Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 février 2021 2 23 /02 /février /2021 12:03

Les « orientations stratégiques » étaient l’élément essentiel de cette consultation du Comité Social et Économique Central de 3M France S.A.S.
Le titre « d’orientations stratégiques » peut prêter à sourire.
Dans cette entreprise ou les décisions  les plus simples sont prisent aux USA, prétendre avoir une orientation « France » est un leurre.
Il n’y a que des "responsables", le doigt sur la couture du pantalon, prêts à mettre en œuvre la stratégie du groupe, elle-même, dictée par l’unique rentabilité de l’action.

Près de 150 pages, un record surement pour 3M France S.A.S.
La stratégie à 3M, c’est comme la culture, moins on en a, plus on l’étale.
La Direction a donc tartiné les biscottes des élus durant une quinzaine d’heures.

Pour vous dire l’intérêt de l’exercice, dans les années précédentes, aucun fait marquant pour 3M France n’avait été annoncé à l’avance dans les orientations stratégiques : Ni la filialisation de SOA, ni l’arrêt d’activités sur Beauchamp, ni la revente de filiales de 3M France, ni les multiples plans d’ajustement d’effectifs liés aux délocalisations de supports ou d’activités vers la Pologne ou le tiers monde… Rien.
Les emplois sacrifiés sur l’autel de la bourse new-yorkaise, à la gloire du dieu Mammon, qui tous les ans maintenant, viennent angoisser les salariés du siège social, rien n’a jamais été annoncé dans les orientations stratégiques…
Encore faudrait-il avoir des stratèges, encore faudrait-il avoir une Direction.

Une Direction, comme son nom l’indique, donne la Direction vers laquelle veut nous emmener ceux qui dirigent. Or, à 3M, les Directions locales ne font qu’appliquer des ordres, parfois contraires, d’une Direction mondiale qui elle-même ne fait que regarder l’action et les chiffres de vente.
Ce n’est plus une Direction, ce sont des girouettes, capables de tourner avec le vent, dans tous les sens, mêmes lorsqu’ils sont contraires.

Alors oui, il y avait bien des chiffres, des mots, mais rien sur les maux qui créent l’angoisse des salariés.
La Direction a fait ses incantations : « La Science ceci », « la Science cela »… tout en présentant la liste chiffrée des postes à supprimer par business dans les mois à venir…
Bien sûr, nos patrons sont chagrins, comme le seraient certains personnages de théâtre, un chagrin « pour le Rôle », mais seul compte le résultat…
C’est donc le G.S.C. en Pologne, magnifique région où exerçait encore récemment notre nouveau D.G. et où, comme chacun sait, « Le Travail Libère »,  qui sera le grand gagnant de ce jeu de bonneteau.

La France va manger grave à ce petit jeu, il faut que les salariés en soient conscients !

L’arithmétique est simple à 3M : Moins + Moins = Plus d’argent pour l’actionnaire.

Bien sûr, nos patrons ne sont jamais sacrifiés. Nous l’avons vu avec les anciens patrons industriels qui ont fermé tant d’usines et ont tous, Ô miracle, trouvé un poste dans les hauteurs helvètes…

D’ordinaire, les premiers de cordée sont là pour emmener l’ensemble de la cordée sur les bons chemins, ceux qui sont sûres…
Nos premiers de cordée à nous coupent un bout de la corde et laissent tomber ceux qui y étaient accrochés, à la moindre difficulté, au premier coup de vent…

Salariés de 3M, accrochez vos ceintures, la pente est glissante et les premiers de cordée sont en train de couper un très gros bout de corde…

La R.S.E. : (responsabilité sociale de l’entreprise)
Le domaine de la langue de bois et de l’argumentaire à deux sous.
L’entreprise contribue à l’effort contre le réchauffement climatique en incitant financièrement au covoiturage et à l’utilisation de transport non polluant comme le vélo.

Interrogation de Force Ouvrière : « Comment allez-vous réduire l’impact des productions que vous avez délocalisées en Pologne et qui viennent dans de polluants camions  ? »
Réponse : « Fabriqués en France, les produits font aussi du trajet en camion ».

Faudrait payer un atlas ou une carte de l’Europe pour que notre Direction comprenne que la France à une position bien plus centrale dans le marché mature de l’Ouest Européen que la Pologne qui est excentrée très à l’Est… Et que dire des éponges « made in Mexique »…

Autres grands moments …

Nous fabriquons des produits qui vont réduire le poids des véhicules et donc l’impact carbone, mais aussi pour les bâtiments, qui sont dans le domaine de l’isolation pour lequel les gouvernements contribuent avec des aides mises en place, au développement du marché.

Réaction Force Ouvrière : « Vous ne trouvez pas un peu fort de se réjouir des aides de la collectivité, donc payées par l’impôt, pour développer le marché d’une entreprise qui a délocalisée son centre de profits en Suisse pour payer moins d’impôts ? »…

L’entreprise a emménagé dans des locaux de haute qualité environnementale…
Remarque Force Ouvrière : Sauf qu’en même temps, elle a négocié un accord de télétravail avec des salariés qui consomment l’énergie de la maison, parfois dans des passoires thermiques…

Ce fut un grand moment de CSEC, d’une faiblesse argumentaire d’un rare niveau.
On comprend le besoin de noyer l’absence d'argument par la volonté de produire 145 pages d’écriture… Lorsque l’on n’a pas de stratégie propre, on brode… Ici, on a eu droit à la tapisserie de Bayeux… Mais sans conquérant…

Le texte demande parfois un sacré niveau de formation pour essayer de le comprendre…

Morceau de choix :
 « S’appuyant sur une approche de l’apprentissage rendue possible par un eco-système d’apprentissage, L&D continue d’évoluer vers un modèle mondial qui garantit des offres d’apprentissage et de développement de haute qualité, cohérentes et efficaces à tous les employés ( ndlr : sans rire ?) (par exemple Growth MindSet). Nous avons aligné la technologie et l’apprentissage social (par exemple la plateforme NovoEd, les évènements virtuels mondiaux en direct, les parcours d’apprentissage et les canaux d’apprentissage mondiaux), la conception pédagogique et les opérations sur une seule équipe mondiale. »

Il est clair que de très nombreux salariés comprennent de quoi il s’agit et vont se réjouir de cette avancée majeure dans leur carrière…

Il faut dire que chez ces gens-là, le simple mot de "mondial" est un gage de qualité, on l'utilise ici quatre fois en trois phrases... C'est plus fort qu'eux, ils sont apatrides, ils sont déracinés et ne comprennent pas que l'Humain a besoin de racines. Ils devraient relire Simone Weil "L'Enracinement" pour comprendre que ce sont les devoirs qui créent les droits...

Pour rester correct, nous appellerons cela du tripotage intellectuel…

Voilà à quoi sont confrontés les élus représentants les salariés…
Un long monologue ou seules, les réactions rares de quelques élus ont pu troubler le jeu de rôles que les intervenants s’étaient distribués.

Eux appellent cela du « dialogue social »… On croit rêver…


Mesdames et Messieurs les salariés, attachez vos ceintures, éteignez vos mégots, les sièges éjectables vont se déclencher…

Partager cet article
Repost0

commentaires

Radouan Boudraa 23/02/2021 14:14

Bonjour, et merci pour ce partage,
Nous avons eu aussi la présentation de l'orientations stratégiques et comme dab, aucune ambition de développement chez nous. nous avons l'impression que 3M Europe est représenter uniquement par 3M Pologne.