Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 novembre 2019 4 14 /11 /novembre /2019 10:09

A quelques semaines de l'envoi à l'ensemble des salariés d'un énième questionnaire "Qualité de Vie au Travail", la méthode fait un peu "tache"...

Cela se passe à Tilloy. Le questionnaire concerne pour 7 des 8 questions, la mise en place d'une application sous SAP dite « MES/EWM 9.3 ».
Parmi les réponses proposées aux salariés, il y a :

« D’accord »
« Plutôt d’accord »
« Plutôt pas d’accord »
« Pas d’accord »
« Ne sais pas »

Des réponses habituelles dans ce genre de questionnaires.
Il y a une possibilité de mettre un verbatim.

Ce genre de questionnaire est fait pour une étude statistique. On sort de l'étude un pourcentage des plus ou moins favorables afin d'écrêter les réponses possiblement trop angéliques ou trop réfractaires.
C'est la méthode.
Enfin, pas à 3M, puisque les questionnaires ont été utilisés, sans aucun respect de la confidentialité, pour tracer les réponses nominativement et pour remettre en main propre, un blâme à un salarié qui avait trop, aux yeux de la Direction, utilisé la case "ne sais pas" et "pas vraiment d'accord".

Même le verbatim a été utilisé contre le salarié.

La méthode démontre le niveau managérial dans certaines parties de l'entreprise. Être à des postes importants de management et ne pas connaitre le B-A-BA d'une méthode statistique révèle le niveau d'incompétence de certains.

Si l'on a besoin de savoir le niveau de compréhension des objectifs ou des besoins de formation pour chaque salarié, on le fait dans des entretiens de management entre le salarié et son responsable, pas avec des questionnaires statistiques. Cela se fait dans l'entretien individuel d'évaluation, ou les besoins de formation doivent être abordés.. Mais ça aussi, c'est mal fait à Tilloy...et pas que là-bas...

Une Direction qui utilise les mauvais outils est une Direction qui ne sait pas travailler. (Ce qui est vrai pour le salarié de base, l'est aussi pour la Direction)
Ici, elle utilise le mauvais outils d'évaluation des besoins du salarié, elle utilise mal le questionnaire statistique, elle utilise mal le règlement intérieur pour sanctionner un salarié.(en quoi est-ce une faute que de répondre par l'une des réponses possibles ?).

Mais il y a plus grave que l'incompétence. 
On peut également y voir autre chose..
Avoir une autre lecture de ces faits.

Cela démontre la collusion et la perméabilité entre la Direction et le responsable de "l'étude statistique" qui a d'autres casquettes…
Elu CGC et membre du CODIR de Tilloy, il demande donc une sanction que le RH du site va appliquer, sans jamais avoir entendu le salarié pour avoir ses explications ou sa version… Aucun droit à la défense…
Nous sommes dans un système d’un entre soi total ou les salariés de base ne sont là que pour obéir, comme doivent le faire les vassaux devant leur suzerain.

C'est à notre connaissance, ce salarié précis qui était visé et uniquement lui...
Soit tous les autres salariés ont bien répondu, soit ils ont visé Wilfried que pour sa fonction de Délégué Syndical Force Ouvrière du site ! Cela ne peut pas être une coïncidence.
La Direction défend ses élus, choisie son camp, hors de toute neutralité. Durant la campagne électorale elle prend position pour ceux qui défendent ses positions bien avant le droit des travailleurs du site.
Faire pression, tenter de faire craquer le salarié est peut-être le but recherché en interne à Tilloy...
Quelle sera la capacité de ce genre d’élu de la Direction à défendre l’intérêt des salariés ?
Avoir une étiquette CFE-CGC et agir de la sorte, c’est clairement n’avoir aucun respect des salariés, de leurs droits et des syndicats qui les représentent. Cela ne remet pas en cause ce syndicat au niveau central. Cela remet en cause les méthodes de ceux qui sur Tilloy utilisent cette étiquette syndicale.

Ces méthodes ne servent pas non plus la Direction Générale 3M France. La crédibilité de son projet de questionnaire "QVT" dépendra aussi de la confiance des salariés sur l'utilisation de celui-ci...
Son management et sa RH Tilloy viennent d’envoyer un message bien négatif aux salariés…

Et ça se gargarise à l’éthique tous les matins…

Partager cet article

Repost0

commentaires