauchampois.
Rien n'arrive et le site se vide au fur et à mesure du départ de productions.

Avec cette partie du C.T.C., c'est  à peu près 75 personnes qui partiraient de Beauchamp.

La pyramide des âges sur Beauchamp et le gel zélé des embauches sur la partie manufacturing laissent entrevoir une très forte baisse des effectifs dans les années à venir.

**********

La Direction a présenté un projet de formation spécifique à Beauchamp:
En effet, lors du C.C.E. d'octobre 2013, sur une question directe d'un élu F.O. (DOUBLET Alain), qui demandait ce que la Direction comptait faire pour développer la formation et l'employabilité des salariés du site de Beauchamp, aux regards des risques pour le site et du fait que Beauchamp est le site ou la formation des opérateurs postés est la plus mauvaise, la Direction avait pris des engagements.

A ce jour, rien n'ayant été fait pour améliorer ces points, nous avons de nouveau posé des questions précises.

Réponse : La Direction travaille sur un projet de formation (technique) pour les salariés (2015 et 2016). Un budget spécial ayant été demandé.
Nous continuerons à suivre ce projet avec intérêt puisque nous en sommes moteur depuis de longues années. 
La Direction ne peut pas toujours mettre des coups de pied au cul de ses salariés sans s'inquiéter de leur employabilité ou ne s'en inquièter que lors des licenciements.

**********

Sur l"usine en Turquie et les produits qui y seraient fait, la Direction n'a toujours pas de réponse à donner.
De deux choses l'une : Soit la Direction ne sait faire qu'appliquer les ordres de ses supérieurs sans jamais demander rien, soit elle se fout de nous.
La seule chose que la Direction nous a montré étant une surface d'usine vide, prétendument turque.
Comme nous l'avons fait remarqué, il n'y a pas besoin d'aller jusqu'en Turquie pour voir des surfaces d'usine vide... Beauchamp est bien moins loin.

**********

Le cabinet d'audit des comptes nous a rassuré sur la rémunération de nos dirigeants :

Même lorsqu'ils sont noté 2, ils touchent des stock-options !

Magnifique !

 

 

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 11:36

Que représente le chiffre de 350 000 emplois non pourvus et pourquoi n’est-il en aucun cas une preuve du manque de motivation des chômeurs à retrouver un emploi, comme l’a avancé François Rebsamen, ministre du Travail et de l’Emploi ?

Sur quelles données s’appuie le ministre pour affirmer que 350 000 offres d’emploi ne seraient pas pourvues ?

Hadrien Clouet : En 2012, Pôle emploi dénombrait 126 000 offres non pourvues faute de candidats. Or l’organisme gère environ un tiers des offres d’emploi. Ce chiffre vient donc du triplement du nombre d’annonces de Pôle emploi sans candidats. Mais il s’agit de la fourchette haute et d’une extrapolation grossière car les employeurs confient à l’établissement les offres les plus compliquées et qui s’adressent à un public éloigné du marché du travail.

Quelle est la durée moyenne constatée pour pourvoir une offre d’emploi ?

 
Hadrien Clouet : Selon le chercheur Marc-Antoine Estrade, pourvoir un CDI ou un CDD de plus de six mois nécessite en moyenne cinq semaines ; pour un CDD de moins d’un mois, deux semaines. Tout marché du travail connaît des offres d’emploi non pourvues le temps qu’elles le soient. Il y a une durée incompressible de recrutement entre le dépôt d’une offre et la sélection d’un candidat. Par ailleurs, l’augmentation des contrats précaires accroît le nombre de procédures de recrutement et donc les offres d’emploi non pourvues.

Si l’on considère ce chiffre de 350 000 emplois non pourvus comme valable, que représente-t-il au regard de l’ensemble des embauches ?


Hadrien Clouet : Une part infime. Hors intérim, on compte chaque année 21 millions de recrutements en France. Ce chiffre représente donc moins de 1,7 % des recrutements. Et signifie a contrario que plus de 98,3 % des offres trouvent preneur. Ces offres non pourvues font donc partie du flux normal sur un marché du travail. Exploiter ce chiffre de 350 000 emplois non pourvus comme preuve d’absence de motivation des chômeurs n’est donc absolument pas pertinent. En outre, le fait qu’il existe des offres non pourvues est plutôt une bonne nouvelle dans la mesure où cela montre également que les demandeurs d’emploi ne sont pas prêts à travailler à n’importe quelles conditions, voire à des conditions clairement abusives. 

Propos recueillis par Mathieu Lapprand

Hadrien Clouet est doctorant au Centre de Sociologie des Organisations (CSO / CNRS-Sciences Po). Spécialiste des marchés du travail français et allemand, il prépare une thèse sur les politiques d’accompagnement à Pôle emploi.

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2014 6 25 /10 /octobre /2014 09:23

    N'en déplaise au gouvernement qui ne cesse d'attaquer les demandeurs d''emploi, c'est bien la politique économique du gouvernement qui crée le chômage.

Jean-Claude Mailly la dit et répété à de nombreuses reprises depuis des années, à taper sur ceux qui consomment, ils vont tuer le peu de croissance qui existe...

C'est chose faite.

Il y a bien quelques offres d'emploi, mais est-ce vraiment de l'emploi. Des temps très parcellaires, avec des rémunérations au plus bas. Comment peut-on faire vivre dignement les salariés et leurs enfants avec une moitié de SMIC...

Les chiffres du chômage de septembre sont en fortes hausses sur TOUTES les catégories !  

Catégorie A : +0,6 % à 3 432 500 demandeurs d'emploi (+19 200)

Catégorie B : +1,1 % à   677 700 demandeurs d'emploi (+7 400)

Catégorie C : +2,4 % à  1 018 000 demandeurs d'emploi (+23 600)

Catégorie D : +6,9 % à 278 100 demandeurs d'emploi (+18 000)

Catégorie E : +0,2 % à 394 600 demandeurs d'emploi (+600)

Au total, il y a 5 800 900 demandeurs d'emploi inscrit à Pôle Emploi.
Les chiffres réels sont donc certainement bien supérieurs aux chiffres officiels des statistiques Pole Emploi.

Les chiffres de la DARES sont ici :   http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-TP2016.pdf

Depuis 40 ans, le dumping social de la mondialisation n'a pas cessé de laminer les salariés les plus faibles en les mettant en concurence avec des salariés pauvres des pays sans droits sociaux.

Depuis 40 ans les choses doivent s'améliorer... En fait, pour le peuple de base, elles se dégradent. Seront-ils toujours "Responsables mais pas coupables" ?..

 


Partager cet article
Repost0
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 22:24

 

 

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 19:22

Politique salariale 3M :

Pour une très forte majorité de cadres : 2%

Pour une très forte majorité d'ouvriers, d'employés et de techniciens : 1%

Homard blog (1)

Ce ne sont pas les salariés bénéficiaires qui nous choquent,

mais les syndicats qui ont signé cette politique salariale aussi déséquilibrée....

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 10:45

L'article du blog FO S.O.A. Logistics annonce qu'après une baisse de 33 % des effectifs, la Direction a accepter l'augmentation de 16 salariés, soit près de 10%.

Lire l'article ici 

La Direction avait le choix entre accepter et prendre le risque de répondre à un juge pour des demandes de requalifications de contrat intérimaire et d'accepter les embauches.

C'est le travail et la persévérence des élus FO qui ont payé.

En revanche, la Direction devra expliquer comment elle compte pourvoir 7 des 12 embauches d'opérateurs en interne 3M.

Quelle sera la convention de transfert appliquée entre les internes 3M convention chimie vers la convention du transport, bien moins favorable !
La Direction compte-t-elle réellement gérer des embauches avec des droits différents entre ceux qui depuis des mois font le travail au quotidien sur le site de S.O.A., c'est à dire les intérimaires, et ceux qui seront parachutés du jour au lendemain sur la filiale pour faire le même travail ?

Le système mis en place à l'époque par Luc Rousselet (le fossoyeur de 3M Pithiviers, du Post-It Imprimé et de S.O.A.) risque de montrer ses limites rapidement.

Le droit collectif doit primer sur le contrat. Ceux qui étaient présents lors du transfert ont bénéficié des mesures de l'accord collectif de transfert.

Il semble difficile de faire des embauches avec pour moitié des contrats en droit du transport et pour d'autres, des contrats de transfert améliorés. Et même si 3M veut le faire ainsi, les mesures doivent être collectives, s'appliquer à tous les transférés sans différence de coefficient, d'age, de filiale et surtout pas à la tête du client.

Il est aujourd'hui impossible de savoir ce qui s'applique à 3M France Groupe lors de prises de poste à Bourg en Bresse, à Pont-Chateau ou ailleurs, suivant les postes et les coefficients.

La Direction parle de mobilité. Elle devrait se rendre compte que le meilleur moyen d'arriver à cela tient en deux points : transparence et droit collectif.

Les syndicats F.O. sur 3M et ses filiales répondront présents si la Direction engage des négociations permettant de faire avancer ces deux points.




Partager cet article
Repost0
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 21:19

Depuis le temps qu'on nous l'annonce, il fallait bien que cela se produise.

Le chomage est en recul lèger en aout 2014. Cette baisse bénéficie aux catégories A, D et

Il y a 11100 chomeurs de moins en catégorie A.

La catégorie D est en baisse avec 8400 chomeurs de moins.

Les catégories C et E sont stables.

Du coté hausses, la catégorie B voit son nombre de chômeurs augmenter de 5200.

C'est au total des cinq catégories une baisse de 14200 demandeurs d'emploi sur le mois d'août.

Le mois d'aout est un mois un peu particulier pour l'emploi et il convient de prendre avec prudence cette baisse.

Le rapport mensuel de la DARES est ici

Partager cet article
Repost0