Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 18:36

L’abandon de la classe ouvrière…

 

Avec la fermeture des derniers hauts fourneaux de France, c’est la validation de l’abandon des ouvriers par le pouvoir  politique.

 

Après Gandrange et la trahison du pouvoir précédent, c’est Florange et la trahison du pouvoir actuel.

 

"C'est une journée de deuil", a déclaré le délégué FO, Walter Broccoli. "On a perdu, le gouvernement nous a trahis, Mittal a gagné."

 

Pour tous ces dirigeants, beaux parleurs, diffuseurs de promesses, l’industrie, c’est déjà du passé. Seule  la finance trouve grâce à leurs yeux. Ils admirent l’industrie Allemande et sacrifient la notre.

 

Comment exprimer autre choses que du dégout…

 

Les hauts fourneaux près de Saint-Etienne ont fermé il y a déjà pas mal d’années. Leurs fermetures ont inspiré Bernard Lavilliers qui y avait travaillé… « Mains D’Or ».

Bravo aux Camarades de Florange pour leur combat !

Un grand soleil noir tourne sur la vallée
Cheminée muettes - portails verrouillés
Wagons immobiles - tours abandonné
Plus de flamme orange dans le ciel mouillé

On dirait - la nuit - de vieux châteaux forts
Bouffés par les ronces - le gel et la mort
Un grand vent glacial fait grincer les dents
Monstre de métal qui va dérivant

J'voudrais travailler encore - travailler encore
Forger l'acier rouge avec mes mains d'or
Travailler encore - travailler encore
Acier rouge et mains d'or

J'ai passé ma vie là - dans ce laminoir
Mes poumons - mon sang et mes colères noires
Horizons barrés là - les soleils très rares
Comme une tranchée rouge saignée rouge saignée sur l'espoir

On dirait - le soir - des navires de guerre
Battus par les vagues - rongés par la mer
Tombés sur le flan - giflés des marées
Vaincus par l'argent - les monstres d'acier

J'voudrais travailler encore - travailler encore
Forger l'acier rouge avec mes mains d'or
Travailler encore - travailler encore
Acier rouge et mains d'or

J'peux plus exister là
J'peux plus habiter là
Je sers plus à rien - moi
Y'a plus rien à faire
Quand je fais plus rien - moi
Je coûte moins cher - moi
Que quand je travaillais - moi
D'après les experts

J'me tuais à produire
Pour gagner des clous
C'est moi qui délire
Ou qui devient fou
J'peux plus exister là
J'peux plus habiter là
Je sers plus à rien - moi
Y'a plus rien à faire

Je voudrais travailler encore - travailler encore
Forger l'acier rouge avec mes mains d'or
Travailler encore - travailler encore
Acier rouge et mains d'or...
 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Gégé 12/04/2013 20:45

Vaincu par l'Argent - Les Monstres d'acier.... Tout est dit

L'argent, le pognon, le blé, Qu'ils s'étouffent avec, les avides, les charognards qui se servent sur les cadavres de nos industries.