Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 08:21

La France conserve sa première place européenne d’utilisateur de pesticides et améliore son record: 52,1% des fruits et légumes et 52,5% des céréales analysés en France en 2007 contenaient des résidus de produits phytosanitaires, contre 45% en 2006, selon les chiffres de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) révélés en janvier. Une performance également relevée par le rapport annuel de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) publié début juillet. Ainsi la France a vu le pourcentage de fruits, légumes ou céréales contenant plusieurs résidus à la fois passer de 25,8% en 2006 à 32,75% en 2007 alors qu’il diminuait dans le reste de l’Union européenne. Elle repousse même les limites, en l’occurrence les limites maximales de résidus (LMR) légales, bien au-delà de la moyenne européenne de 1,37%: 7,6% des fruits et légumes analysés et 8,16% des céréales les dépassaient en 2007. Les plus concernés: poivrons, tomates, poireaux, laitues, fraises, raisins et mandarines.

En juin dernier, un lien entre l’usage de pesticides et la maladie de Parkinson dans la profession agricole a été établi par l’INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale). Si la législation européenne concernant les taux de résidus a été harmonisée, pas toujours au mieux, elle n’a cependant pas pris en compte les effets cocktail, provenant de l’interaction de plusieurs pesticides ingérés par une même personne, pouvant modifier leur toxicité. Il vaut mieux d’ailleurs penser à tout ce qui permet d’en ingérer le moins possible, comme éplucher ou laver à grande eau les produits, éviter le pain complet non biologique, les pesticides se concentrant dans le son, et privilégier les produits agroalimentaires issus de l’agriculture biologique (label AB).

Article paru dans Force Ouvrière Hebdo n°2906 du 2 septembre 2009

Tout adhérant à F.O. est adhérant de droit à l'AFOC

Partager cet article

Repost0

commentaires