Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 21:47

JOUR APRÈS JOUR DU LUNDI 6 SEPTEMBRE 2010

Mobilisation du 7 septembre

 

À la veille de la journée de manifestations et de grèves, le secrétaire général de FO, Jean-Claude Mailly, rappelle que son organisation revendique le retrait du projet de loi du gouvernement.
Branle bas de combat. A la veille de la journée de mobilisation contre le projet de loi sur les retraites, près de 200 manifestations sont prévues dans toute la France et de nombreux appels à la grève ont été lancés dans le privé comme dans le public. «On sent une mobilisation forte» chez les salariés et «plus on est nombreux, mieux c’est»», a déclaré dimanche sur Europe 1 le secrétaire général de FO, Jean-Claude Mailly, qui a estimé plus deux millions de personnes devraient défiler ce mardi dans les rues. Désormais, a-t-il ajouté en substance, «on est rentré dans un rapport de force, avec d’un côté le gouvernement qui dit "circulez, y a rien à voir" et de l’autre les syndicats, en tous cas FO, qui disent "on veut le retrait du projet"». Car, sur ce dossier, a rappelé Jean-Claude Mailly, «ce sont les salariés qui trinquent avec le report de l'âge légal de départ de 60 à 62 ans et celui de la retraite sans décote de 65 à 67 ans».

Demander le retrait du projet de loi, «ce n'est pas une posture» c'est être sur une «logique différente» du gouvernement qui «veut faire de la réforme un marqueur politique», a-t-il encore expliqué. FO réclame une autre réforme pour assurer le financement des retraites et prône notamment un relèvement de la CSG sur les revenus financiers. «Si on la modifie un peu, l'assiette de la CSG, qu'on la fasse porter un peu plus sur les revenus du capital ou les revenus financiers [...]. Cela fait entrer 12 milliards d'euros dans les caisses. Sauf que pour cela, il faut accepter de discuter d'une réforme fiscale», a martelé le leader de la confédération. Alors que le pouvoir exécutif continue de se montrer inflexible, Jean-Claude Mailly a prévenu que si le gouvernement maintenait sa position après le 7 septembre, les syndicats seront obligés d’envisager des suites à cette mobilisation. A cet effet, une réunion des organisations syndicales est prévue mercredi.
 

Partager cet article

Repost0

commentaires