Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 avril 2021 4 29 /04 /avril /2021 01:08
Partager cet article
Repost0
29 avril 2021 4 29 /04 /avril /2021 01:00
Partager cet article
Repost0
1 avril 2021 4 01 /04 /avril /2021 17:02

Sur les ruines de notre passé, se construit d'immenses bâtiments, probablement pour y entreposer des produits made in World Company en Direct de Chine ou d'ailleurs, permettant aux consommateurs français d'assouvir sa frénétique liberté de consommer à moindre coût, sur l'exploitation de salariés ailleurs et pour l'enrichissement de quelques privilégiés...

Constructions Beauchampoises.
Constructions Beauchampoises.
Constructions Beauchampoises.
Constructions Beauchampoises.
Constructions Beauchampoises.
Partager cet article
Repost0
31 mars 2021 3 31 /03 /mars /2021 01:35

C’est presque toute une vie de travail qui se résume en ces deux dates.
Quarante années au sein de 3M, ce n’est pas "résumable" en quelques phrases.
Si l’entreprise ne m’a pas fait évoluer hiérarchiquement, ce que j’y ai fait, les personnes rencontrées, les situations m’ont  façonné, m’ont fait évoluer, m’ont fait passer de ce que j’étais à ce que je suis.

On écrit généralement, si la chance y contribue, trois livres dans sa vie.

J’arrivais dans l’entreprise en ayant tout juste fini d’écrire le petit livret comprenant mon enfance et de mon adolescence.

J’entamais celui qui devait être le gros volume, l’œuvre d’une vie.
L’histoire d’une jeunesse qui termine par la création d’une famille, d’un travail qui permet de se réaliser, de trouver sa voie, de devenir une personnalité indépendante, ayant ses valeurs et ses objectifs.
 Il est cependant impossible de le résumer. J’ai pourtant une excellente mémoire, j’ai encore beaucoup de noms et de visages en tête, parfois lointains, qui me reviennent, d’instants, de moments joyeux ou tristes, tout y est bien imprimé. Je le feuillette régulièrement, je suis assez passéiste.

Aujourd’hui, le troisième opus, celui dont on ignore le nombre de pages, celui dont on sait fatalement qu’il finira par le mot « FIN », va commencer à s’écrire.
Je ne sais comment l’aborder.
J’ignore qui je vais y rencontrer, mais je sais déjà ceux qui vont me manquer.
Il me faut tenter de débroussailler un chemin dans une société qui me semble devenue dingue, ou la prise de nouveaux repères semble impossible, un monde qui échappe chaque jour un peu plus à ce qu’étaient mes repères historiques.
On verra bien.

Mon passé s’étire chaque jour un peu plus, mon présent semble infini ou presque, il suffit de ne pas voir arriver la fin.
Nous finirons enfin égaux, nous mourrons tous.

Alain Doublet

Partager cet article
Repost0
30 mars 2021 2 30 /03 /mars /2021 20:15
Partager cet article
Repost0
24 mars 2021 3 24 /03 /mars /2021 13:07

250 $ :

C'est le montant de la prime distribuée au niveau mondial par 3M pour les
télétravailleurs.
D'après la Direction de 3M, cette prime vient prendre en compte les frais
occasionnés par le télétravail aux salariés concernés.
La Direction mondiale vient donc confirmer que le télétravail entraine des frais pour le salarié et confirme donc la légitime revendication de Force Ouvrière 3M France sur l'attribution d'un dédommagement par jour travaillé.
Ce dédommagement est prévu dans les règles de l'URSSAF avec aucune
cotisation sociale pour l'employeur...
Mais dans un élan de grande générosité, la Direction refuse cette option,
proposée depuis 4 ans par F.O. 3M France lors des négociations N.A.O.

La logique est assez étonnante tout de même. Nous avons du mal à
comprendre que le coût du télétravail pour le salariés soit le même partout,
au Bangladesh ou à Saint Paul, en Pologne ou à Cergy...

Pour nous, la logique de la Direction est une fourberie.
Une manière de ne récompenser qu'une partie du personnel en ignorant ceux qui sont venus physiquement au travail avec les risques pour leur santé et celle de leur famille.

Nos patrons apprécieraient-ils plus l'odeur de l'argent que celle de la sueur ?

 

0€
C'est donc ce que vaut pour 3M l'effort de venir chaque jour, parfois en équipe, sur des postes ou les salariés travaillent en proximité, avec un
ordinateur et un téléphone pour une équipe machine, avec des gestes
barrières souvent impossibles (port de charges lourdes à plusieurs par exemple).


1000 €
Sans cotisation et totalement défiscalisés.
C'est ce que 3M peut donner pour les salariés les plus exposés dans la prime prévue par le gouvernement.
Nos patrons, s'ils patronnent encore un minimum au niveau de la France,
seraient bien inspirés de se mettre enfin un peu au travail et de prendre leurs responsabilités, ne sont ils pas grassement payés pour cela, en décidant pour une fois de quelque chose, sans ce cacher derrière la "corporation".

Une Direction d'Entreprise, fussent-elle locale, doit indiquer à ses salariés la bonne direction, lorsque cette direction changent à la vitesse du vent, c'est que la Direction de l'Entreprise ne se comporte pas comme une Direction, mais comme une girouette.

Salariés, souvenez-vous : "Vous ne valez pas, un seul centime,
vous appartenez à la société anonyme".


Tous MALLÉABLE$, CORVÉABLE$ et DÉGAGEABLE$
à chaque instant !

SALARIÉS 3M,
OUVRIERS, EMPLOYÉS, TECHNICIENS OU CADRES
REJOIGNEZ-NOUS !
DÉFENDEZ AVEC NOUS VOS DROITS !
SYNDIQUEZ-VOUS A FORCE OUVRIÈRE !

 

3M : Prime exceptionnelle pour les télétravailleurs et que tchi pour les salariés les plus exposés
Partager cet article
Repost0
17 mars 2021 3 17 /03 /mars /2021 23:07

Le tribunal administratif d'Amiens a annoncé ce lundi avoir annulé les autorisations de licenciement de 18 ex-salariés protégés de l'usine de sèche-linge Whirlpool d'Amiens, symbole des délocalisations industrielles.

https://www.lefigaro.fr/flash-eco/whirlpool-amiens-la-justice-annule-les-autorisations-de-licenciement-de-18-salaries-20210315

Partager cet article
Repost0
23 février 2021 2 23 /02 /février /2021 12:03

Les « orientations stratégiques » étaient l’élément essentiel de cette consultation du Comité Social et Économique Central de 3M France S.A.S.
Le titre « d’orientations stratégiques » peut prêter à sourire.
Dans cette entreprise ou les décisions  les plus simples sont prisent aux USA, prétendre avoir une orientation « France » est un leurre.
Il n’y a que des "responsables", le doigt sur la couture du pantalon, prêts à mettre en œuvre la stratégie du groupe, elle-même, dictée par l’unique rentabilité de l’action.

Près de 150 pages, un record surement pour 3M France S.A.S.
La stratégie à 3M, c’est comme la culture, moins on en a, plus on l’étale.
La Direction a donc tartiné les biscottes des élus durant une quinzaine d’heures.

Pour vous dire l’intérêt de l’exercice, dans les années précédentes, aucun fait marquant pour 3M France n’avait été annoncé à l’avance dans les orientations stratégiques : Ni la filialisation de SOA, ni l’arrêt d’activités sur Beauchamp, ni la revente de filiales de 3M France, ni les multiples plans d’ajustement d’effectifs liés aux délocalisations de supports ou d’activités vers la Pologne ou le tiers monde… Rien.
Les emplois sacrifiés sur l’autel de la bourse new-yorkaise, à la gloire du dieu Mammon, qui tous les ans maintenant, viennent angoisser les salariés du siège social, rien n’a jamais été annoncé dans les orientations stratégiques…
Encore faudrait-il avoir des stratèges, encore faudrait-il avoir une Direction.

Une Direction, comme son nom l’indique, donne la Direction vers laquelle veut nous emmener ceux qui dirigent. Or, à 3M, les Directions locales ne font qu’appliquer des ordres, parfois contraires, d’une Direction mondiale qui elle-même ne fait que regarder l’action et les chiffres de vente.
Ce n’est plus une Direction, ce sont des girouettes, capables de tourner avec le vent, dans tous les sens, mêmes lorsqu’ils sont contraires.

Alors oui, il y avait bien des chiffres, des mots, mais rien sur les maux qui créent l’angoisse des salariés.
La Direction a fait ses incantations : « La Science ceci », « la Science cela »… tout en présentant la liste chiffrée des postes à supprimer par business dans les mois à venir…
Bien sûr, nos patrons sont chagrins, comme le seraient certains personnages de théâtre, un chagrin « pour le Rôle », mais seul compte le résultat…
C’est donc le G.S.C. en Pologne, magnifique région où exerçait encore récemment notre nouveau D.G. et où, comme chacun sait, « Le Travail Libère »,  qui sera le grand gagnant de ce jeu de bonneteau.

La France va manger grave à ce petit jeu, il faut que les salariés en soient conscients !

L’arithmétique est simple à 3M : Moins + Moins = Plus d’argent pour l’actionnaire.

Bien sûr, nos patrons ne sont jamais sacrifiés. Nous l’avons vu avec les anciens patrons industriels qui ont fermé tant d’usines et ont tous, Ô miracle, trouvé un poste dans les hauteurs helvètes…

D’ordinaire, les premiers de cordée sont là pour emmener l’ensemble de la cordée sur les bons chemins, ceux qui sont sûres…
Nos premiers de cordée à nous coupent un bout de la corde et laissent tomber ceux qui y étaient accrochés, à la moindre difficulté, au premier coup de vent…

Salariés de 3M, accrochez vos ceintures, la pente est glissante et les premiers de cordée sont en train de couper un très gros bout de corde…

La R.S.E. : (responsabilité sociale de l’entreprise)
Le domaine de la langue de bois et de l’argumentaire à deux sous.
L’entreprise contribue à l’effort contre le réchauffement climatique en incitant financièrement au covoiturage et à l’utilisation de transport non polluant comme le vélo.

Interrogation de Force Ouvrière : « Comment allez-vous réduire l’impact des productions que vous avez délocalisées en Pologne et qui viennent dans de polluants camions  ? »
Réponse : « Fabriqués en France, les produits font aussi du trajet en camion ».

Faudrait payer un atlas ou une carte de l’Europe pour que notre Direction comprenne que la France à une position bien plus centrale dans le marché mature de l’Ouest Européen que la Pologne qui est excentrée très à l’Est… Et que dire des éponges « made in Mexique »…

Autres grands moments …

Nous fabriquons des produits qui vont réduire le poids des véhicules et donc l’impact carbone, mais aussi pour les bâtiments, qui sont dans le domaine de l’isolation pour lequel les gouvernements contribuent avec des aides mises en place, au développement du marché.

Réaction Force Ouvrière : « Vous ne trouvez pas un peu fort de se réjouir des aides de la collectivité, donc payées par l’impôt, pour développer le marché d’une entreprise qui a délocalisée son centre de profits en Suisse pour payer moins d’impôts ? »…

L’entreprise a emménagé dans des locaux de haute qualité environnementale…
Remarque Force Ouvrière : Sauf qu’en même temps, elle a négocié un accord de télétravail avec des salariés qui consomment l’énergie de la maison, parfois dans des passoires thermiques…

Ce fut un grand moment de CSEC, d’une faiblesse argumentaire d’un rare niveau.
On comprend le besoin de noyer l’absence d'argument par la volonté de produire 145 pages d’écriture… Lorsque l’on n’a pas de stratégie propre, on brode… Ici, on a eu droit à la tapisserie de Bayeux… Mais sans conquérant…

Le texte demande parfois un sacré niveau de formation pour essayer de le comprendre…

Morceau de choix :
 « S’appuyant sur une approche de l’apprentissage rendue possible par un eco-système d’apprentissage, L&D continue d’évoluer vers un modèle mondial qui garantit des offres d’apprentissage et de développement de haute qualité, cohérentes et efficaces à tous les employés ( ndlr : sans rire ?) (par exemple Growth MindSet). Nous avons aligné la technologie et l’apprentissage social (par exemple la plateforme NovoEd, les évènements virtuels mondiaux en direct, les parcours d’apprentissage et les canaux d’apprentissage mondiaux), la conception pédagogique et les opérations sur une seule équipe mondiale. »

Il est clair que de très nombreux salariés comprennent de quoi il s’agit et vont se réjouir de cette avancée majeure dans leur carrière…

Il faut dire que chez ces gens-là, le simple mot de "mondial" est un gage de qualité, on l'utilise ici quatre fois en trois phrases... C'est plus fort qu'eux, ils sont apatrides, ils sont déracinés et ne comprennent pas que l'Humain a besoin de racines. Ils devraient relire Simone Weil "L'Enracinement" pour comprendre que ce sont les devoirs qui créent les droits...

Pour rester correct, nous appellerons cela du tripotage intellectuel…

Voilà à quoi sont confrontés les élus représentants les salariés…
Un long monologue ou seules, les réactions rares de quelques élus ont pu troubler le jeu de rôles que les intervenants s’étaient distribués.

Eux appellent cela du « dialogue social »… On croit rêver…


Mesdames et Messieurs les salariés, attachez vos ceintures, éteignez vos mégots, les sièges éjectables vont se déclencher…

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2020 4 10 /12 /décembre /2020 15:25

...Chez les oiseaux bien sure...
Cela n'existe pas ailleurs....

Hiérar chie....
Partager cet article
Repost0
4 décembre 2020 5 04 /12 /décembre /2020 17:10

Alors que 1500 coups de pied au cul, dont 44 en France, se terminent fin décembre.
Alors que 2900 nouveaux coups de pied au cul sont annoncés pour le début 2021...

Voilà qu'arrive la période des pulls moches de Noël...

Franchement, vous avez encore l'envie de suivre ce genre d'initiatives longtemps ?
Quittez le monde de l’adulescence et revenez à la vraie vie... 
ON DÉTRUIT DES EMPLOIS ET DES VIES DEVANT VOS YEUX ! ! !

Si ce n'est pas la votre, ne vous inquiétez pas, vous serez dans un wagon un peu plus loin...Votre tour viendra !

Pitoyable !

^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
Bonjour à toutes et tous !

Le mois de décembre étant maintenant entamé, c’est avec plaisir que xxxxxxx et moi-même vous informons du lancement des 2 journées du Pull de Noël ; eh oui vous avez bien lu 2 JOURNEES les 17 & 18 Décembre pour faire durer les festivités !!

Sont autorisés les Pulls, bonnets et accessoires liés à ce thème dans la limite de ce qui est autorisé avec votre fonction svp !

Cette année une élection aura lieu le vendredi après-midi pour déterminer :

  • Le pull et/ou accessoire le plus créatif
  • Le pull et/ou accessoire le plus classe
  • Le pull et/ou accessoire le plus moche

Les 3 gagnants seront récompensés !

Des sessions photos seront organisées par petits groupes, nous vous tiendrons informés quant à l’organisation !

Alors à vos idées !! car c’est vous qui ferez la réussite de ces 2 journées !

 

 

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2020 4 03 /12 /décembre /2020 17:32

La boite n'ira bien que lorsqu'elle aura conservé que les essentiels ; Les premiers de cordée...

Au jeu des chaises musicales, les salariés vont encore manger !
Ha vous pouvez faire autant d'étude RPS que vous voulez, les vrais malades ne sont pas où l'on croit...

Courage salariés de 3M, L'Agonie sera longue comme elle le fut pour ceux de Beauchamp...
 Annonce mortifère pour l'emploi !
 

3M supprime 2 900 emplois
3M supprime 2 900 emplois
Pixabay
Partager cet article
Repost0
2 décembre 2020 3 02 /12 /décembre /2020 14:18

Ce n’était pas un chanceux.
De naissance difficile, il avait été à la DASS, un parcours toujours chaotique pour un enfant.
Malgré cela, c’était une personne toujours agréable à côtoyer.

Longtemps, nous avons partagé avec lui. Des moments de vie essentiellement au travail.
Il était venu à nous par le biais de l’intérim.
Toujours malléable que ce soit sur les horaires ou les postes, toujours arrangeant. Jamais une engueulade d’atelier. L’un des mecs les plus droits que j’ai pu connaitre.
Dans la malchance qui semblait le suivre depuis sa naissance, il n’a, malgré ses qualités humaines évidentes, jamais pu se faire embaucher à 3M.
D’après la pseudo DRH en activité à l’époque sur Beauchamp, il n’avait pas le profil…
Il venait depuis des années en intérim en donnant satisfaction, mais n’avait pas le profil…
Une nuit, sur un équipement dangereux, la SPAG, il a eu un accident.
Il a disparu de la circulation… 3M ne l’a jamais repris, comme si ce brave était responsable…Preuve que non, un autre salarié 3M aura le même accident quelques années après sur le même équipement…  
J’ai appris le décès de Patrick Jacob il y a peu. Je ne peux pas m’empêcher depuis de repenser à lui, à sa camaraderie, sa bonne humeur malgré les problèmes.
Je ne peux pas m’empêcher de penser  aussi à ceux qui lui ont fermé des portes, ceux qui se disaient DRH et n’avaient rien d’Humain, qui étaient dans le jugement sans connaitre les  qualités réelles de la personne…
Patrick va rejoindre les morts qui peuplent ma mémoire et ils sont de plus en plus nombreux hélas…
L’esprit d’équipe, l’esprit de camaraderie, celui de l’ouvrier, pas l’esprit du manager qui confond objectif d’équipe et esprit d’équipe, non, je parle-moi d’une valeur que ces gens-là ne connaissent à l’évidence pas, un esprit qui se transmet d’un regard et d’une poignée de main, et non dans un fichier Excel ou dans un Power Point…
Je parle d’un monde d’avant.
J’espère que Patrick aura gardé de bons souvenirs du PMD et des potes qu’il y avait.

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2020 1 23 /11 /novembre /2020 08:20

L'image d'une tour vomissant le béton et la ferraille, illustre parfaitement l'Agonie du salariat de 3M France.
Derrière l'image de cette tour, se cache un énième départ de salariés.
44 d'entre eux devront partir pour le 31 décembre 2020. 5% d'un effectif de site qui s'étiole d'année en année.
Le scénario beauchampois se reproduit ici.
Il parait que c'est du départ volontaire... Mais cela ne change rien à la perte de savoir, à la destruction du travail en France, et donc à la destruction de nos droits sociaux.
Combien de suppressions d'emplois ont constitué le niveau de chômage actuel ?

On nous l'a dit en CSEC (Comité Social et Économique Central), nous allons être plus présent sur les marchés avec moins de vendeurs sur le terrain... Nous allons être proches des clients en retirant les techniciens d'application qui les formaient... Ce genre de phrases, nous les entendons depuis 20 ou 25 ans, durée pendant laquelle 3M France SAS n'a cessé de perdre de l'emploi.
Nos "dirigeants" qui s'en tirent souvent avec des postes en Suisse ou à "West-Med" (structure France, Espagne, Portugal et Maghreb), nous assurent pourtant que 3M France est et reste grande... Ils paraphrasent ainsi Jacques Prévert pour qui "Paris est tout petit, c'est là sa vraie grandeur"...
Nous serions plus grand, plus haut et plus fort en nous diminuant.
Les saignées de salariés qui se succèdent ne rendront en rien l'entreprise plus vive, tout comme celles pratiquées sur Louis XIV n'ont en rien sauvé la vie du Roi Soleil, ou celles des simples travailleurs de 3M Beauchamp...

Mais où allons nous... Où nous emmène l'entreprise ?
Il est probable que, comme disait Einstein, on ne résolve pas les problèmes avec les modes de pensée qui les ont créé. Alors, à la longue litanie des plans de départs, volontaires ou contraints, se succèderont d'autres départs...
Le Télétravail fait depuis des mois ne démontre t-il pas que l'activité principale d'un siège social peut se faire ailleurs ?
La réponse semble évidente... Alors soit la France récupère le travail de l'Espagne et du Maghreb, soit c'est l'inverse... A votre avis, pour une entreprise qui ne fait que chasser les coûts depuis 20 ans, dans quel sens iront les emplois ?

Ne blâmons pas 3M plus qu'une autre entreprise, elles appliquent toutes les règles d'une mondialisation ou les salariés avec des droits sociaux sont perdants, chassés en tant que coût et socialement dévalués... La solution ne saurait donc venir du mode de pensée mondialiste à l'origine du problème, et ces multinationales sont par essence mondialistes.
Salariés de 3M, ne vous demandez pas si votre poste sera supprimé, mais plutôt à quelle échéance il le sera.
C'est dans ce contexte que nous avons signé l'accord de Rupture Conventionnelle Collective (RCC) qui permettra, nous l’espérons, d'accompagner les salariés vers d'autres rives. Ce n'est en rien une approbation des suppressions d'emploi.
Nous signerons aussi l'accord temporaire de GPEC (Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences), tout en regrettant que ce dispositif vienne surtout accompagner la Gestion Prévisionnelle d'Externalisation des Compétences. Cet outils devrait servir à faire fonctionner l'ascenseur social dans l'entreprise et non à gérer le déclenchement des sièges éjectables...

 


Merci à Bruno pour m'avoir autorisé d'utiliser sa photo.
 

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2020 2 03 /11 /novembre /2020 09:18

Chaque fois que la pierre touche l'eau, elle nous entraine un peu plus loin.

Nous pensions être dans les derniers mètres d'une négociation d'accord de Rupture Conventionnelle Collective concernant 36 postes et voici que vos élus sont convoqués pour une réunion informelle de Comité Social et Économique Central en fin d'après midi ce jour.

Cette réunion fera suite au Comité de Groupe Européen (EEF).
On peut penser que des annonces concernant, entre autre,  3M France , y seront faites. Dans ce cas là, la réunion CSEC qui suit semble légitime. Le fait qu'elle soit informelle permettant de ne pas considérer le CSEC comme point de départ d'une éventuelle procédure (PSE, RCC par exemple)...

Combien de fois la pierre nous entrainera-t-elle au loin ?
Combien de rebondissements devront subir les salariés ?
Personne ne peut le savoir, ce qui est sure c'est qu'à force, elle nous entrainera avec elle vers le fond.

Ce type de management, qui met une pression continue aux salariés est déplorable.
Et ça fait des audits internes pour s'assurer que les salariés sont bien à 3M, et ça fait de la négociation "Qualité de Vie au Travail"... Et ils disent prendre en considération le mal être et le burn-out...
C'est surement juste pour se donner bonne conscience devant un juge au cas ou un salarié finisse par se suicider...
"-Voyez Monsieur le Juge, on a fait ce qu'il fallait pour détecter les dérives!"
C'est comme mettre beaucoup de places de stationnement pour handicapés sur le parking et en avoir si peu dans ses effectifs... C'est juste pour faire croire qu'on est sensibilisé...

Nous en saurons plus en fin d'après-midi.

FO 3M France : 03/11/2020

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2020 3 07 /10 /octobre /2020 19:52

La crise sanitaire va aussi toucher le portefeuille des retraités. L’Agirc-Arrco, complémentaire retraite des salariés du privé, va devoir faire face à un déficit entre 6 et 8 milliards d’euros cette année. Le conseil d’administration devrait voter jeudi le gel des pensions pour les douze mois qui viennent.

l'article est ici

 

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2020 6 26 /09 /septembre /2020 11:36

De la salive, beaucoup de salive, mais pour pas grand chose...

Après quelques heures d'écoute réciproque bien policée, il faut bien l'avouer...
On ne sait rien de plus. Nous parlons, nous avançons nos questions pour tenter de comprendre la logique, mais il semble bien difficile de trouver une logique à l'illogique.

On nous ballade de volontariat sans plan de départ volontaire, en Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences sans pouvoir réellement faire passer les compétences d'un business à un autre (sous motif que le business est sous contrôle extra-territorial) et avec un prévisionnel qui n'en a que le nom puisque, ce qui devrait être étalé dans le temps, se retrouve devoir être appliqué en quelques mois.

Le dialogue social est devenu un question réponse ou les réponses sont dictées par une grille de réponses intangibles du coté de la Direction. 
Probablement que dans les mesures, il y aura à termes une avancée, (c'est à souhaiter vu le niveau actuel) mais cela n'enlève rien au fait que le projet est mal taillé, ni GPEC, ni PDV...

La GPEC s'applique à l'entreprise.
Une GPEC cloisonnée dans des silos n'est pas une GPEC, c'est une arnaque intellectuelle !
Un volontariat dans une GPEC doit pouvoir, dans la durée, libérer des postes non touchés, pour replacer les salariés impactés dans un emploi intéressant pour les deux parties, l'employé et l'employeur.
Or, on nous dit que les patrons de business n'y voient pas l'intérêt...
Les dès sont donc pipés.

La menace de la Direction est dans l'application d'un plan unilatéral.
Comment espérer un dialogue social serein lorsque la négociation se fait avec un pistolet sur le front.
Hier, en 2018, c'était une première charrette.
Aujourd'hui, c'est une seconde charrette.
Demain, n'en doutons pas, il y en aura d'autres...

Si vous n'êtes pas touchés aujourd'hui, ne vous inquiétez pas, votre tour viendra, peut-être plus vite que vous ne le pensez. 
Des indispensables, il y en a plein les cimetières et plein à Pôle Emploi...
Vous êtes la cible car vos emplois sont en concurrence avec l'Europe, West Med, et d'autres centres de vente/relations clients ailleurs sur la planète, dans un coin avec des salariés à quelques roupies.
De plus, les mois passés ont démontré que ce qui est délocalisable chez vous peut être délocalisable ailleurs.

Salariés de Cergy, souvent trop habitués à vos silos ou vos statuts, soyez concernés par l'emploi des autres, soyez SOLIDAIRES les uns avec les autres.
Moins il reste de monde, et plus vous avez de risques, statistiquement, d'être la prochaine cible.


Nous continuerons à vous informer des discussions en cours (on ose même pas dire "de l'avancement des discussions" tellement c'est stagnant)

F.O. 3M France.

 

Réunion de "négociations" centrales du 24 septembre... Un jour pour rien...
Partager cet article
Repost0
16 septembre 2020 3 16 /09 /septembre /2020 01:10

Une réserve de participation exceptionnelle va être versée aux salariés de 3M France.

Vous avez dû tous recevoir la communication d'Axa pour faire vos choix avant le 30 septembre.

Ces dernières années n'avaient pourtant pas habitué les salariés à ce genre de distribution.
Malgré la vente de la tour de Cergy, puis en 2018 la vente de Pontchateau et du business des télécommunications, le niveau de la participation était resté sur le zéro...
Rien, Niet, Nenni, Peau de Balle...
Allez comprendre... Peut être  que la valeur de ces biens était trop faible ou que quelques mouvements financiers savamment orchestrés, mais légaux, entres des structures 3M nous auront épargné d'avoir justement à épargner sur la vente des bijoux de famille...

Bref, voilà que la vente tardive du site de Beauchamp en novembre 2019 va permettre d'obtenir une participation...
Mais c'est une participation au goût bien amer, joyeuse comme des funérailles, avec l'odeur des chrysanthèmes fanés et de l’encens...
Il se trouvera bien quelques thuriféraires pour en aimer l'odeur.
Il aura donc fallu vingt années pour détruire ce site, pour le faire passer de plus de 1000 salariés à zéro.
1000 emplois industriels et supports détruits.
Il n'y reste que quelques survivants, transfuges de ce qui fut d'antan le site de Rueil, l'ombre du passé.

Ces emplois disparus à jamais auraient surement été bénéfiques pour quelques chercheurs d'emplois désireux de traverser la rue, à des proches, à vos enfants ou vos familles... Il n'en sera rien.
Au mieux la surface permettra de faire de la logistique pour des produits "Merde in China" avec des postes sous payés...
Ha ! ma zone ! Devenue un no man's land....

Alors vous voilà, salariés de 3M,  malgré vous, devenus les héritiers de ce passé.
Voici votre part d'héritage.

Dites-vous bien que vous avez hérité de l'équivalent, au prix du marché, d'un ou deux mètres carrés du terrain de Beauchamp...

"Tout ça pour ça" comme titrerait Charlie Hebdo.

Ô Terre de détresse, où nous avons jadis, pioché...

Ô Terre de détresse, où nous avons jadis, pioché...

Partager cet article
Repost0
12 septembre 2020 6 12 /09 /septembre /2020 21:27

Vendredi 11 septembre, s’est tenue une réunion entre la « Direction 3M France » et les organisations syndicales représentatives (FO, CFTC et CFE-CGC)

La Direction veut diminuer l’effectif et mettre en place un plan de départs volontaires de 36 postes dans un accord de Gestion PREVISIONNELLE des Emplois et des Compétences (GPEC).
Après analyse d’un certain nombre de données, dont la pyramide des âges par business, la discussion s’engage sur les motivations et la vision de la Direction sur la façon d’appliquer les mesures qu’elle propose.
D’abord, cette gestion dite prévisionnelle n’a rien de prévisionnelle puisqu’elle ne fait que répondre à une injonction de la Direction U.S. et doit se faire assez rapidement.
Un plan similaire avait déjà été fait en 2018, sans accord avec les organisations syndicales avec la même urgence.
Dans les plans de départs volontaires, ceux qui sont volontaires peuvent partir, même s’ils n’étaient pas impactés sur leurs postes, si l’entreprise considère que l’un des salariés impactés à le profil du poste qui se libère, moyennant si besoin de la formation. Un jeu de chaises musicales.

Là, ce qui se dégage dans ce plan n’est visiblement plus cela.
Ce n’est qu’au bout de près de deux heures de questions/réponses que la Direction dit clairement que les échanges entre les business ne seront pas faciles car la nouvelle organisation mondiale travaille avec des patrons de business au niveau mondial sans vraie volonté de transfert d'un business à un autre.
Et à la vue de la pyramide des âges par business, il est évident que dans chaque silo impacté, il n’y aura que peu de possibilité. Le jeu de chaises musicales n'est visiblement plus possible depuis les U.S.
Autre point sensible, aucun critères sociaux n’est donnés, entre deux candidats sur un poste libre, le salarié de 30 ans et celui de 55 ans sont au même niveau, cela alors que tout le monde sait qu’il est plus difficile voire impossible de retrouver un job après 54 ans, pas non plus de critères familiaux, la femme seule avec enfants est sur le même risque que le couple sans enfant.
Seuls comptera donc, la notation, le feeling, les connaissances, peut-être même l’esprit de courtoisie du salarié avec la hiérarchie…

Ce plan de départs volontaires risque bien de compter un grand nombre de volontaires d’office dont 3M ou quelques sombres patrons de business, auront voulu se débarrasser à bas coûts.

Nous sommes donc dans une négociation ou les représentants de la Direction ne peuvent pas assurer le minimum de droits aux salariés, de devoirs imposés aux patrons comme c’était le cas dans d’autres plans de départs volontaires, bref, ce n’est pas une Direction avec une capacité de négocier.

Ce que Force Ouvrière attend d’une Direction en négociation, c’est qu’elle indique justement la direction que l’entreprise va donner, des engagements clairs sur le traitement social des cas dans le reclassement, avec un barème de priorité…
Devant nous, nous avons une Direction qui ne sait que répéter GPEC, qui ne donne aucune direction autre que le sens du vent soufflé par les patrons de business aux US…
… Et lorsque la seule chose qu’indique une Direction est le sens du vent, c’est qu’elle ne sert que de girouette !
En France, les lois de la République sont votées par des représentants du peuple et non par des patrons de Business. Nous vérifierons avec nos avocats si les choses se font dans le respect de ces lois…
Affaire à suivre donc.
En l’absence d’un accord de méthode, les pseudos négociations devront se finir avant fin septembre.

2018, 2020… où s’arrêteront les saignées ? Le siège est-il le nouvel Eldorado des chasseurs de coûts ?...

Vers un plan de départs volontaires d'office ?
Partager cet article
Repost0
9 septembre 2020 3 09 /09 /septembre /2020 18:49

Toujours les mêmes méthodes et les mêmes conséquences...

NOUVELLES SUPPRESSIONS DE POSTES à 3M FRANCE
Partager cet article
Repost0
27 août 2020 4 27 /08 /août /2020 17:05

Avez-vous remarqué ?

Ils démontent la tour en commençant par le 11ème étage !

Pour une fois, c'est donc la 3M du haut qui dégage en premier !
Preuve qu'il n'y avait pas, à ce niveau, de risques sociaux pour elle...

Pour la 3M du bas par contre, on l'a vu avec les usines, il y a plus de risques !
Mais il reste encore des étages de 3M du bas à vider...
Nul doute que ce sera chacun son tour...
Seule la Direction 3M connait le planning.

Comme les patrons manuf ont eu des places dans les hauteurs helvètes, les patrons 3M France ont déjà un point de chute en région West-Med...


 

La tour 3M en démontage....

Elle est pas belle la vie à ce niveau de responsabilité ?

Responsable OUI, Victime ? JAMAIS !

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2020 2 28 /07 /juillet /2020 13:16

Une image du passé, le personnel du converting de l'usine TECH fin des années 80...

Tant de visages, de souvenirs, de moments qui remontent à la surface, jamais oubliés, juste enfouis dans la mémoire... Un petit souffle pour disperser la poussière sur la photo et voilà revenues les meilleures années dans cette belle usine 3M de l'époque.
Une ambiance, la solidarité, l'entraide de salariés au rendement et en équipe...

Petit hommage à la 3M d'avant...

Merci à Patrick T. pour avoir partagé cette photo.

Tempus Fugit
Tempus Fugit
Partager cet article
Repost0
27 juillet 2020 1 27 /07 /juillet /2020 09:49

Les Vacances, le Soleil, la détente et l'apéro...

C'est toujours agréable.
Peut-être que votre apéro sera accompagné de noix de Cajou...

Alors regardez les conditions dans lesquelles travaillent les ouvrières indiennes... Ici, pas de "Qualité de vie au travail", pas de "droits à la déconnexion", pas de "CHSCT", pas d'"EHS", par de "risques psycho-sociaux", pas d'"ergonomie"...
Juste de l'exploitation humaine de pauvres femmes pour notre petit plaisir gustatif... Et le pire, c'est que si pour se donner bonne conscience on cesse d'en manger, c'est elles qui perdront le peu qu'elles ont...

Pourquoi investir dans des machines ou dans des protections efficaces lorsqu'une vie a si peu de valeur...

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2020 7 26 /07 /juillet /2020 21:46
C'EST PAS DE L'HUMOUR ! C'EST DU VECU UN PEU PARTOUT !
Partager cet article
Repost0
7 avril 2020 2 07 /04 /avril /2020 08:50
3M, une des entreprises qui fabrique les masques les plus recherchés n'est même pas capable de protéger ses salariés encore en activité...
 
Un sou est un sou mon brave monsieur, et des gens qui sont tout n'ont rien à faire de la santé de gens qui ne sont rien...
 
En CSE, le représentant de la Direction des Ressources humaines affirme même qu'il n'y a aucun danger à travailler sur le site de SOA Logistics (filiale de 3M) Mais... Fait la réunion en skype !!!
Si l'argent n'a pas de limite pour la boite, le courage et la témérité ont des limites inversement proportionnelles aux coefficients... Plus on est en bas de l'échelle et plus on se doit d'être courageux...
...Un peu comme dans une vraie guerre quoi !
 
A lire absolument sur le site de la confédération Force Ouvrière :

https://www.force-ouvriere.fr/soa-logistics-fo-a-l-avant-poste-pour-exiger-une-totale
3M protége les Menteurs, mais pas ses travailleurs !

3M protége les Menteurs, mais pas ses travailleurs !

Partager cet article
Repost0
2 avril 2020 4 02 /04 /avril /2020 01:31

 Mercredi 2 avril 1980 / Jeudi 2 avril 2020.

40 ans, quarante années passées à l’usine de 3M Beauchamp.
40 ans, deux tiers de ma vie...

Pourtant, je n'ai pas besoin d'une DeLoréan pour remonter le temps. Tout est gravé, imprimé, taillé comme des hiéroglyphes égyptiennes dans ma mémoire.

Là, l’immense Converting « détail » s’étendait.
A ma vue, une densité de machines de découpe et de conditionnement, à mes oreilles, le brouhaha du cliquetis des machines et le sifflement, parfois le cri strident du film d’acétate qui se décolle de sa bobine. Mes yeux ne savaient plus où regarder, tellement ce monde étrange qui se dévoilait à moi m’était inconnu…

C’est pourtant dans cette ambiance très éloignée de tout ce que j’avais connu dans ma jeune vie, que j’ai pris racine, que je me suis ancré.
Les ouvriers qui étaient là rendaient l’intégration facile dans ce monde.
Au rendement, avec des horaires décalés pénibles, avec un piétinement permanent, l’aide était devenue une chose naturelle.
Entre contrôleurs de qualité, techniciens de maintenance, maitrise d’atelier, découpeurs, conditionneuses, approvisionneurs, caristes, il y avait une vraie solidarité. C’était une usine vivante, avec ses éclats de rire et ses coups de gueule.

Où est parti tout ce monde…
Je l’ai vu glisser doucement dans les années 90, de la solidarité d'atelier vers le management de ligne, puis vers l'individualisme.
L'ouvrier devenait son propre contrôleur, son propre approvisionneur, sa propre maintenance de premier niveau... Tous ces métiers disparaissaient d'un revers de mains. Leurs pertes signifiaient également la perte de reconversion possible... Management insidieux ou l'ouvrier fermait lui-même ses possibilités d'échapper à la machine...

En mai 1981, François Mitterrand  avait promis de passer l’âge de la retraite à 60 ans au lieu de 65. Ce qui fut fait au début 1982.
A l’époque sur 3M Beauchamp, 250 personnes partirent en quelques mois…
Les salariés en production qui avaient plus de 60 ans étaient au bout du rouleau… Toutes ces tempes grises partirent pour un repos bien mérité. 180 nouveaux furent embauchés pour les remplacer.

C’est dans cette ambiance des années 80, d’un changement de société espéré, bientôt trahi, de nouveaux rythmes musicaux, de chansons engagées, de liberté, que mes premières années à 3M se déroulèrent.

Où est ce monde, la cantine le soir, les pots de départs, les casses croutes du samedi matin en heures supplémentaires…
Où sont les machines de l’époque, les slitters, les assemblys, la CAM auto, les postes manuels, les tours d’échantillons de scotch ?..
Où sont toutes ces personnes avec qui j’ai eu ces moments de vie ?..
Et maintenant, où est cette usine ?..

Tout cela ne survit que dans nos mémoires et finira par disparaitre avec nous.
Rien n’existe qui relate ces moments privilégiés, ils sont imprimés dans nos cerveaux, mais pour combien de temps ?

« Tous ces moments se perdront dans l’oubli, comme se perdent les larmes dans la pluie » dit Roy Batty (Rugter Hauer) à la fin de Blade Runner.

Il en sera de même pour nos souvenirs individuels et notre mémoire collective.

Tempus Fugit.

Partager cet article
Repost0