Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 12:53

Quelques camarades de Cergy nous en avaient parlé et la CGC Cergy sur son blog nous le confirme (http://www.cfecgc3m.com/) , l’ami Ricoré s’invite en lieu et place du dialogue social entre les organisations représentants les salariés et la Direction.

 La manœuvre qui consiste à dialoguer en direct avec des salariés qui n’ont pas forcément les formations au droit du travail, les protections nécessaires pour dire ce qui n’est pas agréable à entendre, peut être clairement jugée populiste.

 Il y a une dérive évidente. Songez plutôt…

 Une entreprise comme 3M France S.A.S. n’a pas d’accord d’égalité professionnelle valide et est incapable de sortir les indicateurs précis pour en négocier un nouveau alors qu’elle a des obligations au regard de la loi.

 L’entreprise a négocié un accord cadre sur les Risques Psycho-sociaux qui prévoit  des groupes paritaires au niveau de 3M France et au niveau des sites… A ce jour, la Direction n’a réuni aucune de ces instances.

 Les accords suivants doivent être négociés ; Pénibilité, Intéressement, Télétravail, renégociation de la mutuelle CAP, hors, nous n’avons plus de réunion centrale depuis un mois et demi. L’interlocuteur est aux abonnés absents. Comment en serait-il autrement. Le gel des embauches a compilé deux postes en un.

Est-ce là la vision du  dialogue social de Mr Wilms ?

 Une DRH en friche et des déjeuners en direct avec les salariés !

 Peut-être la méthode marchait-elle avec un effectif  de 420 personnes, mais avec 3M France, ça va être plus compliqué.

 Ignorer les organisations syndicales risque d’être une grosse erreur pour la Direction.
Il ne nous resterait alors, pour faire aboutir les droits des salariés, que le dialogue avec un juge interposé. La Direction de 3M France peut se rapprocher de celle de Leroy-Merlin qui lui racontera exactement comment elle a été lourdement condamnée face à l’UD.F.O. 95.

Le choix de la qualité du dialogue est dans le camp de la Direction, mais au regard des Négociations Annuelles Obligatoires de fin d’année, transformées en Réunions Annuelles Obligatoires avec aucune marge négociable, Nous sommes clairement de plus en plus inquiets !

PS aux salariés invités : Ne demandez pas de toasts…. :-)


 
Partager cet article
Repost0

commentaires