Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 20:54

Contrairement à ce qu'affirme le gouvernement, il n'y a toujours pas d'embellie constatée sur le front du marché du travail. Au moins 4.130.800 personnes sont affectées en France, en incluant les départements d'Outre-mer. 18.000 de plus en un mois.

 

Le chômage a bien augmenté en mars. À la fin du mois dernier, le nombre d’inscrits à Pôle emploi catégories A, B et C a progressé en effet de 0,5% (+18.000) pour atteindre 3.891.000 en France métropolitaine et 4.130.800 en incluant les départements d'Outre-Mer. Mais dans sa communication, le gouvernement a (encore une fois) choisi de mettre en avant uniquement le nombre d’inscrits en catégorie A – baisse de 0,2% en mars, soit 6.600 personnes de moins - pour faire croire qu’il y a un «signe d'espoir», voire «une embellie très nette sur le front de l'emploi», dixit le secrétaire d'État à l'Emploi Laurent Wauquiez au micro de RTL.

Explications. Depuis un an, les demandeurs d'emploi sont classés dans différentes catégories qu’ils soient tenus ou non de «faire des actes positifs de recherche d’emploi». La plupart sont inscrits à Pôle emploi sous la catégorie A parce qu’ils n’ont eu aucune activité dans le mois précédant la publication des chiffres. Les autres exercent une activité précaire de 78 heures ou moins au cours du mois (catégorie B) ou d’un peu plus de 78 heures au cours du mois (catégorie C). Il y a enfin tous les autres, c’est-à-dire ceux qui sont inscrits au chômage mais ne sont pas «tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi», qu’ils soient là aussi en activité ou pas. Ceux-là, on les retrouve cantonnés, soit dans la catégorie D (seniors et demandeurs d’emploi en raison d’un stage, d’une formation, d’un congé de reclassement ou maladie…) ou dans la catégorie E (par exemple : bénéficiaires de contrats aidés).

Selon les chiffres diffusés mardi soir par Bercy, le nombre de chômeurs classés dans les catégories B et C atteignait ainsi 1.229.700 en France métropolitaine fin mars 2010. Soit pour la catégorie B une hausse de 1,3% sur un mois et de 7,9% sur un an, et respectivement +2,6% et 27,2% pour la catégorie C. Dans les catégories D et E, ils étaient 569.900 personnes en France métropolitaine (+2,4% pour la catégorie D et +3,8% pour la catégorie E par rapport à fin février).

Les statistiques font par ailleurs apparaître une hausse continue du nombre de chômeurs de plus de 50 ans qui a bondi de 30% depuis sur les 18 derniers mois (+1,1% en catégorie A et +1,2% en A, B, C par rapport à février). À l’heure où le gouvernement parle d’augmenter la durée de cotisation de retraite et/ou de repousser l’âge légal de départ à retraite, ces chiffres réels donnent à réfléchir.

Partager cet article

Repost0

commentaires