Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2016 5 01 /04 /avril /2016 18:27

A lire, l'article en ligne de FO Hebdo.

http://www.force-ouvriere.fr/ce-projet-de-loi-je-n-en-veux-pas

Avec l'intervention d'un 3M :

Alain, salarié de l’entreprise 3M (secteur Chimie)

Les possibilités de modulation du temps de travail ou encore les facilités offertes aux employeurs de licencier sont inadmissibles. Ce sont les salariés qui ont besoin de davantage de protection et non les employeurs !
Dans mon entreprise qui délocalise de plus en plus ses activités dans des pays à faible coût de main d’œuvre, telle la Pologne, il y a des plans de licenciements depuis des années. C’est ce dumping social qui permet aux actionnaires de se gaver !

En octobre et alors que 3M est l’une des boîtes les plus riches sur la place boursière de New York, on nous a annoncé 1 500 suppressions de postes dans le groupe... Lequel prévoit cependant de grossir son bénéfice par action de 3% à 11% d’ici 2020.

Aujourd’hui, mes collègues et moi sommes inquiets. Nous craignons tout le temps de perdre notre emploi. On s’inquiète aussi pour nos enfants car il ne leur est proposé qu’une voie sans issue au plan de l’emploi. Ils ne vivent que la précarité à travers l’intérim, les contrats précaires ou les vacations. C’est ce que vit ma fille. Or on ne peut pas construire une vie dans le cadre de cette pauvreté sociale ! Ce n’est pas avec trois jours de travail dans le mois qu’on peut payer un loyer et consommer.

Alors oui je déclare qu’il y a une situation d’urgence sociale. L’emploi aujourd’hui est déjà trop précaire, il n’est nul besoin d’aggraver cette situation à travers une loi qui ne permettra pas de résorber le chômage.

 

Ce 31 mars, contre la loi "travail"

Partager cet article

Repost 0
Published by FO 3M France
commenter cet article

commentaires