Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 22:19

Les négociations entre direction et représentants du personnel rompues
Les salariés, mécontents, entament une grève générale et illimitée.

 

Les représentants du personnel sortent la mine défaite. Déçus. Ils ont quitté la table
des négociations du PSE et du congé de mobilité.

La direction de 3M n'entend pas la souffrance des salariés de Cuno.
3M veut fermer un site, après avoir pillé les brevets, sans trop puiser dans ses réserves financières. Tout au moins, en proposant aux salariés des bases inférieures aux précédents plans sociaux que la marque américaine a appliqués cette année sur d'autres sites français.
Perdre son emploi, subir la fermeture de son entreprise est une souffrance, alors « ils n'ont pas le droit de se moquer de nous. C'est irrespectueux » soufflent les représentants du personnel.

45 minutes de réunion
Avant de rencontrer les salariés, l'intersyndicale prépare un courrier : « Cet après-midi, nous devions travailler sur les propositions que nous avions faites mardi. La réunion qui devait durer deux heures s'est terminé au bout de 45 minutes. » Gabriel Berly est chargé de la lecture du courrier : « En guise de dialogue, la direction a choisi la provocation et le mépris. » Pour eux, 3M n'a pas mesuré les conséquences de ses actes, « ils nous font une contre proposition inférieure à celle annoncée dans le PSE initial... » Pour résumer, la direction de 3M propose aux salariés de choisir entre le congé de mobilité ou l'indemnité supplémentaire. « Compte tenu des moyens dont dispose 3M, c'est indécent et intolérable que ce groupe ne prenne pas en compte le préjudice subi. » La divergence entre les deux parties est trop importantes, les négociations deviennent impossibles : «  Nous sommes arrivés à un point que nous n'espérions pas atteindre. Mais nous avons une direction irresponsable en face de nous. » Il adresse ce message à sa direction : « Jusqu'à ce jour, l'ensemble du personnel du site a été responsable et correct... Mais aujourd'hui, devant cette attitude, nous appelons à la grève générale et illimitée. » Les salariés sont en phase avec leurs représentants. Les protestations fusent : « C'est à nous d'arrêter de jouer », « On se met à l'arrêt tout de suite », « Personne ne travaille, pas même les intérimaires », « Il faut monter sur Cergy ! » , « Manifester à Calais. » Tant que 3M ne fera pas une proposition correcte, la grève sera maintenue.

Ce matin, une délégation rencontrera le sous-préfet de Calais. Puis l'ensemble des salariés se réunira vers 13h30 pour mettre en place les différentes actions à entreprendre.

Philippe HENON
Partager cet article
Repost0

commentaires