Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mai 2013 4 02 /05 /mai /2013 09:12

Du Mur des Cons du syndicat de la Magistrature aux sanctions demandées par le Syndicat CGT de France3, un problème d'indépendance du syndicat sur la pensée politique.

 

Le Syndicat de la Magistrature :

 

Un syndicat corporatiste, le syndicat de la Magistrature,  vient de se faire épingler par un journaliste de France 3.
Clément Weill-Raynal a filmé dans le local syndical ou il avait été autorisé à entrer pour réaliser l’interview de la Présidente du Syndicat de la Magistrature, Françoise Martres, un « mur des cons ».

 

La mise en place d’un « Mur des Cons » par des magistrats n’est pas une blague de potache.
Un syndicat quel qu’il soit se doit être apolitique (ou devrait l’être, mais c’est tellement rare…) Le syndicat de la Magistrature devrait l’être encore plus.

A l’égard du personnel politique : Il devrait y avoir autant de cons à gauche qu’à droite ou qu’au centre ? Là, le syndicat des magistrats axe clairement l’échiquier politique en fonction de sa « pensée politique », les cons sont clairement à droite. D’où un problème d’indépendance vis-à-vis du personnel politique.

 

Au delà du personnel politique, il y a plus grave : Parmi les cons, figurent deux pères de victimes qui ont eu l’outrecuidance de critiquer les dysfonctionnements de la justice dont Philippe Schmitt dont la fille, Anne-Lorraine, a été tuée après que des magistrats aient remis en liberté un multirécidiviste. Le syndicat de la magistrature en plus de n’être pas neutre politiquement, catégorise dans les cons, les personnes qui ont un débat critique sur le fonctionnement de la justice.

 

La Garde des sceaux, Christine Taubira, voulant jouer l’apaisement, a saisi le Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM). Béatrice Brugère, secrétaire adjointe de F.O. Magistrat, syndicat minoritaire dans la branche, s’étonne de ce choix puisque le CSM est composé de membres du Syndicat de la Magistrature (SM) et de membres de l’Union Syndicale de la Magistrature (USM).
Pour elle, la solution ne peut pas être trouvée en interne.

 

Le Syndicat CGT-SNJ (Syndicat National des journalistes) :

 

Ce syndicat demande à la Direction de France3 des sanctions sur Clément Weill-Raynal.
Ce syndicat qui devrait défendre un salarié de sa corporation préfère au contraire, demander des sanctions !
Et la Direction de France3 d’entamer aussitôt une procédure disciplinaire sur le journaliste…

 

Que lui est-il reproché ?

Le SNJ "rappelle que l'utilisation d'images volées dans un lieu privé, en l'occurrence les locaux du SM, est contraire à la déontologie professionnelle la plus élémentaire".

 

Mais où était donc le Syndicat CGT-SNJ lorsque l’émission « Les Infiltrés » a été diffusé ?

Où était-il lorsque des réunions internes de partis politiques (FN et UMP) étaient filmées en caméras cachées ?
Ce qui le dérange ce syndicat, n’est-ce pas plutôt que ce sont les pratiques d’un autre syndicat qui sont dénoncées ?

Les deux Syndicats, SNJ-CGT et SM, ne brillent pas par leur indépendance alors que les professions qu’ils représentent sont des pouvoirs reconnus.
Il y a une déontologie dans ces professions, ces deux syndicats devraient aussi en appliquer une dans le fonctionnement de leurs instances !

 

 

 

libre-independant.jpg

Partager cet article
Repost0

commentaires