Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2017 1 28 /08 /août /2017 19:56

TECHNICIEN, CADRE,

ce message est pour toi.


Les vacances se terminent. C’est l’heure du retour.
Faut-il reprendre les mêmes habitudes ? Courber l’échine et se taire…

Ce message s’adresse à tous ceux, et ils sont nombreux, dont le travail ne semble jamais s’arrêter. Ceux qui terminent à la maison, qui se reconnectent tardivement, ceux qui ont toujours « un truc » à finir mais qui auront encore des choses à faire une fois cette dernière tâche finie.

Oui, c’est de toi, technicien ou cadre dont on parle.

Un jour, tu as fini plus tard que ce qui est autorisé, un jour tu n’as pas terminé ton travail à temps, alors tu t’es reconnecté de la maison, c’était, tu te l’étais promis, une exception, pour finir un dossier…

Au départ, tu t’es rendu responsable de ce fait, tu t’es dit : « Je n’ai pas eu le temps de finir ».
Le « Je » te faisait porter la responsabilité de la non-exécution de ton travail. Tu t’es jugé au lieu de juger la charge de ton travail.

Sur ces faits, les départs non remplacés de collègues ou la réactivité  toujours plus forte qui t’est demandée ont ajouté aux pressions. Le « je n’ai pas le temps de finir » est, d’exceptionnel, devenu récurant.

Il te fallait aussi échapper aux jugements d’une évaluation professionnelle dévoyée. Devenir irréprochable pour limiter la sanction, les remarques désobligeantes et la perte de pouvoir d’achat. Alors la solution la plus simple a été de rouvrir toujours plus souvent l’ordinateur portable à la maison.

Le travail a mangé petit à petit des morceaux de ta vie privée.

Le travail a des vertus. Celui qui n’a pas d’emploi, et ils sont nombreux de nos jours, n’est pas heureux. Il reste isolé, replié sur lui-même, perd des liens sociaux importants.

L’absence de vie privée est encore plus pesante. Elle peut se transformer en isolement. Tu finis par mieux connaitre les collègues de travail que ta propre famille. Tu les vois le temps de relever « la tête du guidon » avant de la replonger dans le travail.

Certains trouveront ce message exagéré. Peut-être parce qu’ils n’ont pas encore passé le point de rupture… D’autres parce qu’ils préfèrent s’aveugler.

Toi qui es concerné, n’oublies pas que l’on travaille pour vivre, mais on ne vit pas pour travailler.
Le travail est un moyen, ce n’est pas un but.

Le Cœur a ses raisons que le labeur ignore.

Alors écoutes ton cœur, profites de la vie, exerces tes passions, rencontres des amis, sois en amour.
La vie est trop courte pour n’appartenir qu’au travail.

Bonne rentrée à tous.

                                                                                                                                                            F .O. 3M France

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FO 3M France
commenter cet article

commentaires