Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 janvier 2019 4 17 /01 /janvier /2019 22:51

Cet accord était déjà mal parti.
D’abord parce que la Direction, lors de l’entame de la négociation,  n’avait de propositions que pour le site de Cergy, écartant l’usine de Tilloy.
Loin des yeux, loin du cœur, comme on dit.

Revenant en seconde séance avec une proposition plus globale, la Direction n’avait toujours pas réellement pris conscience de l’état de ses troupes…

Parce que, dans un site comme Cergy, ou un grand nombre de salariés a répondu à l’audit RPS il y a maintenant plus d’un an, la Direction qui palabre depuis des mois sur ce sujet, vient proposer des mesures de bien être, un autre audit… Du vent pour résoudre un problème réel.
Si 3M France était un cabinet médical, elle proposerait des séances de sophrologie pour cancéreux en phase terminale !

He oui, il ne suffit pas de mettre un babyfoot et des cours de « zenitude », pour que les RPS à Cergy disparaissent, c’est la charge de travail et le management qui doivent être revus.

Mais aussi, parce que sur un site comme Tilloy, ou de nombreux articles du code du travail ou de la convention collective ne sont pas respectés, on veut mettre des mesures de bien-être.
La réalité, c’est qu’à 3M Tilloy, des accidents en série blessent des salariés ou les exposent à des dangers.
Un mort pour maladie professionnelle, un intérimaire accidenté avec la main broyée dans un planétaire ou il n’y avait pas de système pour empêcher d’accéder à des pièces mécaniques en rotation.  Et la liste est longue… Mais aussi, alors que les salariés travaillent avec des produits dangereux, des douches inefficaces, (et même insalubres puisqu’il y avait des asticots qui remontaient dans les douches du fait qu’elles sont dans des Algecos  et que sous les Algécos, il y avait des rats crevés !), des vestiaires piteux, des salles de repas inexistantes alors que c’est une obligation depuis plus de 30 ans pour les salariés en cycles continus et semi continus…
Bienvenue dans une entreprise qui affiche « La science appliquée à la vie » mais qui n’a pas le respect de la sécurité, de la santé et au final, de la vie de ses salariés.

Pour Force Ouvrière, la sécurité et la santé au travail passent avant une pseudo qualité de vie au travail.

La CFE-CGC a également refusé de signer ainsi que la CFDT.

L’accord n’ayant l’adhésion que d’un seul syndicat, un protocole de désaccord sera établi.

Partager cet article

Repost0

commentaires